Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Boutique Garèle

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Saint-Lambert

Date :

  • vers 1901 – 1901 (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Commerces de vente au détail)
  • Services et institutions (Ateliers d'artisans et d'artistes)
  • Services et institutions (Banques)

Éléments associés

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La boutique Garèle est un bâtiment commercial construit vers 1901. L'immeuble en brique se compose d'un corps principal de plan en «T» s'élevant sur deux étages et coiffé d'un toit plat. Un avant-corps d'un seul niveau, également couvert d'un toit plat, est disposé au sud-ouest de la façade. Le bâtiment, érigé légèrement en retrait de la rue, est situé à l'intersection d'une rue commerciale et d'une rue secondaire, au coeur du centre-ville de Saint-Lambert.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Saint-Lambert) 1989-06-19
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La boutique Garèle présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Ce bâtiment évoque le développement de la rue Webster comme artère commerciale importante dans le centre-ville de Saint-Lambert. Dès 1901, la boutique loge une pharmacie qui est tenue par Eugène Merrill Desaulniers (1868-1939) jusqu'en 1907. Médecin et homme politique, E. M. Desaulniers pratique la médecine à Saint-Lambert dont il est aussi maire en 1908 et 1909. Il siège également à l'Assemblée nationale comme député du comté de Chambly de 1909 à 1922. L'immeuble a par la suite servi d'atelier, de succursale bancaire et de restaurant. Parmi les différentes institutions qui s'y succèdent figurent, notamment, la St. Lambert and District Building Co. Ltd, la Banque de Montréal, la Blue and Grey Library ainsi que la compagnie Parkers Cleaners and Dryers. Par l'ancienneté de sa fonction commerciale, qui remonte au tout début du XXe siècle, et la diversité de ses locataires, la boutique Garèle témoigne de la continuité de la vocation commerciale qui caractérise la rue principale du « Village », ainsi désignée par les résidants de Saint-Lambert. La valeur historique de la boutique Garèle repose aussi sur sa représentativité par rapport aux bâtiments commerciaux érigés en dehors des grandes villes. Implanté en bordure de la rue, l'édifice est situé à un emplacement stratégique, soit à l'intersection de la rue principale et d'une autre artère. Il possède des éléments typiques aux commerces implantés en milieu villageois, dont de grandes vitrines et une porte donnant facilement accès au commerce, disposée à l'angle de l'avant-corps et surmontée d'une enseigne. En outre, il est très fréquent que les commerces comprennent, comme dans ce cas-ci, des espaces habitables à l'étage où loge notamment le propriétaire. Entre autres, l'artisan a habité le bâtiment alors qu'il s'en sert comme atelier. La boutique Garèle est un exemple des plus représentatif de ce type d'édifice.

La boutique Garèle présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. D'une part, la présence sur l'avant-corps d'un décor classique, composé notamment d'un fronton, d'un entablement, de pilastres et d'un parapet est vraisemblablement un héritage de sa fonction bancaire. Les détails architecturaux de ce genre, qui composent habituellement le programme décoratif des banques, servent à exprimer le prestige, la richesse et le pouvoir de l'institution. D'autre part, le corps principal est caractéristique d'un type d'architecture répandu dans les noyaux urbains au tournant du XXe siècle. Il illustre cette catégorie architecturale, notamment, par son volume cubique à deux étages, ses murs en brique, son toit plat et la sobriété de son ornementation. Ce modèle de bâtiment, qui sert aussi bien à un usage domestique qu'à des fonctions mixtes, comme dans ce cas-ci, se retrouve également en dehors des grands centres urbains.

Source : Ville de Saint-Lambert, 2006.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la boutique Garèle liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation à l'intersection de deux rues, dont la rue principale de Saint-Lambert (l'avenue Victoria), avec une faible marge de recul;
- son volume, dont le plan en « T », l'élévation de deux étages, le toit plat et l'avant-corps à un étage;
- les matériaux, dont le parement en brique;
- ses ouvertures, dont la porte donnant accès au commerce, disposée à l'angle de l'avant-corps, et les grandes vitrines commerciales de l'avant-corps;
- l'ornementation, dont le fronton, le parapet, les pilastres et l'entablement ornant l'avant-corps, la corniche saillante, le bandeau en brique et la brique en soldat.

Haut de la page

Informations historiques

La boutique Garèle est construite à l'angle de la rue principale et d'une rue secondaire de Saint-Lambert vers 1901. Plusieurs fonctions vont se succèdent dans le bâtiment. De 1901 à 1907, l'édifice loge la pharmacie du Dr Eugène Merrill Desaulniers (1868-1939). En 1916 et 1917, c'est la St. Lambert and District Building Co. Ltd qui occupe les lieux. Puis, à partir de 1919 jusqu'en 1936, l'édifice est occupé par la Banque de Montréal qui ajoute vraisemblablement au cours de cette période l'ornementation de l'avant-corps. De 1936 à 1942, la Blue and Grey Library et la Wool Shop occupent tour à tour l'immeuble. En 1942, la compagnie Parkers Cleaners and Dryers prend possession du bâtiment qu'elle utilise jusque dans les années 1960. À une certaine époque, l'édifice a également logé un artisan et son atelier.

La boutique Garèle est citée en 1989.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Longueuil

Municipalité :

  • Saint-Lambert

Adresse :

  • 590, avenue Victoria

Latitude :

  • 45° 30' 2.3"

Longitude :

  • -73° 30' 34.5"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Chambly Paroisse de Saint-Antoine-de-Longueuil Absent 182-15 ptie
182-16 ptie

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013