Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Église de Saint-Laurent

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Église orthodoxe roumaine des saints archanges Michel et Gabriel

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • 1835 – 1837 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))
  • Christianisme (Orthodoxie (chalcédonienne))

Usage :

  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (8)

Voir la liste

Carte

Description

L'église de Saint-Laurent est un lieu de culte de tradition catholique. Cette église en pierre de taille, d'inspiration néogothique, est construite entre 1835 et 1837, selon un plan en croix latine terminé par un choeur au chevet plat. Elle est dotée de contreforts et de hautes fenêtres à arc brisé. Sa façade, reconstruite en 1884, est flanquée de deux tours carrées ornées de pinacles. Le toit à deux versants est couvert de tôle à baguettes. L'église de Saint-Laurent se trouve au centre d'un important ensemble religieux et institutionnel, dans l'arrondissement municipal de Saint-Laurent de la ville de Montréal.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Montréal) 1986-10-14
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'église de Saint-Laurent présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Construite entre 1835 et 1837, cette église est édifiée sur l'emplacement du premier temple érigé entre 1732 et 1735. Cette ancienne église rurale est la première édifiée hors de la paroisse Notre-Dame, à l'intérieur des terres de l'île de Montréal. Saint-Laurent, dont l'érection canonique remonte à l'année 1720, est en fait la cinquième paroisse à voir le jour à Montréal. C'est la paroisse-mère des autres églises catholiques de l'actuel arrondissement de Saint-Laurent. Par sa situation sur le site de la première église construite entre 1732 et 1735, l'église de Saint-Laurent est un témoin important de l'histoire de Montréal.

L'église de Saint-Laurent présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette église est construite par le maçon Joseph Barbeau et le charpentier François Viau selon un plan en croix latine terminé par un choeur au chevet plat. Son architecture est inspirée de la basilique Notre-Dame de Montréal, érigée entre 1824 et 1829, qui adopte les formes de l'architecture néogothique d'inspiration britannique. Le concepteur de l'église de Saint-Laurent emprunte de la basilique Notre-Dame sa structure en pierre de taille, les deux tours carrées, les contreforts, les hautes fenêtres à arc brisé et les pinacles décoratifs. La façade de l'église de Saint-Laurent, reconstruite en 1884 selon les plans de l'architecte François-Xavier Lapointe, s'inspire aussi de la basilique Notre-Dame par son portail d'entrée et ses fenêtres ogivales. L'église de Saint-Laurent constitue un bon exemple des lieux de culte montréalais construits entre les années 1820 et 1840 et inspirés de l'architecture néogothique d'inspiration britannique.

Source : Ville de Montréal, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église de Saint-Laurent liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation sur l'emplacement de la première église construite entre 1732 et 1735;
- son implantation au coeur d'un important ensemble religieux et institutionnel, en retrait du boulevard Sainte-Croix;
- son volume, dont le plan en croix latine terminé par un choeur au chevet plat;
- ses matériaux, dont la maçonnerie en pierre de taille à bosselage, les chaînages d'angle en pierre polie et les appuis des fenêtres en pierre;
- la composition de sa façade, dont le fronton dominé d'une croix, les trois baies en ogive, les deux niches, le portail d'entrée composé de portes doubles, en bois, surmontées d'une imposte ogivale incrustée d'une rosace;
- les murs latéraux, dont la succession de baies terminées en ogive et de contreforts;
- les deux tours carrées abritant les cloches et les escaliers, dont les portes doubles surmontées d'impostes ogivales incrustées d'une rosace, les baies terminées en ogive, les baies à claire-voie, les bandeaux surlignant les fenêtres, le sommet composé de toits plats, de pinacles décoratifs et de frontons;
- le toit à deux versants couvert de tôle à baguettes.

Haut de la page

Informations historiques

L'église de Saint-Laurent est construite sur l'emplacement de la première église édifiée entre 1732 et 1735. Cette ancienne église est la première construite hors de la paroisse Notre-Dame, à l'intérieur des terres de l'île de Montréal. Saint-Laurent, dont l'érection canonique remonte à 1720, est en fait la cinquième paroisse à voir le jour à Montréal. C'est la paroisse-mère des autres églises catholiques de Saint-Laurent.

L'église de Saint-Laurent est construite entre 1835 et 1837 par le maçon Joseph Barbeau et le charpentier François Viau. Son architecture s'inspire de la basilique Notre-Dame de Montréal, construite entre 1824 et 1829 par l'architecte James O'Donnell (1774-1830), de style néogothique d'inspiration britannique. La nouvelle église est consacrée le 23 mai 1837 par le premier évêque de Montréal, monseigneur Jean-Jacques Lartigue (1777-1840).

Le plan intérieur de l'église consiste en une nef centrale flanquée de bas-côtés. La voûte en bois est constituée d'arcs brisés. La réalisation du décor intérieur est confiée en 1836 à François Dugal, un sculpteur de Terrebonne. Le décor est parachevé en 1843. Le charpentier François Viau réalise la tribune arrière et une partie de la voûte, qui est complétée, entre 1839 et 1843, par le sculpteur Janvier Archambault. Ce dernier exécute aussi les retables des autels latéraux, un confessionnal, le banc d'oeuvre, un autel latéral et différentes boiseries, dont celles des stalles. En 1843, Augustin Ouellet et Félix Barbeau réalisent la chaire et les chapiteaux.

En 1863, la paroisse Saint-Laurent est confiée aux pères de Sainte-Croix. Ils oeuvrent dans cette paroisse depuis 1847. Cinq ans plus tard, des modifications sont apportées à l'édifice. Les créneaux des transepts et les pinacles des contreforts latéraux sont retirés afin de prolonger le toit sur son pourtour.

En 1870, des vitraux sont installés de même qu'un orgue Mitchell. Par la suite, d'autres modifications sont effectuées suivant les goûts des différentes époques. Elles ont pour effet d'altérer sensiblement l'architecture intérieure de l'église et son décor d'origine, créant ainsi un ensemble plus éclectique.

En 1884, la façade de l'église de Saint-Laurent est reconstruite. Cette nouvelle façade est dressée selon les plans de l'architecte François-Xavier Lapointe. En 1895 et 1896, des réparations sont effectuées sans modifier l'apparence de l'église.

L'église de Saint-Laurent fait partie d'un ensemble de bâtiments incluant une chapelle mariale dédiée à Notre-Dame-de-l'Assomption, des bureaux et un grand presbytère édifiés en 1950 et 1951. L'ensemble comprend aussi deux cimetières avec leur enclos, un calvaire dans le grand cimetière, un charnier, un columbarium, un ancien hangar à grain transformé en salle paroissiale et un collège abritant le Musée d'art de Saint-Laurent.

L'église de Saint-Laurent est citée en 1986.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • Saint-Laurent

Adresse :

  • 809, avenue Sainte-Croix

Lieux-dits :

  • Saint-Laurent

Latitude :

  • 45° 30' 50.2"

Longitude :

  • -73° 40' 28.0"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 189 470

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Communauté urbaine de Montréal. Architecture religieuse I : les églises. Répertoire d'architecture traditionnelle sur le territoire de la Communauté urbaine de Montréal, 1. Montréal, Communauté urbaine de Montréal, Service de la planification du territoire, 1981. 490 p.
  • Fondation du patrimoine religieux du Québec. Inventaire des lieux de culte du Québec : Église Saint-Laurent. Dossier no 2003-06-262. Québec, ministère de la Culture et des Communications, 2003. 36 p.
  • GAUTHIER, Raymonde. Construire une église au Québec. L'architecture religieuse avant 1939. Montréal, Libre Expression, 1994. 245 p.
  • LAVALLÉE, Gérard. Les églises et le trésor de Saint-Laurent en l'île de Montréal. Saint-Laurent, Musée d'art de Saint-Laurent, 1983. 194 p.
  • NOPPEN, Luc. Les églises du Québec, 1600-1850. Montréal, Fides, 1977. 298 p.
  • s.a. Le diocèse de Montréal à la fin du dix-neuvième siècle. Montréal, Eusèbe Senécal & Cie, 1900. s.p.
  • s.a. « Saint-Laurent ». s.a. Le diocèse de Montréal à la fin du dix-neuvième siècle. Montréal, Eusèbe Senécal & Cie, 1900, p. 506-518.
  • Ville de Montréal. Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine. Bureau du patrimoine et toponymie. Église de Saint-Laurent. Dossiers de recherche, 15 février 2005. s.l. s.d. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013