Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Façade de l'Édifice-de-la-Great Scottish Life Insurance

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Édifice Banque Nationale
  • Édifice de la Great Scottish Life Insurance
  • Édifice La Prévoyance
  • Édifice Life Association of Scotland
  • Édifice Solida
  • Façade du 59, Saint-Jacques Ouest
  • Façades du 701-711, côte de la Place-d'Armes
  • Hôtel Place d'Armes

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • 1870 (Construction)

Usage :

  • Services et institutions (Banques)
  • Services et institutions (Immeubles de bureaux)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (4)

Personnes associées (4)

Voir la liste

Carte

Description

La façade de l'Édifice-de-la-Great Scottish Life Insurance appartient à un immeuble érigé en 1870 et agrandi 1909. De plan rectangulaire, ce dernier possède sept étages et est coiffé d'un toit plat. La façade en pierre fait partie d'un ensemble de trois façades de style néo-Renaissance. Elle est située dans un milieu urbain caractérisé par la contiguïté des édifices, à l'angle de la rue Saint-Jacques et de la côte de la Place-d'Armes, dans l'arrondissement municipal de Ville-Marie de la ville de Montréal.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La façade de l'Édifice-de-la-Great Scottish Life Insurance est comprise dans le site patrimonial de Montréal.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

7

Groupement :

En rangée

Structure :

  • Métal, ossature métallique

Saillies :

  • Auvent
  • Porche
  • Terrasse

Toit :

  • Forme : Plat
    Matériau : Composite, multicouche

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Fenêtre(s) :

  • à arc surbaissé, À guillotine
  • Rectangulaire, À guillotine

Éléments architecturaux :

  • Arc
  • Armoiries
  • Bandeau
  • Chambranle
  • Clé
  • Colonne
  • Corniche à modillons
  • Écusson
  • Entablement
  • Frise
  • Fronton
  • Linteau
  • Ornement sculpté
  • Parapet
  • Pilastre
  • Portail

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1975-11-07
 
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec 1964-01-08

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Montréal), 2017-09-21
    Prise d'effet : 2018-09-21
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La façade de l'Édifice-de-la-Great Scottish Life Insurance présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'immeuble est érigé en 1870, puis agrandi par l'arrière et surhaussé de trois étages en 1909, en respectant son apparence originale. Au milieu du XIXe siècle, les banques et les compagnies d'assurances privilégient le néoclassicisme, mais par la suite elles recherchent des styles plus ornementés afin de traduire le prestige qui leur est associé. La façade de l'Édifice-de-la-Great Scottish Life Insurance, par ses baies cintrées, ses bandeaux en pierre et ses chambranles ouvragés, puise librement au vocabulaire de la Renaissance italienne et constitue un bon exemple de l'application du style néo-Renaissance à l'architecture des établissements financiers. Elle rappelle que, durant la seconde moitié du XIXe siècle, Montréal était la métropole financière du Canada, et que la rue Saint-Jacques était la « Wall Street » du pays. Par ailleurs, cette façade est inclus dans un ensemble néo-Renaissance qui comprend également la façade de la Banque-du-Peuple (Maurice Perrault, 1872) et celle de l'Édifice-Alexander-Cross (1869). Construits à la fin du XIXe siècle, les trois bâtiments adoptent un style ornementé caractéristique des immeubles construits dans le Vieux-Montréal durant cette période et témoignent du souci des architectes de subordonner l'architecture individuelle à l'harmonie stylistique. Cet ensemble est un témoin majeur du « Montréal victorien ».

La façade de l'Édifice-de-la-Great Scottish Life Insurance présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur la renommée de ses architectes. L'immeuble est érigé en 1870, selon les plans du bureau d'architectes Hopkins et Wily, formé de John William Hopkins (1825-1905) et de Daniel B. Wily. Liée à la communauté d'affaires de Montréal, cette société travaille dans la métropole entre 1869 et 1879. Elle construit plusieurs immeubles importants, dont l'édifice du Montreal Telegraph (1874) et celui de la Merchant's Bank of Canada (vers 1870). En 1909, le bâtiment est modifié par les architectes Jean-Omer Marchand (1873-1936) et Samuel Stevens Haskell (1871-1913). Le bureau d'architectes Marchand et Haskell, qui oeuvre à Montréal et New York entre 1903 et 1913, réalise des travaux d'envergure, dont la maison mère de la Congrégation-de-Notre-Dame (1904-1908). Les architectes Marchand et Haskell se démarquent par leur grande maîtrise technique et leurs innovations formelles.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la façade de l'Édifice-de-la-Great Scottish Life Insurance liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, entre autres :
- ses caractéristiques d'inspiration néo-Renaissance, dont le fenêtrage varié comportant des chambranles et des clés de voûte en pierre, les bandeaux soulignant les étages, les pilastres et les colonnes engagées à chapiteaux variés et la corniche proéminente surmontée d'un parapet ornementé d'oves;
- ses matériaux, dont le parement en grès de l'Ohio de couleur chamois, le soubassement en pierre calcaire et les fenêtres en bois à guillotine;
- l'entrée à l'angle de deux rues et comportant une embrasure profonde surmontée d'un haut-relief richement sculpté;
- les coins arrondis avec fenêtres d'angle à vitres également arrondies;
- sa situation à l'angle de la rue Saint-Jacques et de la côte de la Place-d'Armes;
- l'occupation maximale de la parcelle;
- la similarité des trois façades et leur contiguïté.

Haut de la page

Informations historiques

Cet immeuble du Vieux-Montréal est construit pour la compagnie Great Scottish Life Insurance selon les plans du bureau d'architectes Hopkins et Wily, formé de John William Hopkins (1825-1905) et de Daniel B. Wily. Liée à la communauté d'affaires de Montréal, cette société travaille dans la métropole entre 1869 et 1879. Elle construit plusieurs immeubles importants, dont l'édifice du Montreal Telegraph (1874) et celui de la Merchant's Bank of Canada (vers 1870).

La Great Scottish Life Insurance, aussi connue sous le nom de Life Association of Scotland, s'installe à Montréal vers 1860. Au moment de la construction de son siège social montréalais, cette compagnie d'assurance-vie écossaise détient une part importante du marché québécois, comme en témoigne le prestigieux bâtiment qu'elle fait ériger.

L'édifice conçu par Hopkins et Wily comporte quatre étages ainsi qu'un toit mansardé. Il est situé à l'angle de la rue Saint-Jacques et de la côte de la Place-d'Armes, secteur de Montréal alors en voie de devenir le centre de la finance et des affaires, et s'intègre à un ensemble de trois façades néo-Renaissance, comprenant également la façade de la Banque-du-Peuple (Maurice Perrault, 1872) et celle de l'Édifice-Alexander-Cross (1869). L'architecture ornementée de ces immeubles est caractéristique des édifices construits dans le Vieux-Montréal à la fin du XIXe siècle.

En 1891, la Great Scottish Life Insurance cède l'immeuble à la Banque Nationale, qui l'occupe jusqu'en 1926. La banque acquiert un terrain adjacent en 1908. L'année suivante, les architectes Jean-Omer Marchand (1873-1936) et Samuel Stevens Haskell (1871-1913) agrandissent l'édifice et le surhaussent de trois étages, remplaçant le toit mansardé à lucarnes cintrées par un toit plat. Ces travaux respectent l'apparence originale de l'édifice, qui conserve son ornementation.

En 1926, la Banque Canadienne Nationale (nom utilisé par la Banque Nationale après sa fusion avec la Banque d'Hochelaga en 1924) vend l'immeuble à la compagnie d'assurances La Prévoyance. Cette dernière en demeure propriétaire jusqu'en 1959. Cette compagnie occupe en grande partie l'édifice, mais loue certains locaux, notamment à la firme de courtage L. G. Beaubien.

La façade de l'Édifice-de-la-Great Scottish Life Insurance est classée en 1975. À la fin des années 1990, l'édifice est converti en hôtel-boutique, le premier établissement hôtelier de ce type dans le Vieux-Montréal.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • Ville-Marie

Adresse :

  • 701, côte de la Place-d'Armes
  • 711, côte de la Place-d'Armes
  • 59, rue Saint-Jacques

Latitude :

  • 45° 30' 19.288"

Longitude :

  • -73° 33' 26.775"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 180 835
  • Lot 1 180 839
  • Lot 1 180 840

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • LACHAPELLE, Jacques. « Façade des 43-59, rue Saint-Jacques Ouest ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 57-59.
  • PINARD, Guy. Montréal, son histoire, son architecture. Vol. 5. Montréal, Éditions du Méridien, 1992. 500 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013