Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancienne église méthodiste d'Aylmer

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Chapelle de Hull
  • Maison Farley

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1826 – 1827 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Protestantisme (Méthodiste))

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)
  • Services et institutions (Églises, temples, synagogues et mosquées)

Éléments associés

Personnes associées (5)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

L'ancienne église méthodiste d'Aylmer est un ancien lieu de culte de tradition méthodiste. Il est érigé en 1826 et 1827 et recyclé à des fins résidentielles en 1886. Le bâtiment en pierre, de plan rectangulaire à un étage et demi, est coiffé d'un toit à deux versants. La façade symétrique, aménagée sur le long pan, est dotée d'un porche central surmonté d'une lucarne à pignon. L'ancienne église méthodiste d'Aylmer, déménagée sur son emplacement actuel en 1989, se situe en bordure de la voie publique, dans le secteur Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bien.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Perron

Fondations :

  • Béton

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (À bossages)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • contemporaine

Autre(s) porte(s) :

  • contemporaine

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, Contemporaine

Lucarne(s) :

  • Lucarne-pignon

Éléments architecturaux :

  • Chaîne d'angle
  • Fronton
  • Plate-bande

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 
Résiliation de reconnaissance Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2010-08-30

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1976-03-12
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancienne église méthodiste d'Aylmer présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Le bâtiment témoigne du développement de la congrégation méthodiste dans l'Outaouais au XIXe siècle. Au début de ce siècle, des prédicateurs méthodistes venant des États-Unis parcourent la région de l'Outaouais. Une congrégation méthodiste se forme dès les années 1820 dans le canton de Hull. Au cours des premières années, les services religieux sont assurés par des prédicateurs itinérants. Ils se tiennent dans l'une ou l'autre des deux écoles situées sur le chemin d'Aylmer. La congrégation se dote d'une église permanente construite en 1826 et 1827 sur le chemin d'Aylmer. Celle-ci est cependant désaffectée en 1858 à la suite de la construction d'un nouveau temple au coeur du village d'Aylmer. Ainsi, l'ancienne église méthodiste d'Aylmer rappelle dans le paysage les premiers efforts d'implantation de la congrégation méthodiste dans la région. Par ailleurs, l'ancienne église méthodiste d'Aylmer est probablement le plus ancien temple méthodiste subsistant à l'ouest de Montréal. C'est aussi l'un des rares temples méthodistes de l'Outaouais érigé durant les premières décennies du XIXe siècle à avoir résisté au temps.

L'ancienne église méthodiste d'Aylmer présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construite en 1826 et 1827, l'ancienne église est caractérisée par un volume de plan rectangulaire en maçonnerie de moellons de un étage et demi coiffé d'un toit à deux versants droits. D'une grande sobriété, ce bâtiment ne possède aucun ornement. Ses façades latérales et l'un de ses murs pignons conservent les traces des anciennes ouvertures cintrées.

Source : Ville de Gatineau, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'église méthodiste d'Aylmer liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de un étage et demi ainsi que le toit à deux versants droits;
- ses matériaux, dont la maçonnerie en moellons;
- les traces des anciennes ouvertures cintrées sur les élévations latérales et un mur pignon;
- les chaînes d'angle.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancienne église méthodiste d'Aylmer est l'un des rares temples méthodistes de l'Outaouais érigé durant les premières décennies du XIXe siècle à avoir survécu. Ce serait, en outre, le plus ancien subsistant au Québec à l'ouest de Montréal.

Au début du XIXe siècle, des prédicateurs méthodistes provenant des États-Unis parcourent la région de l'Outaouais. Une congrégation se forme dès les années 1820 dans le canton de Hull. Les services religieux sont d'abord assurés par des prédicateurs itinérants et se déroulent dans l'une ou l'autre des deux écoles situées sur le chemin d'Aylmer.

En 1826, la congrégation confie la construction d'une église à James Finlayson Taylor (1796-1868), Thomas Buck Jr., Charles Hurdman, James McConnell (1767-après 1851) et John Allen. Achevée en 1827, elle s'élève sur une partie de la ferme de William Grimes, sur le chemin d'Aylmer. Baptisée « chapelle de Hull », elle dessert tous les groupes méthodistes de l'Outaouais, dont le nombre s'accroît notamment avec l'arrivée d'immigrants britanniques qui participent aux travaux de construction du canal Rideau (1827-1832).

À partir de 1850, en raison de l'augmentation du nombre de paroissiens, l'église s'avère trop exiguë. De 1851 à 1858, une nouvelle église méthodiste est construite au coeur du village d'Aylmer. Désaffecté, l'ancien lieu de culte est d'abord loué, puis vendu en 1886 à Dennis O'Halleran qui le transforme en résidence. D'importantes modifications lui sont alors apportées notamment en ce qui a trait aux ouvertures. Certaines sont redimensionnées, d'autres condamnées et de nouvelles sont percées. La façade, autrefois aménagée sur un mur pignon, est déplacée sur un long-pan.

La maison connaît plusieurs occupants successifs jusqu'en 1975, alors qu'elle est expropriée pour la construction de l'autoroute Deschênes. La Ville d'Aylmer s'en porte acquéreur et procède à son déménagement en 1989. L'emplacement est situé un peu plus à l'est, sur le chemin d'Aylmer. L'immeuble abrite d'abord le bureau de projet de la société Richcraft, en charge d'un ensemble résidentiel situé à l'arrière. Par la suite, il est utilisé à des fins communautaires. Il loge l'Association des professionnels, industriels et commerçants d'Aylmer (APICA). En 2000, l'Association du patrimoine d'Aylmer s'y installe et procède à d'importants travaux, dont la reconstruction du porche et le réaménagement de l'étage.

L'ancienne église méthodiste d'Aylmer est reconnue en 1976. Elle a été déménagée en 1989 sur un autre lot. Le bâtiment est cité en 1997. La reconnaissance est résiliée en 2010.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 495, chemin d'Aylmer
  • 1, rue du Golf

Lieux-dits :

  • Aylmer

Localisation informelle :

A déjà été identifiée comme le 501-503, chemin d'Aylmer.
Était située au 34, chemin Aylmer avant son déménagement.

Latitude :

  • 45° 23' 53.2"

Longitude :

  • -75° 48' 50.4"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Gatineau Canton de Hull Rang 2 16A-4
17B-4

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALDRED, Diane. Le Chemin d'Aylmer : une histoire illustrée. The Aylmer Road: an illustrated history. Aylmer, Association du patrimoine d'Aylmer, 1994. 256 p.
  • BENNETT, Vicky. Sacred space and structural style : the embodiment of socio-religious ideology. Ottawa, University of Ottawa Press, 1997. s.p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • KIRJAN, Cornéliu. « Ancienne église méthodiste ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 519.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013