Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison James-Coleman

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison McGoey
  • Maison McGooey

Région administrative :

  • Outaouais

Municipalité :

  • Gatineau

Date :

  • 1869 – 1870 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

La maison James-Coleman est une résidence en bois de style néogothique construite en 1869 et 1870. De plan rectangulaire, à un étage et demi, elle est coiffée d'un toit à deux versants et comporte un avant-corps central surmonté d'un gâble. Un décor menuisé orne les rives du toit ainsi que la galerie. À la suite de son déplacement en 1982, la maison James-Coleman est située sur un vaste terrain boisé, sur le chemin Grimes, dans le secteur Aylmer de la ville de Gatineau.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment. La maison James-Coleman fait également partie du site du patrimoine d'Aylmer.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois

Annexes :

  • Autre

Saillies :

  • Avant-corps
  • Galerie

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche à clins)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Lucarne(s) :

  • À pignon
  • Lucarne-pignon

Éléments architecturaux :

  • Aisseliers
  • Boiserie ornementale
  • Chambranle
  • Épi
  • Planche cornière

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Gatineau) 1997-05-06
 
Résiliation de reconnaissance Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2010-08-30

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1976-03-12
 
Citation Situé dans un site patrimonial Municipalité (Gatineau)
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison James-Coleman présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Cette maison est construite en 1869 et 1870 pour James Coleman (mort en 1869), un avocat d'Aylmer. Elle évoque une période de prospérité économique pour le village d'Aylmer. Celui-ci connaît une expansion remarquable au milieu du XIXe siècle, grâce à l'industrie du bois et des chantiers maritimes.

La maison James-Coleman présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Cette résidence de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants. D'inspiration néogothique, elle est dotée d'un avant-corps central surmonté d'un gâble. Un décor menuisé orne les rives du toit ainsi que la galerie. Sa technique de construction utilise un procédé rare. La charpente de ses murs est construite en planche sur planche. Du mortier remplit les clés formées par le chevauchement des planches. À l'extérieur, les murs sont revêtus de planches à clins. La résidence ne comporte donc aucun montant et ses ouvertures sont découpées à même la structure. Plusieurs des maisons construites selon ce procédé se trouvent à Aylmer. C'est d'ailleurs en raison de l'abondance de bois que la technique en planche sur planche a pu être utilisée pour la construction de ces maisons. En effet, cette méthode demande une grande quantité de ce matériau.

Source : Ville de Gatineau, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison James-Coleman liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants, l'avant-corps surmonté d'un gâble et la galerie surmontée d'une balustrade en façade;
- les matériaux, dont la charpente en planche sur planche et le parement en planche à clins;
- ses ouvertures, dont le portail central, les fenêtres à six grands carreaux et leurs chambranles, la fenêtre à battants du gâble à vitrage cintré;
- les éléments décoratifs, le décor menuisé du gâble, de la galerie et des rives du toit, les épis de faîtage et les planches cornières;
- les souches de cheminées en brique ornées de cordons.

Haut de la page

Informations historiques

En 1869-1870, James Coleman, un avocat pratiquant à Aylmer, fait bâtir cette demeure sur la propriété voisine de celle de son ami James McGooey, un marchand de bois. Coleman, dont les deux associés William McKay Wright et B. S. Lawlor résident déjà à Aylmer, est d'autant plus motivé à s'y installer qu'il pratique au palais de justice (fondé en 1852) de la ville. La maison s'élève alors sur le chemin Aylmer, dans le village du même nom. Déplacée de son site originel et restaurée en 1982, elle se trouve aujourd'hui sur le chemin Grimes, dans le secteur Aylmer de la ville de Gatineau.

La maison James-Coleman, longtemps connue sous le nom de maison McGooey, est reconnue en 1976. Elle a été déplacée en 1980 sur un autre lot. Le bâtiment a été cité en 1997. La reconnaissance est résiliée en 2010.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Outaouais

MRC :

  • Gatineau

Municipalité :

  • Gatineau

Adresse :

  • 10, chemin Grimes

Lieux-dits :

  • Aylmer
  • Lucerne

Localisation informelle :

Cette maison a été auparavant située au 37, chemin d'Aylmer, puis au 416, chemin d'Aylmer.

Latitude :

  • 45° 23' 56.9"

Longitude :

  • -75° 49' 8.2"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Gatineau Canton de Hull Rang 2 17D-48

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • KIRJAN, Cornéliu. « Maison McGooey ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 520.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013