Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Pierre-Paré

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison François-Cloutier

Région administrative :

  • Laval

Municipalité :

  • Laval

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La maison Pierre-Paré est une maison québécoise d'inspiration néoclassique construite durant la première moitié du XIXe siècle. L'habitation en pierre de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants prolongés par des larmiers. Celui de la façade avant protège une galerie ouverte. Implantée légèrement en retrait de la rue, cette maison se situe dans le secteur agricole de Saint-François, dans la ville de Laval.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Cheminée
  • Escalier
  • Évent
  • Galerie

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (Structure apparente)
  • Façade droite : Pierre (Structure apparente)
  • Façade gauche : Pierre (Structure apparente)
  • Façade avant : Pierre (Structure apparente)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À fronton
  • À fronton

Éléments architecturaux :

  • Aileron
  • Aisseliers
  • Appui
  • Balustrade en bois
  • Bardeau
  • Chambranle
  • Colonne

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2012-10-19

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1976-02-16
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Pierre-Paré présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est représentatif de la maison québécoise d'inspiration néoclassique. Construite par Pierre Paré durant la première moitié du XIXe siècle, elle s'inscrit dans la tradition de l'architecture résidentielle d'inspiration française, notamment par son élévation d'un étage et demi, son solage peu dégagé et son toit à deux versants. Le plan allongé et les deux portes en façade suggèrent une double occupation. Par ailleurs, la présence de lucarnes et les fenêtres des pignons traduisent l'utilisation des combles à des fins d'habitation, ce qui devient plus courant au XIXe siècle en milieu rural. Les apports du néoclassicisme et du courant pittoresque, ce dernier reflétant de nouvelles valeurs attribuées à la nature, se remarquent dans l'angle moyen du toit, la symétrie de la composition, l'ornementation, les larmiers retroussés et la galerie de pleine longueur en façade. L'intérieur comporte des plafonds à caissons, deux grands âtres au rez-de-chaussée de même qu'un four à pain dans le sous-sol. La maison Pierre-Paré est un bon exemple de la maison dite « québécoise », qui reflète une évolution de la maison d'inspiration française et intègre des apports britanniques.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Pierre-Paré liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- sa situation en retrait de la rue, dans un environnement composé de vastes terres agricoles au relief plat;
- ses matériaux, dont la maçonnerie de moellons non crépie, les cheminées en pierre dans les murs pignons et les chambranles en bois moulurés;
- ses éléments rattachés à la tradition française, dont l'élévation d'un étage et demi, le solage peu dégagé, le toit à deux versants, la couverture en bardeaux de cèdre et les contrevents en bois;
- ses éléments témoignant de nouveaux modes d'occupation de la maison rurale, dont les lucarnes à pignon et les fenêtres des pignons;
- ses éléments témoignant d'une double occupation, dont les deux portes en façade et le plan rectangulaire allongé;
- ses éléments d'influence néoclassique et pittoresque, dont la symétrie de la composition, la disposition régulière des ouvertures, les larmiers retroussés, le larmier avant formant un avant-toit au-dessus d'une galerie de pleine longueur, les aisseliers et les poteaux tournés de la galerie, les portes à carreaux et impostes vitrées et les fenêtres à grands carreaux;
- ses éléments intérieurs, dont les plafonds à caissons, l'escalier, les deux grands âtres au rez-de-chaussée et le four à pain dans le sous-sol.

Haut de la page

Informations historiques

Cette maison est construite dans la première moitié du XIXe siècle par Pierre Paré. Le plan allongé suggère une double occupation et l'une des portes donnait peut-être accès, à l'origine, à la boutique de forge de Pierre Paré. La famille Paré demeure propriétaire de la maison jusqu'en 1894.

La maison Pierre-Paré est reconnue en 1976. Elle est restaurée avec soin dans les années suivantes. Ce bien est devenu classé à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laval

MRC :

  • Laval

Municipalité :

  • Laval

Adresse :

  • 4730, rang du Haut-Saint-François

Latitude :

  • 45° 38' 12.792"

Longitude :

  • -73° 40' 12.371"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Laval Paroisse de Saint-Vincent-de-Paul Absent 410 ptie

Haut de la page

Chaîne de titres

Date Type d'aliénation De À
1942-01-23 Succession Olivier Archambault Armand Archambault
1909-10-22 Vente Calixte Bastien Olivier Archambault
1894-11-14 Vente Octave Labelle Calixte Bastien
1894-11-08 Vente Joseph Paré Octave Labelle
1879-10-23 Succession Thérèse Coté Joseph Paré
1862-10-11 Succession Pierre Paré Thérèse Coté
1848-01-26 Vente Joseph Hétier
Marie Louise Marcotte
Pierre Paré
1839-10-28 Vente Louis Dazé Joseph Hétier
1824-11-06 Vente Michel Laporte dit St. George Louis Dazé
1818-06-08 Vente François Quévillon Michel Laporte dit St. George
1817-08-18 Vente François Quévillon Michel Laporte dit St. George

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • NOPPEN, Luc. « Maison François-Cloutier ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 379.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013