Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site patrimonial de Petite-Rivière-Saint-François

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Domaine à Liguori
  • Site du patrimoine de Petite-Rivière-Saint-François
  • Site du patrimoine des maisons Liguori-Simard et Simard

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Petite-Rivière-Saint-François

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (9)

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

Le site du patrimoine de Petite-Rivière-Saint-François est un ensemble rural aménagé à partir de 1759. Il comprend la maison Liguori-Simard, la maison Jean-Noël-Simard, une ancienne grange-étable, une ancienne cabane à sucre, le chalet dit à Georgé, un caveau à légumes, trois remises ainsi qu'un terrain sillonné de sentiers pédestres. La maison Liguori-Simard est construite en 1759, déménagée en 1875 et exhaussée en 1918. Il s'agit d'une imposante demeure en bois de plan rectangulaire à deux étages et demi, coiffée d'un toit à quatre versants. Elle est ceinturée sur deux côtés de galeries couvertes au rez-de-chaussée et à l'étage, et comprend deux annexes. La maison Jean-Noël-Simard est construite en bois vers 1880. Elle possède un volume de plan rectangulaire à un étage et demi coiffé d'un toit à deux versants recourbés. Plusieurs dépendances sont implantées à proximité des habitations. L'ancienne grange en bois, de plan en « L » et coiffée d'un toit mansardé à deux versants, est située au nord de la maison Liguori-Simard. Le site bénéficie d'un environnement naturel composé de feuillus et de conifères. Il est situé sur le plateau de la Grande-Pointe, au pied d'une montagne, à l'ouest de la Petite-Rivière-Saint-François, dans la municipalité de Petite-Rivière-Saint-François.

Ce bien est cité site patrimonial. La protection s'applique aux terrains et à l'enveloppe extérieure des bâtiments qui s'y élèvent.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Site patrimonial Municipalité (Petite-Rivière-Saint-François) 1997-10-14
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site du patrimoine de Petite-Rivière-Saint-François présente un intérêt pour sa valeur historique. Il témoigne de la colonisation du berceau de Charlevoix par une de ses familles pionnières, la famille Simard. C'est à partir de 1675 que la bande de terre de Petite-Rivière-Saint-François est ouverte au peuplement. Les habitants de la seigneurie de Beaupré obtiennent alors de nouvelles concessions pour pallier le manque de terres disponibles. Seize terres y sont au total concédées, dont la première, en 1675, à Claude Bouchard. Plusieurs familles, dont les Lavoie, les Tremblay, les Gagné, les Simard et les Dufour se partagent les autres. C'est en 1686 que Noël Simard prend possession de l'une de ces terres. Elle appartient à la famille Simard jusqu'en 1976, année où le gouvernement du Québec effectue des expropriations pour la création du centre de ski Le Massif en 1980. Vraisemblablement, le site du patrimoine de Petite-Rivière-Saint-François constitue le plus vieux lieu de peuplement de Charlevoix.

Le site présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Les deux bâtiments principaux du site, soit les maisons Liguori-Simard et Jean-Noël-Simard, témoignent de l'évolution de l'architecture domestique au Québec, du XVIIIe au XXe siècle. La maison Liguori-Simard, construite en 1759 et déménagée sur un nouvel emplacement en 1875, est exhaussée d'un étage en 1918. En bois, elle est caractérisée par un imposant volume de plan rectangulaire à deux étages et demi coiffé d'un toit à quatre versants et de galeries couvertes au rez-de-chaussée et à l'étage. De plus, elle comprend deux annexes disposées contre chaque mur pignon, dont une laiterie. La maison Jean-Noël Simard, construite en bois vers 1880, est une maison québécoise d'influence néoclassique. Elle possède un volume de plan rectangulaire d'un étage et demi coiffé d'un toit à deux versants recourbés. Les maisons Jean-Noël-Simard et Liguori-Simard sont restaurées respectivement en 1999 et 2003. La première abrite la Société d'histoire des Riverains de Petite-Rivière-Saint-François et la seconde, un centre d'interprétation.

Le site présente également un intérêt pour sa valeur ethnologique. Cet ensemble rural témoigne d'un mode de vie ancien fondé sur l'autosuffisance. Il comprend notamment une ancienne grange-étable, un verger, une érablière ainsi qu'une ancienne cabane à sucre. Cette dernière démontre l'importance de la production de sirop d'érable à Petite-Rivière-Saint-François, dont les surplus sont vendus aux marchands des environs. De plus, la présence d'un ancien caveau à légumes rappelle un mode de conservation répandu dans la région.

Source : Municipalité de Petite-Rivière-Saint-François, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

architecturale et ethnologique comprennent, notamment :
- son emplacement à proximité de la Petite-Rivière-Saint-François, sur le plateau de la Grande-Pointe, au pied d'une montagne;
- la présence de la maison Liguori-Simard, de la maison Jean-Noël-Simard, d'une ancienne grange-étable, d'une ancienne cabane à sucre, du chalet dit à Georgé, d'un caveau à légumes et de trois remises;
- les caractéristiques de la maison Ligori-Simard, notamment son volume imposant, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi et le toit à quatre versants, ses matériaux, dont le parement en planches à clins, la couverture en tôle à baguettes, le bois des ouvertures et des ornements, ses ouvertures, dont les fenêtres rectangulaires à battants et à grands carreaux, les portes à vitrage ainsi que les chambranles, son ornementation, dont les planches cornières, les galeries couvertes du rez-de-chaussée et de l'étage ceinturant le bâtiment sur deux côtés, comprenant des aisseliers, l'annexe latérale, dont le plan rectangulaire, l'élévation à un étage et demi et le toit à deux versants droits. la laiterie, dont le plan rectangulaire, l'élévation à un étage et le toit à deux versants droits;
- les caractéristiques de la maison Jean-Noël-Simard, notamment son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi et le toit à deux versants recourbés, ses matériaux, dont le parement des murs en planches verticales embrevées, le parement des pignons en planches horizontales embrevées, la couverture en bardeaux de cèdre et le bois des ouvertures, ses ouvertures, dont les fenêtres à battants et à grands carreaux, les portes à vitrage, les lucarnes à pignon ainsi que les chambranles;
- les caractéristiques de l'ancienne grange-étable, dont le plan en « L » en planches de bois, le toit mansardé à deux versants couvert de tôle, les portes en bois à double vantail et les fenêtres rectangulaires;
- les caractéristiques de l'ancienne cabane à sucre, dont le plan rectangulaire en planches de bois, le toit à deux versants couvert de tôle, le lanterneau et sa longue cheminée;
- les caractéristiques du chalet dit à Georgé, dont le plan carré, l'élévation d'un étage et demi et le toit à deux versants droits;
- les caractéristiques du caveau à légumes, à demi enfoui dans le sol, dont la structure en maçonnerie, le toit à deux versants couvert de terre et la porte centrale en bois;
- les caractéristiques des trois remises en planches de bois, de volumes et de dimensions diverses, aux ouvertures peu nombreuses.

Haut de la page

Informations historiques

Le site du patrimoine de Petite-Rivière-Saint-François, également connu sous le nom de domaine à Liguori ou de site du patrimoine des maisons Liguori-Simard et Jean-Noël-Simard, est situé au coeur de l'un des plus vieux lieux de peuplement de Charlevoix. C'est à partir de 1675 que la bande de terre de Petite-Rivière-Saint-François est ouverte au peuplement. Les habitants de la seigneurie de Beaupré obtiennent alors de nouvelles concessions pour pallier le manque de terres disponibles. Seize terres y sont concédées, dont la première, en 1675, à Claude Bouchard. En 1686, Noël Simard prend possession d'une terre, située près du cap Maillard. Les autres propriétés sont concédées jusqu'à la fin du XVIIe siècle à plusieurs familles, dont les Lavoie, les Tremblay, les Gagné, les Simard et les Dufour.

L'actuelle maison Liguori-Simard est vraisemblablement construite en 1759 au pied de la falaise, à proximité du fleuve. En 1875, en raison de la route qui doit y être aménagée, elle est transportée, pièce par pièce, à son emplacement actuel. En 1918, Liguori Simard, alors propriétaire de la maison, l'exhausse d'un étage. Il remplace le toit à deux versants par un toit à quatre versants, sans doute pour accommoder sa famille grandissante. La maison de Jean-Noël Simard est probablement construite en 1880.

À l'exemple des autres ensembles ruraux de l'époque, celui-ci est composé de plusieurs éléments, dont une étable, une érablière et un verger. Ses propriétaires sont ainsi autosuffisants. Un caveau à légumes permet la conservation des légumes à l'année. Ce type de structure d'origine amérindienne est très répandu dans la région. La présence d'une cabane à sucre témoigne de l'importance de la production de sirop d'érable à Petite-Rivière-Saint-François depuis plusieurs générations.

Le terrain qui forme l'actuel site du patrimoine de Petite-Rivière-Saint-François demeure la propriété de la famille Simard jusqu'en 1976, année où le gouvernement du Québec effectue des expropriations pour la création du centre de ski Le Massif en 1980.

En 1996, des travaux de mise en valeur du site sont entrepris. Des sentiers sont aménagés et offrent aux visiteurs plus de 22 km de randonnée pédestre.

Le site du patrimoine de Petite-Rivière-Saint-François est constitué en 1997. Il est devenu un site patrimonial cité à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Charlevoix

Municipalité :

  • Petite-Rivière-Saint-François

Adresse :

  • rue Principale

Localisation informelle :

Situé en face du 1305, rue principale.

Latitude :

  • 47° 17' 12.0"

Longitude :

  • -70° 34' 18.0"

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ANGERS, Gilles. « Comme un gant. Des matériaux modernes bien adaptés ». Le Soleil, 4 décembre 1999, s.p.
  • ANGERS, Gilles. « Petite-Rivière-Saint-François. Deux vieilles maisons sorties du « grenier » ». Le Soleil, 4 décembre 1999, s.p.
  • GAUTHIER, Serge. « Les étés qui chantaient: Gabrielle Roy à Petite-Rivière-Saint-François (1950-1983) ». Institut national de la recherche scientifique. Encyclobec. Les régions du Québec : un passé et un présent à découvrir [En ligne]. http://www.encyclobec.ca/
  • LAFRANCE, Jean-Paul. Sur les traces de René de la Voye : 325 ans d'histoire de la Petite-Rivière Saint-François. Petite-Rivière-Saint-François, 2005. 36 p.
  • s.a. Inventaire des lieux de mémoire de la Nouvelle-France. Site du patrimoine des maisons Liguori-Simard et Simard [En Ligne]. http://inventairenf.cieq.ulaval.ca/inventaire/oneLieu.do;jsessionid=7A021FD1AFF886BF6BDB214A0747CDD8?refLieu=827
  • THIREAU, Josée. Petite-Rivière-Saint-François : vers le large, vers les hauteurs. Petite-Rivière-Saint-François, Municipalité de Petite-Rivière-Saint-François, 2000. 32 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013