Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Mausolée du Curé-Alexandre-Bouillon

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Mausolée d'Alexandre Bouillon, curé

Région administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

Municipalité :

  • Lac-au-Saumon

Date :

  • 1950 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Usage :

  • Services et institutions (Monuments funéraires)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

Le mausolée du Curé-Alexandre-Bouillon est un petit édifice religieux de tradition catholique construit en 1950. Le bâtiment en pierre se compose d'une nef de plan rectangulaire à chevet plat coiffée d'un toit à deux versants droits. Une flèche élancée surmonte le faîte. Le mausolée du Curé-Alexandre-Bouillon est situé dans un cimetière catholique surplombant le lac au Saumon, dans la municipalité de Lac-au-Saumon.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1

Groupement :

Détaché

Saillies :

  • Clocheton

Élévations :

  • Toutes les façades : Matériau d'imitation (Pierre artificielle)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Tôle pincée

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, Brique de verre

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Lac-au-Saumon) 1997-12-11
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le mausolée présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son association avec Alexandre Bouillon (1873-1943). Ce dernier est un personnage important de l'histoire de Lac-au-Saumon, et sa dépouille mortelle est conservée dans le bâtiment. Dès son ordination comme prêtre catholique à Rimouski en 1899, Bouillon s'occupe de la mission de Lac-au-Saumon. Il s'y établit en 1907 lors de la fondation de la paroisse de Saint-Edmond-de-Lac-au-Saumon. Le prêtre supervise l'organisation religieuse, de la construction de la première église à la fondation des écoles et à l'installation des communautés religieuses de la paroisse. Son engagement envers sa communauté lui mérite le titre de bâtisseur dans la région. Sa foi et sa grande simplicité lui valent par ailleurs le respect de chacun. Aussi à son décès en 1943, toute la population regrette le départ de l'homme d'Église. Il est d'abord inhumé au cimetière paroissial, et, en 1950, sa dépouille est déplacée dans un mausolée construit en son honneur.

Le mausolée du Curé-Alexandre-Bouillon présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à sa rareté. Ce type de monument commémoratif dédié à un curé de paroisse est peu fréquent dans la vallée de la Matapédia. Le mausolée est érigé à l'instigation des paroissiens de Lac-au-Saumon, de membres du clergé et de la communauté religieuse les Servantes de Notre-Dame, Reine du Clergé. Ce type de monument s'inscrit dans une tradition religieuse du Québec. Il est néanmoins plus rare dans la région du Bas-Saint-Laurent au milieu du XXe siècle.

Le mausolée du Curé-Alexandre-Bouillon présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'édicule en pierre est typique des petits bâtiments de dévotion construits dans les cimetières catholiques au Québec au milieu du XXe siècle. Le mausolée s'élève en bordure du cimetière catholique de Saint-Edmond-de-Lac-au-Saumon et fait face à la rue de l'Oratoire. Il possède une nef de plan rectangulaire, un volume élevé, un chevet plat et est coiffé d'un toit aigu à deux versants droits. L'ornementation du bâtiment se démarque par sa sobriété. Elle se limite à une rive en forme d'arc brisé en façade, à des chambranles larges et à un linteau en pierre au-dessus de la porte. Une grille à motifs en arc brisé, des croix et des ferrures décorent la porte en bois à double vantail. Une flèche terminée par une croix surmonte le faîte.

Source : Municipalité de Lac-au-Saumon, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du mausolée du Curé-Alexandre-Bouillon liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation dans la partie haute du cimetière de Saint-Edmond-de-Lac-au-Saumon, surplombant le lac;
- la proximité de l'oratoire Saint-Joseph, également cité immeuble patrimonial;
- son volume, dont ses petites dimensions, la nef de plan rectangulaire, le chevet plat, le toit à deux versants droits, le clocher surmontant le faîte en façade;
- ses matériaux, dont la maçonnerie en pierre de différentes tailles et couleurs, la couverture en tôle;
- ses ouvertures, dont la porte de la crypte sans vitrage et à double vantail, la fenêtre cruciforme en brique de verre du pignon en façade;
- son ornementation, dont la rive en forme d'arc brisé du pignon en façade, les chambranles larges, le linteau en pierre au-dessus de la porte, la grille en fer forgé de la porte et les motifs d'arc brisé et de croix, les ferrures apparentes;
- sa flèche élancée couronnée d'une croix;
- la crypte comprenant la dépouille mortelle d'Alexandre Bouillon.

Haut de la page

Informations historiques

Originaire de Saint-Anaclet-de-Lessard, Alexandre Bouillon (1873-1943) fait ses études théologiques au Grand Séminaire de Rimouski et est ordonné prêtre catholique en 1899. Il parcourt le diocèse de Rimouski et s'occupe des missions de Saint-Léon-le-Grand et de Saint-Edmond-de-Lac-au-Saumon. Il remplace les curés de la région de Rimouski, de Matane et même jusqu'à Grande-Rivière en Gaspésie.

Bouillon est le curé-fondateur de la paroisse de Saint-Eusèbe au Témiscouata et ensuite de celle de Saint-Edmond-de-Lac-au-Saumon en 1907. Il s'installe dans cette dernière et y demeure jusqu'à la fin de sa vie. Homme d'Église engagé, il fonde le couvent des Soeurs du Saint-Rosaire en 1917 et la maison des Servantes de Notre-Dame, Reine du Clergé en 1929. Il est également l'instigateur de l'érection de l'oratoire Saint-Joseph, une petite chapelle de pèlerinage très fréquentée dans la région dès sa construction en 1921.

L'engagement du curé Bouillon envers sa communauté lui mérite le titre de bâtisseur dans la région. Sa foi et sa grande simplicité lui valent par ailleurs le respect de chacun. À son décès en 1943, la population de Lac-au-Saumon regrette le départ de cet homme d'Église. Il est d'abord inhumé au cimetière paroissial, puis sa dépouille mortelle est déplacée sept ans plus tard dans le mausolée. Cet édicule, de plan rectangulaire coiffé d'un toit aigu à deux versants droits, est construit en son honneur dans le cimetière paroissial, près de l'oratoire Saint-Joseph. Ses fidèles choisissent ce site paysager, que le curé affectionnait, afin de lui rendre hommage et perpétuer sa mémoire. Le mausolée est inauguré le 30 juillet 1950. Sa dépouille, d'abord installée au sous-sol, est remontée au niveau du sol en 1984.

Le mausolée du Curé-Alexandre-Bouillon est cité en 1997.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Bas-Saint-Laurent

MRC :

  • La Matapédia

Municipalité :

  • Lac-au-Saumon

Adresse :

  • rue de l'Oratoire

Localisation informelle :

Situé à l'angle de la rue de l'Oratoire et de la rue du Noviciat.

Latitude :

  • 48° 25' 24.0"

Longitude :

  • -67° 20' 54.0"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Matapédia Canton de Humqui Absent 33-5

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • LAROCQUE, Paul, dir. et Jean LARRIVÉE. Parcours historiques dans la région touristique de la Gaspésie. Rimouski, GRIDEQ, 1998. 481 p.
  • LUSSIER, Isabelle et Caroline ROY. La Vallée-de-la-Matapédia, une histoire d'appartenance. Vol. 9. Sainte-Foy, Les Éditions GID, 2004. 285 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013