Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison natale Louis-Fréchette

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Lévis

Date :

  • 1837 – 1841 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (4)

Images

Carte

Description

La maison natale Louis-Fréchette est une résidence d'inspiration néoclassique construite au XIXe siècle. Ce bâtiment en bois est composé d'un corps de logis principal d'un étage et demi, coiffé d'un toit de pente moyenne à deux versants aux larmiers prolongés, et d'une allonge perpendiculaire, à toit brisé. La maison natale Louis-Fréchette est située dans l'arrondissement Desjardins de la ville de Lévis et occupe un terrain étroit entre le fleuve Saint-Laurent et la falaise.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Un site inscrit à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec est associé au lieu.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2012-10-19

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1977-01-11
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison natale Louis-Fréchette présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Louis Fréchette (1839-1908) est le personnage littéraire canadien le plus honoré de son époque et le premier poète canadien couronné par l'Académie française. Pendant son existence, cet homme consacré poète national du Canada français est aussi journaliste, avocat, député de Lévis à la Chambre des communes, de 1874 à 1878, et greffier du Conseil législatif de la province de Québec, de 1889 à son décès. Cette maison de Lévis est la demeure dans laquelle il a passé les treize premières années de sa vie. La résidence et son environnement, notamment le paysage escarpé et les chantiers de bois, ont été pour lui des sources précieuses d'inspiration.

La maison natale Louis-Fréchette présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est représentatif de l'architecture résidentielle québécoise d'inspiration néoclassique. Le corps de logis principal, construit par le père de Fréchette entre 1837 et 1841, est un exemple de la maison québécoise d'inspiration néoclassique, entre autres par son toit de pente moyenne à deux versants aux larmiers prolongés, sa composition symétrique et ses éléments décoratifs. Quant à l'allonge bâtie pendant la deuxième moitié du XIXe siècle, elle s'inspire plutôt de l'architecture de la Nouvelle-Angleterre, et notamment de celle d'influence néoclassique. Le style néoclassique a été très populaire au Bas-Canada durant tout le XIXe siècle.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison natale Louis-Fréchette liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation sur un terrain étroit entre la falaise et le fleuve Saint-Laurent, dans l'arrondissement de Desjardins de la ville de Lévis;
- la faible marge de recul;
- son volume, dont le corps de logis principal de plan rectangulaire, son allonge perpendiculaire, l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants aux larmiers prolongés, le toit brisé, ainsi que la galerie se poursuivant sur trois côtés;
- ses éléments structuraux, dont la charpente de bois recouverte de planches de bois à clins;
- les ouvertures, dont leur disposition régulière ainsi que les fenêtres à petits carreaux et les trois lucarnes en façade;
- l'ornementation, dont les chambranles moulurés et les aisseliers menuisés;
- les deux cheminées en brique.

Haut de la page

Informations historiques

C'est dans cette maison de Lévis que l'auteur Louis Fréchette (1839-1908) a passé les treize premières années de sa vie. Son acte de naissance mentionne qu'il est né à Pointe De Lévy et que ses parents sont cultivateurs dans cette paroisse, mais la famille déménage dans la maison de Lévis quelques mois après sa naissance. Fréchette est le personnage littéraire canadien le plus honoré de son époque et le premier poète canadien couronné par l'Académie française. Pendant son existence, cet homme consacré poète national du Canada français est aussi journaliste, avocat, député de Lévis à la Chambre des communes, de 1874 à 1878, et greffier du Conseil législatif de la province de Québec, de 1889 à son décès.

Le corps de logis principal de la maison natale Louis-Fréchette est construit par le père du poète, aussi nommé Louis Fréchette (1811-1882), vers 1840, dans un chantier de bois appartenant à l'entreprise Chapman and Company. En 1852, ses parents vendent la maison et leurs autres propriétés à Georges Beswick. C'est au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle que l'allonge de la maison est construite.

En 1939, Georges-Amand L'Hoir, homme d'affaires belge, fonde une entreprise de produits d'aluminium et d'acier inoxydable et implante son usine en face de la maison, sur un terrain remblayé en bordure du fleuve Saint-Laurent. Par la même occasion, il fait l'acquisition de la maison alors inoccupée, la restaure pour pouvoir l'habiter et assure ainsi sa sauvegarde.

La maison natale Louis-Fréchette est reconnue en 1977. Ce bien est devenu classé à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012. La maison est aujourd'hui un centre culturel.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Lévis

Municipalité :

  • Lévis

Arrondissement municipal :

  • Desjardins

Adresse :

  • 4385, rue Saint-Laurent

Latitude :

  • 46° 47' 3.461"

Longitude :

  • -71° 11' 46.463"

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 219 664
  • Lot 2 223 086

Code Borden

CeEt-896      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BLAIS, Jacques. « Fréchette, Louis ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • LAUZON, Daniel. « Maison natale de Louis Fréchette ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 364.
  • SALOMON DE FRIEDBERG, Barbara. Maisons de Louis Fréchette. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1976. 42 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013