Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Tessier-Dit-Laplante

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • avant 1867 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (6)

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (1)

Carte

Description

La maison Tessier-Dit-Laplante est une résidence d'esprit néoclassique vraisemblablement érigée peu avant 1867. Le bâtiment en pierre de plan rectangulaire, à un étage et demi, repose sur un solage dégagé qui épouse la dénivellation du terrain et constitue un étage supplémentaire du côté sud. Le toit à deux versants aux larmiers retroussés forme un avant-toit au-dessus des galeries avant et arrière. La maison Tessier-Dit-Laplante se situe en retrait de l'avenue Royale, dans l'arrondissement municipal de Beauport de la ville de Québec.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La maison Tessier-Dit-Laplante bénéficie d'une aire de protection. Elle est aussi comprise dans le site patrimonial de Beauport.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Cheminée
  • Entrée de cave
  • Escalier
  • Galerie

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Composite (Enduit et crépi)
  • Façade droite : Composite (Enduit et crépi)
  • Façade gauche : Bois (Planche horizontale)
  • Façade avant : Composite (Enduit et crépi)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Tôle à baguettes

Porte principale :

  • bois, à panneaux, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux, à battants

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À pignon

Éléments architecturaux :

  • Balustrade en bois
  • Boiserie ornementale
  • Chambranle
  • Contrevent
  • Larmier cintré

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1975-04-14
 
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec 1964-05-06

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 
Délimitation Aire de protection Ministre de la Culture et des Communications 1977-06-29

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Tessier-Dit-Laplante présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. La demeure constitue un exemple représentatif de la maison québécoise d'inspiration néoclassique. Ce type d'habitation domine le paysage bâti des campagnes et des villages au XIXe siècle. Il fait la synthèse entre la maison d'inspiration française et des apports formels d'influence britannique, tout en reflétant une nouvelle manière d'habiter. La maison Tessier-Dit-Laplante illustre la maison d'inspiration française par sa maçonnerie de pierre, son plan rectangulaire, son élévation d'un étage et demi et son toit à deux versants. Les apports britanniques s'observent dans la symétrie de la façade avant, l'ordonnance régulière des ouvertures ainsi que dans les larmiers retroussés formant un avant-toit au-dessus des galeries avant et arrière. Les lucarnes témoignent de l'utilisation des combles comme espace habitable et non en tant que grenier, comme c'était souvent le cas antérieurement. La dénivellation du terrain permet l'utilisation de la cave à d'autres fins que l'entreposage, et notamment comme cuisine.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les caractéristiques de la maison Tessier-Dit-Laplante liées à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- ses éléments rattachés à la maison d'inspiration française, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi, le toit à deux versants et la charpente à chevrons et petit entrait;
- ses éléments d'influence britannique, dont la composition symétrique des façades (escalier central, distribution des ouvertures et des cheminées, l'une étant fausse) et les larmiers retroussés formant un avant-toit au-dessus des galeries avant et arrière;
- les matériaux, dont la maçonnerie de pierre crépie sur trois côtés et lambrissée de planches à clins à l'est, la couverture en tôle à baguettes ainsi que la cheminée en pierre;
- les ouvertures, dont les fenêtres à battants à grands carreaux, les portes en bois avec imposte vitrée et les lucarnes à fronton reflétant l'utilisation des combles comme espace habitable;
- l'ornementation extérieure, dont les garde-corps aux balustres tournés, les colonnes à aisseliers ouvragées des deux galeries, les fuseaux décoratifs et les chambranles moulurés;
- les éléments architecturaux intérieurs, dont les moulures, les boiseries, les deux escaliers, les volets, les plafonds à couvre-joints et les armoires encastrées;
- le solage formant un étage du côté sud à cause de la dénivellation.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Tessier-Dit-Laplante est vraisemblablement érigée peu avant 1867. En effet, François-Xavier Laplante (1831-1902), alias Isaïe Tessier dit Laplante, reçoit la demeure de ses parents en mars 1867. Le bâtiment est alors décrit comme étant une construction récente. Laplante, qui travaille comme surintendant des moulins de George Benson Hall (1810-1876), ouvre un magasin général, puis devient maire de Beauport, président de la commission scolaire et fondateur de l'Union Saint-Joseph, une société de secours mutuels. Il acquiert de la famille Hall le droit de percevoir des redevances sur leurs propriétés de Beauport en 1884 et, à ce titre, s'arroge des privilèges seigneuriaux malgré l'abolition du régime en 1854. La famille Tessier dit Laplante demeure propriétaire de la résidence jusqu'en 1960. La maison est alors donnée à l'ancienne Ville de Courville afin de la rendre accessible au public.

La maison Tessier-Dit-Laplante est classée en 1975, avant d'être restaurée. Elle bénéficie d'une aire de protection depuis 1977. Elle peut maintenant être visitée et accueille des activités communautaires et culturelles.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • Beauport

Adresse :

  • 2328, avenue Royale

Lieux-dits :

  • Courville

Latitude :

  • 46° 53' 5.5"

Longitude :

  • -71° 9' 26.9"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 986 705

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • DORION, Jacques. « Maison Tessier-dit-Laplante ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 252.
  • Ministère des Affaires culturelles / Direction générale du patrimoine. Promenade à Beauport. Québec, Ministère des Affaires culturelles, s.d. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013