Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Site historique de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud

Usage :

  • Non applicable

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (10)

Groupes associés (1)

Personnes associées (4)

Images

Carte

Description

Le site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud est un ensemble institutionnel de tradition catholique. Il comprend l'ancien presbytère (construit vers 1763 et agrandi en 1811), le calvaire (Christ de 1798, édicule de 1881), l'église de Saint-François-de-Sales (1865), l'ancien couvent (1883) et le presbytère (1887). Il comporte également d'autres éléments, dont un kiosque, une croix, une fontaine, un garage et un charnier. Ce site patrimonial est situé sur une échine rocheuse, au coeur du noyau villageois de la municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud.

Ce bien est classé site patrimonial. L'ancien presbytère de Saint-François-de-Sales est également classé immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Site patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1988-03-26
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud présente un intérêt pour sa valeur architecturale. Les bâtiments qui le composent présentent des styles architecturaux diversifiés. L'ancien presbytère est représentatif de la maison rurale d'inspiration française, alors que l'église est plutôt caractéristique du néoclassicisme, qui influence l'architecture religieuse jusqu'au tournant du XXe siècle. L'édicule du calvaire s'inspire du style néogothique. Un peu plus récents, l'ancien couvent et le presbytère se rattachent, par ailleurs, à l'influence Second Empire. Le site patrimonial illustre donc la plupart des grands courants stylistiques présents au Québec au XIXe siècle.

Le site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud présente également un intérêt pour sa valeur historique liée à représentativité en tant qu'ensemble institutionnel associé au culte catholique. Ces ensembles constituent le centre des villages et le coeur de la communauté, ce qui se traduit, entre autres, par une architecture de prestige. L'ensemble type regroupe l'église, le presbytère et le cimetière, des édifices à vocation éducative, comme le couvent et l'école, et parfois des bâtiments communautaires, comme la salle paroissiale. Le site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud en constitue un exemple particulièrement représentatif (église, presbytère, ancien presbytère, ancien couvent, calvaire, kiosque, croix, statue de la Vierge dans une grotte, fontaine, garage, charnier) et dans un excellent état de conservation. Par ailleurs, le site patrimonial se distingue par les particularités de son implantation. L'ensemble se situe le long d'une échine rocheuse qui surplombe la plaine environnante et tire profit des composantes naturelles du lieu. Les bâtiments sont concentrés en bordure d'un étroit chemin bordé d'arbres.

Le site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud présente en outre un intérêt pour sa valeur historique découlant de son association avec certains architectes québécois réputés de la seconde moitié du XIXe siècle, dont François-Xavier Berlinguet (1830-1916), David Ouellet (1844-1915) et Herménégilde Morin. Berlinguet, qui dresse les plans de l'église, est un important architecte, sculpteur et ingénieur civil de Québec. Après avoir été apprenti chez Berlinguet, David Ouellet, l'auteur des plans du presbytère, devient l'un des plus illustres représentants de l'architecture religieuse québécoise du tournant du XXe siècle. Il construit ou réaménage plus de cent églises, presbytères et couvents dans l'Est-du-Québec au cours de sa carrière. Quant à Herménégilde Morin, qui trace les plans de l'édicule du calvaire, il est natif de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Moins connu que les deux autres, cet architecte réalise plusieurs oeuvres dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, dont des églises et le village de Val-Jalbert au début du XXe siècle. Signalons aussi la présence dans l'édicule du calvaire d'un Christ en croix de François Baillairgé (1759-1830), artiste et architecte de grande renommée qui oeuvre dans la première moitié du XIXe siècle.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés du site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- sa situation sur une échine rocheuse, au coeur du noyau villageois;
- l'emplacement des bâtiments (l'ancien presbytère, le presbytère, l'ancien couvent, le garage, le charnier) et des structures (le calvaire, le kiosque, la croix, la fontaine) en bordure d'une étroite rue bordée d'arbres;
- la densité de l'implantation et la relation entre les composantes;
- les caractéristiques de l'église de Saint-François-de-Sales, dont le plan dit « à la récollet » composé d'une nef à un seul vaisseau prolongée par un choeur plus étroit terminé par une abside semi-circulaire couronnée d'un clocheton, la sacristie adossée à l'abside, la maçonnerie en pierre (la façade et le côté sud en pierre de taille et le reste en moellons d'origine locale), le toit à deux versants droits couvert de tôle à la canadienne, la façade symétrique composée d'une tour centrale à demi hors-oeuvre supportant un clocher élancé et flanquée de deux tours octogonales coiffées d'un clocheton, l'ordonnance régulière des baies, l'utilisation d'ouvertures cintrées subdivisées en trois parties et l'ornementation dépouillée;
- les caractéristiques du presbytère, dont le corps de logis en brique d'Écosse de plan rectangulaire à trois étages, la galerie en façade surmontée d'un fronton central, la véranda sur le côté est, l'annexe sur le côté ouest, le soubassement dégagé en pierre, le toit mansardé à quatre versants légèrement retroussés, les lucarnes en plein cintre entourées de chambranles ornés, les grandes ouvertures à arc surbaissé, les persiennes, la fenêtre centrale diptyque du deuxième étage et les portes à battants avec imposte vitrée de la façade;
- les caractéristiques de l'ancien presbytère, dont le corps de logis en pierre de plan rectangulaire bas et peu dégagé du sol, l'élévation d'un étage et demi, le toit aigu à deux versants couvert en bardeaux de cèdre, la charpente élaborée, le décor extérieur d'inspiration néoclassique (notamment la distribution quasi symétrique des ouvertures, les lucarnes à pignon et les chambranles à fronton);
- les caractéristiques de l'ancien couvent, dont le corps de logis massif de plan rectangulaire en pierre équarrie de quatre étages, la galerie de pleine largeur à deux niveaux en façade, le portique couronné d'une statue de la Vierge au deuxième niveau, le clocheton surmontant le toit, l'annexe en retrait à l'ouest (1914), le soubassement en pierre, le toit mansardé à quatre versants, la corniche à consoles, l'ordonnance régulière des grandes ouvertures encadrées de chambranles de bois, les portes vitrées de la façade, l'imposte et les baies latérales de la porte du premier niveau, les fenêtres centrales triptyques du troisième étage et de la mansarde ainsi que les lucarnes à pignon;
- les caractéristiques du clavaire, dont le Christ en croix en bois et bronzé réalisé par François Baillairgé en 1798 et l'édicule en bois de style néogothique (notamment le plan octogonal, l'espace fermé, le toit pointu à pignons terminé par un épi, les baies à arc brisé, l'ornementation composée de rejéteaux au-dessus des baies, d'une frise formée d'une dentelle de bois pour les pignons ainsi que d'une corniche à consoles).

Haut de la page

Informations historiques

La paroisse de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud est fondée en 1727 en bordure de la rivière du Sud, à proximité de Montmagny. Un presbytère-chapelle est construit deux ans plus tard près du cours d'eau, qui sert alors de voie de communication. L'ancien presbytère est érigé vers 1763 afin de remplacer le presbytère-chapelle jugé désuet. Le carré initial est allongé en 1811 pour y loger une salle des habitants. En 1887, l'édifice perd sa fonction d'origine et sert notamment de salle paroissiale, d'entrepôt puis d'immeuble à logements. Il est classé en 1979. Le presbytère actuel, construit selon les plans de l'architecte David Ouellet (1844-1915) à partir de 1887, s'inscrit dans le courant Second Empire. La galerie couverte est ajoutée en 1943.

L'église de Saint-François-de-Sales a été conçue par l'architecte François-Xavier Berlinguet (1830-1916). Elle remplace l'ancien temple complété en 1762, qui s'élevait au même emplacement. Le chantier, qui s'étend sur plusieurs années, débute en 1865 par la construction de la sacristie.

Le Christ du calvaire est réalisé par François Baillairgé en 1798. En 1830, un premier édicule est érigé pour l'abriter, remplacé par l'édicule actuel en 1881.

Les soeurs de la congrégation de Notre-Dame arrivent à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud dès 1763 pour prendre en charge l'éducation des jeunes filles de la paroisse et des environs. Bâti en 1764 à côté de l'ancien presbytère, le premier couvent en bois est remplacé dix ans plus tard par un bâtiment en pierre. Ce dernier, dont l'architecture s'inspire de l'ancien presbytère, fait place en 1883 à un nouveau couvent d'influence Second Empire, qui sert maintenant d'édifice municipal. Une annexe lui a été ajoutée en 1914.

Les autres éléments du site patrimonial (la croix, le kiosque, la fontaine, le garage ainsi que le charnier) s'ajoutent au fil des ans et complètent l'ensemble.

Le site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud est classé en 1988.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Montmagny

Municipalité :

  • Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud

Adresse :

  • chemin Saint-François Ouest

Lieux-dits :

  • St-François-Montmagny

Latitude :

  • 46° 53' 14.7"

Longitude :

  • -70° 42' 52.3"

Désignation cadastrale :

  • Lot 4 105 747 Ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BOULET, Jacques. Le site institutionnel de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Un brin d'histoire. Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, Société de conservation du patrimoine, 2001. s.p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • s.a. « Site institutionnel de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Supplément 1987-1999. Québec, Les Publications du Québec, 2001, p. 27.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013