Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Presbytère de Notre-Dame-des-Victoires

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Sacristie de Notre-Dame-des-Victoires

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • vers 1963 – (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)
  • Patrimoine religieux (Mission curiale)

Tradition religieuse :

  • Christianisme (Catholicisme (rite latin))

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Images

Carte

Description

Le presbytère de Notre-Dame-des-Victoires est une maison curiale construite vers 1963. Le bâtiment en pierre, de plan rectangulaire à deux étages et demi, est coiffé d'un toit à croupes. La façade principale en pierre de taille est flanquée d'un mur coupe-feu. Le presbytère, attenant à l'église de Notre-Dame-des-Victoires, se situe dans le secteur Place-Royale, dans l'arrondissement municipal de La Cité-Limoilou de la ville de Québec.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La protection s'applique également aux terrains vacants bordant le presbytère et le chevet de l'église. Il est compris dans le périmètre du site patrimonial de l'Habitation-Samuel-De Champlain, lui-même inclus dans le site patrimonial du Vieux-Québec. Deux autres sites inscrits à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec lui sont associés.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1963-09-25
 
Classement Situé dans un site patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2008-03-27

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le presbytère de Notre-Dame-des-Victoires présente un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et architecturale liées à son insertion dans le secteur Place-Royale. Le bâtiment est construit vers 1963, dans le contexte du projet de restauration du secteur. Ce chantier de restauration, le plus important du gouvernement québécois dans les années 1960 et 1970, visait à souligner l'importance de ce lieu comme berceau de l'Amérique française et à en faire un symbole de la francophonie d'Amérique. Le presbytère de Notre-Dame-des-Victoires est attenant à l'église du même nom, érigée de 1688 à 1690, et compris dans le périmètre du site patrimonial de l'Habitation-Samuel-De Champlain. Le bâtiment en pierre présente une élévation de deux étages et demi et son mur coupe-feu, des façades principales en pierre de taille soulignées d'un bandeau, une porte à baies latérales et des fenêtres à larges carreaux. Il s'inscrit dans la trame du secteur tout en évoquant le bâtiment de la fin du XIXe siècle qui occupait auparavant l'emplacement.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2008.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les caractéristiques du presbytère de Notre-Dame-des-Victoires liées à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa contigüité avec l'église de Notre-Dame-des-Victoires, dans le secteur Place-Royale, dans le site patrimonial du Vieux-Québec;
- sa situation dans le périmètre du site patrimonial de l'Habitation-Samuel-De Champlain et les deux autres sites inscrits à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec;
- son volume, dont le plan rectangulaire à deux étages et demi ainsi que le toit à croupes;
- les matériaux, dont la maçonnerie de pierre (façades principales en pierre de taille);
- le mur coupe-feu;
- la corniche à consoles et le bandeau;
- les ouvertures, dont les fenêtres à larges carreaux, les lucarnes à croupe et la porte en bois à baies latérales.

Haut de la page

Informations historiques

Le presbytère de Notre-Dame-des-Victoires est construit vers 1963, dans le contexte du projet de restauration du secteur Place-Royale. Ce chantier de restauration, le plus important du gouvernement québécois dans les années 1960 et 1970, visait à souligner l'importance de ce lieu comme berceau de l'Amérique française et à en faire un symbole de la francophonie d'Amérique.

L'emplacement est occupé dès le Régime français. En 1879, un bâtiment en pierre à deux étages s'élève à l'endroit du presbytère actuel. En 1923, on y trouve une sacristie de deux étages et demi.

La paroisse de Notre-Dame-des-Victoires est érigée canoniquement en 1944; jusqu'alors, l'église était une desserte de la paroisse de Notre-Dame-de-Québec. En 1957, la sacristie est toujours située au même endroit, alors que le presbytère loge dans un autre bâtiment de la rue Sous-le-Fort.

Le presbytère de Notre-Dame-des-Victoires est classé en 1963. Il inclut à cette époque la sacristie. En 1993, la paroisse de Notre-Dame-des-Victoires est dissoute, et l'église est redevenue une desserte de la paroisse de Notre-Dame-de-Québec.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 32, rue Sous-le-Fort

Latitude :

  • 46° 48' 45.771"

Longitude :

  • -71° 12' 9.603"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 212 791 Ptie

Code Borden

CeEt-179 CeEt-180 CeEt-181  

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • MORISSET, Lucie K. et Luc NOPPEN. Foi et patrie : Art et architecture des églises à Québec. Québec, Les Publications du Québec, 1996. 179 p.
  • MORISSET, Lucie K. et Luc NOPPEN. Lieux de culte situés sur le territoire de la ville de Québec. Québec, Ville de Québec, 1994. s.p.
  • NOPPEN, Luc. Notre-Dame-des-Victoires à la place Royale de Québec. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1974. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013