Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Joachim-Génus

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Valois

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Vaudreuil-Dorion

Date :

  • 1796 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (2)

Carte

Description

La maison Joachim-Génus est une résidence rurale d'inspiration française érigée en 1796. Cette demeure en bois, de plan rectangulaire à un étage et demi, est coiffée d'un toit aigu à deux versants droits. Elle repose sur de hautes fondations en moellons et possède des cheminées en pierre disposées en chicane. La désignation inclut le terrain et tout ce qui s'y trouve. La maison Joachim-Génus est située dans un parc municipal, sur les rives de la baie de Vaudreuil (rivière des Outaouais), dans la municipalité de Vaudreuil-Dorion.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La maison bénéficie d'une aire de protection.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Cheminée
  • Escalier
  • Galerie

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Bois (Planche verticale)
  • Façade droite : Bois (Planche verticale)
  • Façade gauche : Bois (Planche verticale)
  • Façade avant : Bois (Planche verticale)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Bois, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux, à battants

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux, à battants
  • contemporaine, à battants

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à petits carreaux

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Contrevent

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1972-06-28
 
Délimitation Aire de protection Ministre de la Culture et des Communications 1975-05-20
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Joachim-Génus présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. L'habitation est représentative de la maison d'inspiration française. Ce type est issu de savoir-faire et de modèles français qui ont été progressivement adaptés aux conditions particulières du pays (climat, disponibilité des matériaux) et à certaines influences stylistiques. Construite en 1796, cette maison en est une illustration notamment par son carré de petites dimensions en pièce sur pièce recouvert d'un parement en planches verticales, son toit aigu à deux versants droits couvert en bardeaux de cèdre, ses ouvertures placées de façon asymétrique, ses cheminées en maçonnerie disposées en chicane ainsi que par l'absence d'ornements. Par ailleurs, les hautes fondations en moellons témoignent d'une adaptation à l'environnement, les rives de la baie de Vaudreuil subissant les crues saisonnières de la rivière des Outaouais.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Joachim-Génus liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- le volume, dont le plan rectangulaire à un étage et demi, les hautes fondations et le toit aigu à deux versants droits;
- les matériaux, dont les fondations en moellons, les murs en pièce sur pièce assemblés à coulisse et à queue d'aronde, le parement en planches verticales et la couverture en bardeaux de cèdre;
- les ouvertures placées asymétriquement, dont les fenêtres en bois à petits carreaux entourées de chambranles moulurés et munis de volets.
- les deux cheminées en pierre disposées en chicane.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Joachim-Génus est érigée sur un terrain autrefois compris dans les seigneuries de Vaudreuil et de Soulanges concédées respectivement, en 1702, à Philippe de Rigaud de Vaudreuil (vers 1643-1725) et à Pierre-Jacques Joybert de Soulanges (1677-1703).

Le capitaine de milice Joachim Génus (mort en 1813) fait construire sa résidence sur les rives de la baie de Vaudreuil en 1796. En 1830, la maison est cédée au cultivateur Joseph Valois. Celui-ci ajoute une cuisine d'été contre le mur pignon est. Au cours des années, des galeries et des lucarnes sont aménagées et les murs extérieurs sont crépis. La résidence demeure la propriété de la famille Valois jusqu'en 1931. En 1970, elle est acquise par la Ville de Dorion.

La maison Joachim-Génus est classée en 1972. À la suite d'une importante restauration, elle retrouve son état d'origine. Elle bénéficie d'une aire de protection depuis 1975. En 1998, le bâtiment devient la Maison des arts et de la culture de la Ville, qui accueille notamment des expositions.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Vaudreuil-Soulanges

Municipalité :

  • Vaudreuil-Dorion

Adresse :

  • 331, avenue Saint-Charles

Lieux-dits :

  • Dorion

Latitude :

  • 45° 23' 27.8"

Longitude :

  • -74° 1' 2.5"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Vaudreuil Paroisse de Saint-Michel-de-Vaudreuil Absent 461 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • MELOCHE-HOLUBOWSKI, Mélanie. « Le parc Valois, la nature, en pleine ville ». s.a. Première Édition [En ligne]. http://www.journalpremiereedition.com/article-117887-Le-parc-Valois-la-nature-en-pleine-ville.html
  • NOPPEN, Luc. « Maison Valois ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 342.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013