Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Poitras

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • L'Épiphanie

Date :

  • 1785 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (3)

Images

Carte

Description

La maison Poitras est une demeure d'inspiration française érigée vers 1785. Cette résidence en pierre de plan presque carré, à un étage et demi, est coiffée d'un toit à deux versants droits aux larmiers courts. La maison Poitras est située dans un environnement agricole, à proximité de la rivière de l'Achigan, dans la municipalité de L'Épiphanie.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Carré

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Balcon
  • Cheminée
  • Galerie

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (Structure apparente)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Tôle à la canadienne

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux
  • bois, à panneaux et vitrage
  • bois, à panneaux et vitrage

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, À battants, à petits carreaux
  • Rectangulaire, Soupirail

Éléments architecturaux :

  • Balustrade en bois
  • Chambranle
  • Contrevent
  • Esse
  • Pierre millésimée

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1981-09-02
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Poitras présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment constitue un exemple représentatif de la maison rurale québécoise d'inspiration française. Ce type est issu du savoir-faire local qui a su adapter progressivement le modèle français aux conditions particulières du pays (climat, disponibilité des matériaux) et l'ouvrir à certaines influences stylistiques. La maison Poitras illustre ce type par son carré massif en pierre, son toit aigu à deux versants droits aux larmiers courts et sans lucarne, ses trois cheminées en pierre ainsi que sa fenestration asymétrique. La déclivité du terrain, en légère pente vers la rivière, dégage un étage supplémentaire, ce qui permet quatre niveaux d'utilisation, soit le sous-sol, le rez-de-chaussée, le comble et le grenier. Par ailleurs, l'aménagement intérieur de la maison se distingue par son état d'intégrité. Plusieurs éléments d'origine ont été conservés, notamment les portes et les fenêtres, les planchers et les plafonds de planches bouvetées, les armoires encastrées, les boiseries, les moulures, la ferronnerie et le manteau des foyers. Ces éléments présentent une homogénéité et une grande qualité d'exécution unique dans la région.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Poitras liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- sa situation dans un environnement agricole, à proximité de la rivière de l'Achigan, dans la municipalité de L'Épiphanie;
- le terrain en légère pente vers la rivière qui dégage un étage supplémentaire à l'arrière, ce qui permet quatre niveaux d'utilisation, soit le sous-sol, le rez-de-chaussée, le comble et le grenier;
- ses caractéristiques liées à la maison rurale québécoise d'inspiration française, soit le carré massif en pierre avec des esses, le toit à deux versants droits sans lucarne (couvert de tôle à la canadienne) aux larmiers courts, les fenêtres à battants à petits carreaux, la cheminée centrale et les cheminées latérales à deux feux en pierre;
- ses ouvertures, dont la porte principale vitrée à contrevents et son imposte aussi vitrée, les deux portes à l'arrière, les chambranles;
- certains éléments de l'aménagement intérieur, dont le manteau des foyers en pierre peignée, les planchers et les plafonds de planches bouvetées, les armoires encastrées, les portes garnies de quincaillerie d'origine, les boiseries et les moulures.

Haut de la page

Informations historiques

En 1739, Louis Beaudry reçoit un terrain situé au bout de la concession qu'il possède déjà, entre les rivières L'Assomption et de l'Achigan. Par la suite, une maison en pièce sur pièce y aurait été construite, le long de la rivière L'Assomption. La maison en pierre actuelle est érigée par François Proulx sur la partie de la terre qui longe la rivière de l'Achigan vers 1785, comme en témoigne l'inscription gravée au-dessus de l'entrée principale. Louis Poitras l'acquiert en 1841 et elle demeure aux mains de la famille jusqu'en 1979. Joseph Poitras, fils de Louis, modifie considérablement l'aspect extérieur de la demeure vers 1862, alors qu'il prolonge les larmiers, ajoute une galerie pleine largeur en façade et modifie la pente du toit. Elle adopte alors l'allure d'une maison québécoise d'inspiration néoclassique.

La maison Poitras est classée en 1981, puis elle est restaurée afin de lui rendre son apparence initiale du XVIIIe siècle.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • L'Assomption

Municipalité :

  • L'Épiphanie

Adresse :

  • 960, rang de l'Achigan Sud

Latitude :

  • 45° 50' 25.34"

Longitude :

  • -73° 30' 3.053"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
L'Assomption Paroisse de L'Épiphanie Absent 15 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • AMIREAULT, Louise. « Maison Poitras ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 451.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • DESJARDINS, Pierre et Mario FILION. Description et analyse architecturale, maison Poitras, L'Épiphanie. s.l. 1980. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013