Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Lamarre

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison André-Lamarre

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Longueuil

Date :

  • 1740 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison Lamarre est une demeure d'inspiration française érigée en 1740 et modifiée en 1895. La résidence en pierre est formée d'un corps de logis de plan rectangulaire, à deux étages, coiffé d'un toit mansardé. La maison Lamarre est située dans un environnement paysager, sur un terrain adjacent au parc Le Moyne, dans l'arrondissement du Vieux-Longueuil de la ville de Longueuil.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Il fait également partie d'un site patrimonial cité.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1976-02-19
 
Citation Situé dans un site patrimonial Municipalité (Longueuil) 1993-07-14
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Lamarre présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. La résidence conserve plusieurs éléments qui permettent de suivre son évolution architecturale au cours des XVIIIe et XIXe siècles. Érigée en 1740, la demeure en pierre est représentative de la maison rurale d'inspiration française par son corps de logis bas et peu dégagé du sol ainsi que par une partie de l'ancienne charpente de sa toiture. La propriété est transformée pour s'adapter au goût victorien en 1895. Elle est alors crépie, dotée de son toit mansardé percé de lucarnes cintrées et de son ornementation. Lors de la restauration de la maison Lamarre en 1987, l'architecte a pris soin de préserver toutes les traces significatives de son évolution.

La maison Lamarre présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. La résidence constitue l'un des plus anciens témoins de la baronnie de Longueuil. La seigneurie de Longueuil, située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, est concédée à Charles Le Moyne (1626-1685) en 1657 et agrandie au cours des années suivantes. Charles Le Moyne de Longueuil (1656-1729) succède à son père comme seigneur en 1684. En 1700, la seigneurie est érigée en baronnie, l'une des rares baronnies associées au régime seigneurial au Québec. Son peuplement, amorcé dans la seconde moitié du XVIIe siècle, ne prend véritablement son envol qu'au tournant du siècle suivant. Par ailleurs, la maison Lamarre, érigée en 1740, évoque les débuts du peuplement de Longueuil, tout comme la maison Patenaude datant de 1723 située à proximité. La maison Lamarre serait la première maison de ferme construite à l'est du village de Longueuil.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Lamarre liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation dans un environnement paysager sur un terrain adjacent au parc Le Moyne, dans le Vieux-Longueuil, cité site patrimonial;
- son emplacement dans l'ancienne baronnie de Longueuil, à proximité de la maison Patenaude aussi classée immeuble patrimonial;
- ses caractéristiques rattachées à la maison rurale d'inspiration française, entre autres le plan rectangulaire, le corps de logis en pierre bas et peu dégagé du sol, le mur de refend, la charpente de la toiture conservant des pièces originales dont la poutre maîtresse chanfreinée;
- ses transformations de la fin du XIXe siècle, dont le toit mansardé couvert de tôle pincée, le crépi, la galerie protégée par le prolongement du brisis en façade, la porte vitrée, les fenêtres à battants à grands carreaux, les lucarnes cintrées à l'avant, les fenêtres-lucarnes à pignon tronqué à l'arrière, les chambranles et la frise en bois de la corniche du côté des murs pignons;
- son décor intérieur, dont la menuiserie élaborée et les foyers comportant des âtres et des contrecoeurs de facture soignée.

Haut de la page

Informations historiques

Située dans la seigneurie de Longueuil, cette maison est érigée en 1740, pour André Lamarre II. La seigneurie de Longueuil, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, est concédée à Charles Le Moyne (1626-1685) en 1657 et agrandie au cours des années suivantes. Charles Le Moyne de Longueuil (1656-1729) succède à son père comme seigneur en 1684. En 1700, la seigneurie est érigée en baronnie, l'une des rares baronnies associées au régime seigneurial au Québec. Son peuplement, qui s'amorce au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle, ne prend véritablement son envol qu'au tournant du siècle suivant. La maison Lamarre est donc l'un des plus anciens témoins des débuts du peuplement de la baronnie de Longueuil et de la ville de Longueuil.

La famille Lamarre demeure propriétaire jusqu'en 1872, et la résidence est peu modifiée durant cette période. Robert Bennett l'acquiert en 1895 et la transforme. Il remplace le toit à versants droits par un toit mansardé et ajoute des éléments ornementaux d'inspiration victorienne.

La maison Lamarre est classée en 1976. La Ville de Longueuil, propriétaire depuis 1974, la restaure entre 1984 et 1987. Les travaux sont supervisés par l'architecte Mario Petrone, qui prend soin de préserver toutes les traces significatives de son évolution, conformément aux chartes internationales en matière de patrimoine. Le bâtiment est inclus dans le site du Vieux-Longueuil depuis 1993. La maison Lamarre abrite maintenant la Société d'histoire de Longueuil.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Longueuil

Municipalité :

  • Longueuil

Arrondissement municipal :

  • Le Vieux-Longueuil

Adresse :

  • 255, rue Saint-Charles Est

Latitude :

45° 32' 38.524"

Longitude :

-73° 30' 21.807"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Chambly Village de Longueuil Absent 1-289
1-294 ptie
1-582

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • GARIÉPY, Odette. « Maison Lamarre ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 218.
  • PINARD, Guy. Montréal, son histoire, son architecture. Vol. 3. Montréal, Les Éditions La Presse, 1989. 560 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013