Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

La Grande-Ferme

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • La Grande-Ferme de Saint-Joachim
  • La Grande-Ferme du Séminaire de Québec

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Saint-Joachim

Date :

  • 1866 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Événements associés (3)

Groupes associés (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La Grande-Ferme est une longue maison de pierre construite en 1866. Le bâtiment présente un plan rectangulaire à un étage et demi et est coiffé d'une toiture à versants recourbés. Il se situe dans la municipalité de Saint-Joachim, près du cap Tourmente.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La protection vise aussi le terrain. La Grande-Ferme occupe un site archéologique connu et se trouve à proximité de plusieurs vestiges importants.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2012-10-19

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1975-07-28
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La Grande-Ferme présente un intérêt patrimonial pour sa valeur archéologique. L'occupation successive du terrain par diverses constructions, comme des maisons, une étable, une grange, une muraille d'enceinte et l'église dédiée à Saint-Joachim (1685), a laissé des traces importantes. Ces vestiges témoignent principalement des activités agricoles et religieuses liées à l'histoire de la Grande-Ferme et de Saint-Joachim.

La Grande-Ferme présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Elle évoque le rôle de premier plan du Séminaire de Québec dans le développement de la seigneurie de Beaupré. Mgr de Laval acquiert des terres à Saint-Joachim en 1662, et il y établit une ferme pour subvenir aux besoins du Petit Séminaire de Québec. La ferme est utilisée par le Séminaire du XVIIe au XXe siècle. Détruite lors de la Conquête anglaise (1760), la Grande-Ferme est rebâtie par le Séminaire de Québec en 1866. La ferme, qui cesse ses activités au milieu du XXe siècle, joue un rôle majeur dans le développement de l'agriculture dans la seigneurie de Beaupré.

La Grande-Ferme présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment s'apparente à un type de maison caractéristique des paysages bâtis de la Côte-de-Beaupré. Elle constitue, en effet, un exemple très représentatif d'un type d'habitation traditionnelle constitué d'un corps de logis allongé et bas et d'une toiture à deux versants recourbés. La région compte plusieurs demeures similaires, bâties au XIXe siècle. Érigée par le Séminaire de Québec en 1866, la Grande-Ferme est une synthèse savante et réussie de cette tradition vernaculaire. De plus, la résidence reflète une certaine influence néoclassique et conserve son ornementation typique de la seconde moitié du XIXe siècle.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la Grande-Ferme liés à ses valeurs archéologique, historique et architecturale comprennent, notamment :
- la situation sur l'emplacement de la première ferme du Séminaire de Québec en milieu rural;
- l'orientation de la façade vers le fleuve Saint-Laurent;
- le site archéologique euro-québécois, notamment les vestiges d'une ancienne église érigée en 1685 et détruite en 1759 situés à proximité;
- les caractéristiques de l'habitation allongée de la Côte-de-Beaupré, dont un corps de logis long en maçonnerie de pierre, une toiture à deux versants recourbés couverte de bardeaux, des larmiers débordants;
- les caractéristiques de l'influence néoclassique, dont l'ordonnance régulière et la symétrie des ouvertures, des lucarnes et des cheminées, la galerie pleine largeur en façade avec son ornementation (garde-corps aux balustres tournés, aisseliers formant un arc trilobé, colonnes ouvragées), les trois portes identiques à imposte ornées de portails néoclassiques, les retours de corniche sur les façades des côtés, la grande lucarne centrale occupée par une fenêtre palladienne à l'arrière;
- les ouvertures, dont les lucarnes à pignon (quatre à l'avant, trois à l'arrière), les six baies cintrées qui percent la façade arrière et les fenêtres à battants à grands carreaux;
- les murs pignons en maçonnerie de pierre recouverts de planches de bois à clins;
- les quatre souches de cheminée, dont une décorative et trois fonctionnelles.

Haut de la page

Informations historiques

En 1662, Mgr de Laval acquiert des terres à Saint-Joachim de la Compagnie de la Nouvelle-France. L'évêque y fait aménager une ferme afin de subvenir aux besoins du Petit Séminaire de Québec, institution fondée en 1668. À la fin du XVIIe siècle, la propriété de Saint-Joachim comprend une résidence, des dépendances agricoles et une chapelle.

Au moment de la Conquête, les soldats britanniques incendient la résidence et l'église avoisinante. Vers 1770, le Séminaire entreprend la construction de nouvelles installations au Petit Cap, un promontoire plus en retrait, qui existent toujours.

En 1859, des érudits s'intéressent à l'histoire de la Grande-Ferme et dressent le plan de l'aménagement initial. À leur instigation, le Séminaire reconstruit une demeure sur l'emplacement original en 1866, puis érige des dépendances agricoles. L'exploitation agricole décline à partir de 1910, et le Séminaire de Québec vend la propriété au gouvernement en 1969.

La Grande-Ferme est reconnue en 1975. Le ministère des Affaires culturelles procède à sa restauration en 1979. La Grande-Ferme devient, par la suite, un centre d'initiation au patrimoine destiné aux jeunes. Elle est devenue classée à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • La Côte-de-Beaupré

Municipalité :

  • Saint-Joachim

Adresse :

  • 800, chemin du Cap-Tourmente

Lieux-dits :

  • Cap-Tourmente
  • St-Joachim-de-Montmorency

Latitude :

47° 3' 6.1"

Longitude :

-70° 49' 6.6"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 814 430
  • Lot 3 814 431 Ptie

Code Borden

CgEq-5      

Haut de la page

Documents

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • LAJOIE, André. « Grande Ferme du Séminaire de Québec ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 340-341.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013