Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Antoine-Vanfelson

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Légaré

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • 1780 – 1815 (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Commerces de vente au détail)
  • Fonction résidentielle (Bâtiments paradomestiques)
  • Fonction résidentielle (Hôtels)
  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (3)

Images

Carte

Description

La maison Antoine-Vanfelson est une résidence urbaine de la fin du XVIIIe siècle.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La protection s'applique au terrain et ce qui s'y trouve, soit une écurie en pierre, un site archéologique connu et un passage latéral menant à une cour arrière. L'ensemble se situe dans la ville de Québec, au coeur du site patrimonial du Vieux-Québec.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1960-05-17
 
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Antoine-Vanfelson présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle st représentative des demeures urbaines bourgeoises de la fin du XVIIIe siècle à Québec. Ce type d'habitation s'inspire de la tradition architecturale française. Il se caractérise par sa mitoyenneté, ses murs coupe-feu, son toit à deux versants, sa maçonnerie de pierre et ses deux étages. La maison Antoine-Vanfelson se distingue par ses lambris d'inspiration Louis XV qui constituent un exemple rarissime de décor intérieur conservé jusqu'à ce jour et témoignent du statut social de certains de ses occupants. Cette maison témoigne en outre de l'approche québécoise en matière de restauration dans les années 1970, une approche qui privilégie le retour à un état antérieur du bâtiment jugé significatif à l'égard d'un projet de société.

La maison Antoine-Vanfelson présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique, liée notamment à la continuité de la mixité des fonctions résidentielle, artisanale et commerciale (boucherie, taverne, épicerie, etc.). Cette mixité s'exprime formellement par la localisation des activités artisanales et commerciales au rez-de-chaussée et par une occupation résidentielle aux niveaux supérieurs. L'appellation officielle de la résidence rappelle le boucher Antoine Vanfelson, immigrant allemand dont l'un des descendants est à l'origine d'une importante lignée d'hommes de loi qui s'étend sur environ 150 ans.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Antoine-Vanfelson liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- l'implantation du bâtiment principal en bordure du chemin public;
- la présence d'un passage latéral conduisant à l'arrière-cour, au fond de laquelle se trouve l'écurie;
- l'expression de la densité urbaine (étroitesse du lot et murs coupe-feu);
- les caractéristiques du bâtiment principal, dont la maçonnerie en pierre recouverte de crépi à vive arête, la toiture à deux versants à forte pente couverte de tôle à la canadienne, les lucarnes, les quatre travées, les combles habitables, les murs coupe-feu, les cheminées, les fenêtres de bois à battants et à petits carreaux, la symétrie et l'ordonnance régulière des ouvertures ainsi que les lambris de bois d'inspiration Louis XV et les plafonds à caissons au deuxième niveau;
- l'écurie à deux étages en maçonnerie de pierre recouverte d'un crépi à vive arête et coiffée d'une toiture mansardée;
- le passage latéral et la cour pavée de pierres irrégulières;
- des vestiges archéologiques témoignant d'une occupation euro-québécoise d'un peu plus de 200 ans.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Antoine-Vanfelson est construite vers 1780 pour Antoine Vanfelson, boucher d'origine allemande, sur un emplacement concédé en 1667 par la Fabrique de Québec. À la suite du décès de Vanfelson, la résidence revient à sa veuve, Josephte Monier. En 1819, celle-ci cède la propriété à son fils, George Vanfelson (1784-1856), alors nouvel avocat général du Bas-Canada.

La maison change de mains à quelques reprises avant d'être achetée, à la fin du XIXe siècle, par un membre de la famille Légaré. Entre l'occupation des Vanfelson et celle des Légaré, la demeure est louée de façon continue. Certaines sources laissent croire que le célèbre orfèvre québécois Laurent Amiot aurait été locataire. Il aurait loué la maison en 1817 pour y installer son atelier et y résider dès l'année suivante. À partir de 1824, des baux de location sont accordés par les différents propriétaires à des aubergistes et à des taverniers, dont l'un érige l'écurie dans l'arrière-cour.

En 1895, la maison est acquise par le barbier Alphonse Légaré, locataire depuis 1884. Il en fait sa résidence et y installe son commerce. La boutique de barbier est tenue par la famille Légaré pendant trois générations. Au XXe siècle, la maison abrite aussi un magasin de fruits et une épicerie appartenant à cette famille.

En 1960, la famille Légaré cède la propriété à la Commission des monuments historiques. La même année, la résidence est classée. En 1965, le ministère des Affaires culturelles du Québec se porte acquéreur de la propriété et entreprend sa restauration au début des années 1970. Depuis, la maison Antoine-Vanfelson est redevenue une propriété privée abritant un commerce.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 11, rue des Jardins
  • 13, rue des Jardins
  • 15, rue des Jardins
  • 17, rue des Jardins

Latitude :

46° 48' 47.893"

Longitude :

-71° 12' 26.03"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 212 411

Code Borden

CeEt-31      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BLANCHET, Danielle, Louise FORGET et Sylvie THIVIERGE. Vieux-Québec, Cap-Blanc : place forte et port de mer. Québec, Ville de Québec, 1989. 80 p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • GAUMONT, Michel. « Maison Légaré (Vanfelson) ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 134.
  • Groupe de recherches en histoire du Québec Inc. Étude d'ensemble : sous-secteur Hôtel-de-Ville. Synthèse. Québec, Ville de Québec, 1998. 262 p.
  • Ville de Québec. Regards sur l'architecture du Vieux-Québec. Québec, Ville de Québec, 1986. 124 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013