Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison du Meunier-de-Pointe-du-Moulin

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Notre-Dame-de-l'Île-Perrot

Date :

  • 1785 – 1791 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Carte

Description

La maison du Meunier-de-Pointe-du-Moulin est une modeste habitation d'inspiration française construite entre 1785 et 1791. De plan rectangulaire, la demeure en pierre, à un étage et demi, est coiffée d'un toit aigu à deux versants droits. Un four à pain fait saillie dans le mur pignon nord. Cette maison est située dans la ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, sur l'île Perrot.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La maison est construite à proximité du moulin à vent de Pointe-du-Moulin, également classé immeuble patrimonial.

Un site archéologique est associé au lieu.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Cheminée
  • Escalier

Élévations :

  • Façade arrière : Composite (Enduit et crépi)
  • Façade droite : Composite (Enduit et crépi)
  • Façade gauche : Composite (Enduit et crépi)
  • Façade avant : Composite (Enduit et crépi)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Bois, planches

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à battants

Autre(s) porte(s) :

  • bois massif, à battants

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à petits carreaux

Éléments architecturaux :

  • Contrevent

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1977-05-11
 
Désignation (Canada) Lieu historique national du Canada Commission des lieux et monuments historiques du Canada 1969-01-01
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison du Meunier-de-Pointe-du-Moulin présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Avec le moulin à vent qui s'élève à proximité, cette maison constitue l'un des rares témoins du régime seigneurial à l'île Perrot. Plus qu'une simple habitation, elle abritait le meunier, personnage important de la seigneurie. Le régime seigneurial (aboli en 1854) imposait, en effet, aux seigneurs l'obligation de construire un moulin pour leurs censitaires, qui devaient y faire moudre leur grain et payer en retour un droit de mouture, nommé droit de banalité. Dans les seigneuries importantes, le meunier peut être engagé par contrat pour le temps nécessaire s'il y a peu de grain à moudre, sinon il est engagé à l'année. Dans les seigneuries moins importantes, les moulins sont plutôt affermés (ou loués) aux meuniers pour une période déterminée, ceux-ci étant responsables des réparations aux mécanismes. En période d'abondance, le meunier doit parfois travailler jour et nuit et habite donc généralement à proximité du moulin. La porte de la maison fait face au moulin afin d'y accéder plus rapidement pour en contrôler la vitesse de rotation. Cette maison fait partie du site de la Pointe-du-Moulin, un parc historique créé à la fin des années 1970, qui propose aux visiteurs des activités d'interprétation, notamment sur la vie du meunier. Accessible au public, elle permet ainsi de mieux comprendre une facette de la vie en Nouvelle-France.

La maison du Meunier-de-Pointe-du-Moulin présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est représentatif des maisons rurales d'inspiration française. La maison du Meunier-de-Pointe-du-Moulin en est une illustration par son plan rectangulaire, son carré bas et peu dégagé du sol, son toit aigu à deux versants droits et le petit nombre d'ouvertures. Cette modeste résidence ne comporte que trois fenêtres au rez-de-chaussée, soit une par façade sur les côtés sud, est et ouest. Une porte est percée dans la façade principale et une autre au niveau des combles dans le mur pignon nord. Un four à pain en appentis, situé sous l'escalier pour monter à l'étage, fait également saillie de ce côté. Enfin, la maison ne possède qu'une seule cheminée à l'extrémité nord. À l'intérieur, une cloison la divise en deux pièces, une salle commune et une petite pièce attenante. Quant aux combles, ils servent d'entrepôt pour la mouture et sont accessibles par une échelle escamotable.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison du Meunier-de-Pointe-du-Moulin liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation, dans le secteur de la Pointe-du-Moulin, sur l'île Perrot;
- la proximité du moulin;
- l'orientation de la façade principale vers l'est, face au moulin;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi et le toit aigu à deux versants droits;
- ses matériaux, dont les murs en pierre crépie, la couverture en planches verticales et la cheminée en pierre à l'extrémité nord;
- ses ouvertures, dont les trois fenêtres du rez-de-chaussée, les contrevents, la porte principale, la porte au niveau des combles du côté nord et la petite fenêtre du côté sud;
- son aménagement intérieur, dont la cloison, le foyer, le four à pain, l'armoire encastrée et les plinthes au noir de fumée.

Haut de la page

Informations historiques

La maison du Meunier-de-Pointe-du-Moulin est bâtie sur un emplacement faisant autrefois partie de la seigneurie de l'Île-Perrot, concédée à François-Marie Perrot (1644-1691) en 1672. Si le moulin remonte au début du XVIIIe siècle, ce n'est qu'entre 1785 et 1791 que la maison du meunier est construite par le seigneur Thomas Dennis de Soulanges.

La maison passe entre les mains de nombreux propriétaires jusqu'à ce que la propriété soit acquise par le gouvernement du Canada en 1972. Un an plus tard, elle est cédée au gouvernement du Québec, qui restaure la maison du meunier et le moulin.

La maison du Meunier-de-Pointe-du-Moulin est classée en 1977. Elle fait aujourd'hui partie du parc historique de Pointe-du-Moulin, qui propose aux visiteurs des activités d'interprétation portant sur diverses facettes de la vie en Nouvelle-France et offre une vue exceptionnelle sur le lac Saint-Louis et Montréal.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montérégie

MRC :

  • Vaudreuil-Soulanges

Municipalité :

  • Notre-Dame-de-l'Île-Perrot

Adresse :

  • 2500, boulevard Don-Quichotte

Lieux-dits :

  • L'Ile-Perrot

Latitude :

  • 45° 21' 58.975"

Longitude :

  • -73° 51' 11.986"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Vaudreuil Inconnue Absent 1 ptie

Code Borden

BiFl-1      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • GAGNON, Laval et Kathy PARADIS. La tournée des vieux moulins à vent du Québec. Cap-Saint-Ignace, La Plume d'oie, 1999. 191 p.
  • GAUTHIER, Suzanne et Gérald SAVOIE. « Moulin à vent et maison du meunier ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 346-348.
  • PINARD, Guy. Montréal, son histoire, son architecture. Vol. 1. Montréal, Les Éditions La Presse, 1987. 346 p.
  • PROVENCHER, Jean. Les quatre saisons dans la vallée du Saint-Laurent. Montréal, Les Éditions du Boréal, 1996. 608 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013