Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

696, boulevard Louis-XIV

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • 346, 80ième Rue Ouest

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • vers 1915 – vers 1920 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Inventaires associés (1)

Carte

Description

La maison sise au 696, boulevard Louis-XIV est une demeure villageoise d'inspiration Second Empire construite vers 1913. Son corps de logis rectangulaire s'élève sur deux étages coiffés d'un toit mansardé à deux versants. Une annexe s'adosse contre l'extrémité sud-ouest de sa façade arrière. Située dans un secteur résidentiel, la maison est implantée avec un léger recul sur l'une des artères anciennes de l'arrondissement municipal de Charlesbourg de la ville de Québec.

Ce bien est cité immeuble patrimonial. La protection s'applique à l'enveloppe extérieure du bâtiment.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Québec) 2000-08-08

Statuts antérieurs

  • Citation, 1996-01-08
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison sise au 696, boulevard Louis-XIV présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est représentative des résidences d'inspiration Second Empire. Le style architectural Second Empire, d'origine française, devient populaire sous le règne de l'empereur Napoléon III (1808-1873), notamment avec la construction du Nouveau Louvre, érigé de 1852 à 1857. Introduit d'abord en Angleterre et aux États-Unis, où il connaît une grande vogue, ce style apparaît ensuite dans l'architecture canadienne à la fin des années 1860. Abondamment utilisé dans la construction d'édifices publics, il est également employé en architecture domestique, et ce, jusqu'au début du XXe siècle. Ainsi, au Québec, nombre de maisons villageoises et rurales adoptent ce style, à l'instar des demeures bourgeoises, comme l'illustre la maison sise au 696, boulevard Louis-XIV. Elle est caractéristique du style Second Empire par la forme mansardée de son toit, la composition symétrique de sa façade et son ornementation néoclassique. Construite vers 1913, la maison située au 696, boulevard Louis-XIV témoigne de l'influence du style Second Empire dans l'architecture résidentielle villageoise et de sa survivance jusqu'au début du XXe siècle.

Source : Ville de Québec, 2005.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison sise au 696, boulevard Louis-XIV liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- sa situation légèrement en retrait de la voie publique;
- son volume, dont le corps de logis de plan rectangulaire à deux étages, le toit mansardé à deux versants, et l'annexe, coiffée d'un toit à deux versants droits, adossée contre l'extrémité sud-ouest de la façade arrière;
- ses matériaux, dont les fondations en pierre et les murs ainsi que le brisis du toit en bardeaux de cèdre;
- les ouvertures disposées symétriquement, dont les fenêtres en bois à battants à grands carreaux et les lucarnes à pignon;
- l'ornementation, dont la corniche à consoles placée sous le larmier, les planches cornières et les chambranles des ouvertures;
- le porche au centre de la façade.

Haut de la page

Informations historiques

La maison sise au 696, boulevard Louis-XIV est bâtie vers 1913. À cette époque, elle est habitée par la famille de Joseph Cloutier, alors sacristain à l'église Saint-Charles-Borromée, qui se situe à proximité de la maison. Son architecture est inspirée du style Second Empire, populaire au Québec de la fin des années 1860 au début du XXe siècle.

La maison sise au 696, boulevard Louis-XIV est citée en 1996.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Inventaire patrimonial de l'arrondissement de Charlesbourg de la ville de Québec, à l'extérieur du site patrimonial déclaré de Charlesbourg (2018)
    Ville de Québec


  • La maison Cloutier-Auclair, implantée au 696, boulevard Louis-XIV, possède une valeur patrimoniale supérieure qui repose surtout sur son ancienneté, son intérêt architectural, son authenticité et sa position.

    La maison possède une bonne valeur d'âge. Elle est citée monument historique par la Ville de Charlesbourg en 1996. D'après son style architectural, la maison à mansarde en vogue au Québec entre 1870 et 1920, cette résidence aurait été construite au cours de cette période, mais plus précisément entre 1915 et 1920. Selon la tradition orale, elle aurait été construite un peu après 1915 pour Joseph Cloutier, sacristain à l'église Saint-Charles-Borromée, qui s'était porté acquéreur du lot 320-7 l'année précédente, un lot nouvellement subdivisé.

    La maison présente une valeur architecturale supérieure en raison de sa forte représentativité par rapport à la maison à mansarde. Dérivée du courant Second Empire, la maison à mansarde, ou à toit brisé, est une version populaire des grands monuments de ce style qui apparaissent dans le paysage québécois dans la décennie 1870. Bien qu'elle ne possède pas la prestance du courant Second Empire, la maison à mansarde présente une silhouette procurant une élégance non négligeable. Cette maison simple et modeste compte ici deux niveaux complets d'occupation avec les combles qui sont recouverts d'une toiture mansardée à deux versants dont le brisis est recourbé à sa base.

    La maison possède une bonne valeur d'usage. Elle conserve depuis son origine un usage résidentiel.

    La maison présente une valeur d'authenticité supérieure en raison de la conservation de la plupart de ses composantes anciennes ainsi que des quelques interventions réversibles qui ont modifié son état d'origine. Cette maison conserve la plupart de ses éléments originaux. La forme et la disposition symétrique de ses ouvertures sont encore intactes, et la volumétrie de la maison n'a pas été altérée. La résidence possède plusieurs éléments traditionnels, probablement d'origine, comme le revêtement de bardeaux de bois, la corniche à consoles, les fenêtres à battants à grands carreaux et les chambranles moulurés autour des ouvertures. De plus, elle repose sur des fondations en pierre. Au cours des dernières années, les bardeaux de cèdre qui recouvraient les brisis du toit ont été remplacés par un revêtement de tôle à la canadienne alors que le revêtement de tôle pincée du terrasson parait récent. La porte d'origine de la maison a été remplacée. Le portique, quoique probablement assez ancien, pourrait ne pas être d'origine, mais son style s'harmonise bien avec les autres composantes de la maison.

    La maison possède une valeur de position supérieure. Elle est située devant le boulevard Louis-XIV, artère très ancienne, qui mène directement au centre du Trait-Carré de Charlesbourg. Bien que son environnement d'origine, composé de vastes champs en culture, ait bien changé suite aux développements domiciliaires de type banlieue qui occupent aujourd'hui les anciens lots cultivés, la maison jouit d'un environnement bâti de qualité à l'intérieur d'une concentration de maisons anciennes et à proximité du site patrimonial de Charlesbourg.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Capitale-Nationale

    MRC :

    • Québec

    Municipalité :

    • Québec

    Arrondissement municipal :

    • Charlesbourg

    Adresse :

    • 696, boulevard Louis-XIV

    Localisation informelle :

    L'adresse était autrefois 346, 80e Rue Ouest.

    Latitude :

    • 46° 51' 33.0"

    Longitude :

    • -71° 16' 22.2"

    Désignation cadastrale

    Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
    Québec Paroisse de Charlesbourg Absent 320-7

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • Patri-Arch. Patrimoine de l'arrondissement historique de Charlesbourg. Charlesbourg, Ville de Charlesbourg, Gestion du territoire, 1999. 105 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013