Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Ancien presbytère de Saint-François-de-Sales

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Pavillon Pierre-Laurent-Bédard

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud

Date :

  • vers 1763 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux

Usage :

  • Services et institutions (Presbytères et bâtiments associés)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Plaques commémoratives associées (1)

Images

Carte

Description

L'ancien presbytère de Saint-François-de-Sales est une résidence à caractère religieux, d'inspiration française par son volume et d'influence néoclassique par son décor. Construit vers 1763 et agrandi en 1811, ce grand édifice en pierre de plan rectangulaire, à un étage et demi, est coiffé d'un toit aigu à deux versants droits. Accroché à un promontoire en bordure d'un chemin étroit, il épouse la déclivité du terrain. L'ancien presbytère est situé au coeur de la municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Il est inclus dans le site patrimonial de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1979-03-07
 
Classement Situé dans un site patrimonial Ministre de la Culture et des Communications
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'ancien presbytère de Saint-François-de-Sales présente un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et architecturale liées à sa représentativité par rapport à ce type de résidence à caractère religieux. Dans les paroisses du Québec, le presbytère est essentiellement une habitation dans laquelle est aménagé un bureau où le curé, ce personnage influent et respecté représentant l'évêque et l'Église, reçoit les fidèles. Pour diverses raisons, cette habitation peut présenter un volume et une architecture distinctifs. Dans les paroisses peu fortunées ou nouvellement érigées, le logement du prêtre et le lieu de culte cohabitent parfois dans un même bâtiment, nommé presbytère-chapelle. C'est ce qui se produit à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, où un presbytère-chapelle, occupé par un missionnaire puis par le curé, est construit en 1729 en bordure de la rivière, qui constitue alors la voie de communication. L'ancien presbytère de Saint-François-de-Sales est bâti en 1763 sur le même emplacement. Il sert de résidence au curé et, à partir de 1811, de salle des habitants. En 1887, il est pris en charge par la municipalité, alors qu'un nouveau presbytère est édifié, et devient salle publique puis salle paroissiale. Pendant longtemps, l'ancien presbytère est ainsi le centre de la vie communautaire de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Par ailleurs, ce presbytère se distingue par son ancienneté. Construit vers 1763, il s'agit de l'une des plus anciennes maisons curiales conservées au Québec.

L'ancien presbytère de Saint-François-de-Sales présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Il illustre la maison rurale d'inspiration française par son corps de logis en pierre bas et peu dégagé du sol, son toit aigu à deux versants droits et sa charpente élaborée. En 1811, le corps de logis d'origine est prolongé du côté est, en continuité formelle et stylistique avec le corps de logis initial, pour abriter la salle des habitants. En 1871, le bâtiment est rénové dans l'esprit néoclassique. Cette influence se reflète dans la distribution quasi symétrique des ouvertures ainsi que dans les lucarnes à pignon et les chambranles à fronton. L'ancien presbytère a subi de nombreuses modifications intérieures, mais l'extérieur conserve essentiellement son apparence du début du XIXe siècle.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de l'ancien presbytère de Saint-François-de-Sales liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, notamment :
- sa situation sur un promontoire en bordure d'un chemin étroit, dans la municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, et l'adaptation à la déclivité du terrain;
- son intégration dans le site patrimonial classé de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, qui comprend notamment l'église, le nouveau presbytère, l'ancien couvent et un calvaire.
- ses caractéristiques associées à la maison rurale d'inspiration française, dont le plan rectangulaire, le corps de logis en pierre bas et peu dégagé du sol, l'élévation d'un étage et demi, le toit aigu à deux versants droits couvert de bardeaux de cèdre et la charpente élaborée comprenant des fermes constituées de deux chevrons réunis à leur base et au centre par des entraits ainsi que des entretoises, des aisseliers obliques et des croix de Saint-André;
- ses caractéristiques associées à la maison québécoise d'inspiration néoclassique, dont la distribution quasi symétrique des ouvertures, les lucarnes à pignon et les chambranles à fronton;
- les trois cheminées décoratives;
- la galerie arrière supportée par des piliers en pierre.

Haut de la page

Informations historiques

L'ancien presbytère de Saint-François-de-Sales, qui est l'un des plus anciens presbytères conservés au Québec, a été construit vers 1763. Il succède à un presbytère-chapelle en bois érigé en 1729 en bordure de la rivière du Sud, qui sert alors de voie de communication.

En 1811, le presbytère est prolongé du côté est, en continuité formelle et stylistique avec le corps de logis initial, pour abriter une salle des habitants. En 1871, le bâtiment est rénové dans l'esprit néoclassique. La maison presbytérale perd sa vocation première en 1887 au profit d'un nouvel édifice. L'ancien presbytère devient alors propriété de la municipalité et sert de résidence et de salle publique. En 1926, les cloisons intérieures sont abattues et l'ensemble de l'édifice devient une salle paroissiale. De 1968 à 1978, l'ancien presbytère n'est plus utilisé que comme entrepôt.

L'ancien presbytère de Saint-François-de-Sales est classé en 1979 et restauré en 1982 et 1983. Il abrite à nouveau des logements. L'ancien presbytère est inclus dans le site du patrimoine de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud depuis 1988.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Montmagny

Municipalité :

  • Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud

Adresse :

  • 520, chemin Saint-François Ouest

Lieux-dits :

  • St-François-Montmagny

Localisation informelle :

Anciennement le chemin Saint-François Ouest se nommait chemin Royal.

Latitude :

  • 46° 53' 13.9"

Longitude :

  • -70° 42' 52.2"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Montmagny Paroisse de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud Absent 63-16

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BOUCHER, Jean-Louis. « Ancien presbytère ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 373.
  • BOULET, Jacques. Le site institutionnel de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Un brin d'histoire. Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, Société de conservation du patrimoine, 2001. s.p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • VOYER, Louise. Étude historique et évaluation architecturale du presbytère Saint-François de la Rivière-du-Sud. s.l. 1981. 53 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013