Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Chapelle de procession de Saint-Louis

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Chapelle de procession
  • Chapelle de procession de la paroisse de Saint-Louis-de-Lotbinière

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Lotbinière

Date :

  • 1834 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine religieux (Culte)

Usage :

  • Services et institutions (Chapelles de procession)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Images

Carte

Description

La chapelle de procession de Saint-Louis est un bâtiment religieux de tradition catholique qui aurait été construit en 1834. Le petit édifice en pierre de plan rectangulaire est coiffé d'un toit à deux versants retroussés. La façade est percée d'une porte cintrée et d'un oculus et le pignon fait office de fronton. Un clocheton surmonte le faîte en façade. Orientée face au fleuve Saint-Laurent, la chapelle se situe dans la municipalité de Lotbinière, à l'ouest de l'église de Saint-Louis. Elle s'élève en bordure de l'ancien chemin du Roy, dans le voisinage de maisons rurales et de bâtiments de ferme, à proximité de terres agricoles.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Il bénéficie d'une aire de protection.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Saillies :

  • Clocheton

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Bois, bardeaux

Porte principale :

  • bois massif et vitrage, à imposte

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Éléments architecturaux :

  • Chaîne d'angle
  • Chambranle
  • Corniche à denticules
  • Tympan

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1965-07-27

Statuts antérieurs

  • Classement, 1957-01-03
 
Délimitation Aire de protection Ministre de la Culture et des Communications 1977-08-08
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La chapelle de procession de Saint-Louis présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Le bâtiment est représentatif des chapelles du Québec, caractérisées par leurs petites dimensions, leur maçonnerie en pierre, leur toit à deux versants et leur façade d'une grande simplicité surmontée d'un clocheton. La chapelle de Lotbinière, qui aurait été érigée en 1834, témoigne de l'influence du néoclassicisme sur l'architecture religieuse québécoise de cette époque. Elle illustre cette influence par son plan rectangulaire, les chambranles en pierre de taille, qui d'ailleurs sont rares pour une chapelle de procession, les chaînes d'angle, le tympan vitré de la porte, les fenêtres en plein cintre ainsi que les frontons esquissés par les retours de corniche à l'avant et à l'arrière. L'intérieur emprunte également au vocabulaire classique et comprend notamment une corniche denticulée, qui délimite le haut des murs lambrissés de planches verticales. Cette chapelle constitue ainsi l'une des chapelles de procession et des chapelles votives les plus soignées et les plus imposantes au Québec.

La chapelle de procession de Saint-Louis présente également un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et ethnologique. Reliées au culte catholique, les chapelles constituent une manifestation privilégiée de la religion populaire. Elles servent notamment de lieux de recueillement et de rassemblement pour les paroissiens. Elles jouent également le rôle de repères visuels et participent à la sacralisation du paysage québécois. Ainsi, la chapelle de Lotbinière est située en bordure d'une route principale, soit l'ancien chemin du Roy. Seule chapelle de la municipalité, elle s'élève à moins d'un demi-kilomètre à l'ouest du noyau institutionnel, qui compte l'église, le presbytère, le cimetière et le couvent. Les chapelles étaient fréquemment dédiées à un saint patron, ce qui devait être le cas pour celle de Lotbinière, bien qu'on ignore son vocable et sa fonction exacte. Comme d'autres chapelles, elle a dû servir de reposoir lors de certaines processions religieuses, telles que celles effectuées pendant la neuvaine de la fête du saint patron et lors de la Fête-Dieu ou des Rogations. Elle a pu également accueillir à l'occasion des offices religieux, puisqu'elle comprend une armoire et un dorsal de fonts baptismaux récupérés pour constituer un autel. La chapelle de Lotbinière évoque aujourd'hui les fonctions votives et cultuelles liées à ces édifices religieux.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la chapelle de procession de Saint-Louis liés à ses valeurs architecturale, historique et ethnologique comprennent, notamment :
- sa situation dans un secteur rural, le long de l'ancien chemin du Roy, à moins d'un demi-kilomètre à l'ouest du noyau institutionnel;
- son volume, dont le plan rectangulaire de dimensions relativement imposantes, le toit à deux versants retroussés et le clocheton sur le faîte en façade (formé d'une base carrée, d'un tambour octogonal et d'une flèche incurvée);
- ses matériaux, dont la maçonnerie de moellons, la couverture en bardeaux de cèdre, les portes et les fenêtres en bois, les murs intérieurs et la fausse voûte lambrissés de planches étroites ainsi que les esses en fer forgé;
- ses éléments d'inspiration néoclassique, dont les chaînes d'angle en pierre de taille en façade, la corniche, le fronton esquissé par les retours de corniche, la porte à deux vantaux surmontée d'un tympan vitré en plein cintre et encadrée d'un chambranle en pierre de taille orné de pilastres et d'une clef, les fenêtres à carreaux surmontées d'une imposte en plein cintre et encadrées d'un chambranle en pierre de taille orné d'une clef, l'oculus décoré d'un quatre-feuilles et encadré d'un chambranle en pierre de taille orné de quatre clefs, la fausse voûte en plein cintre ainsi que la corniche denticulée délimitant le haut des murs intérieurs;
- l'autel constitué d'une armoire et d'un dorsal de fonts baptismaux.

Haut de la page

Informations historiques

La chapelle de procession de Saint-Louis aurait été érigée en 1834. Quoique sa vocation et sa fonction demeurent inconnues, cette chapelle, la seule de la municipalité, était probablement dédiée à un saint. Comme d'autres chapelles, elle a dû servir de reposoir lors de certaines processions religieuses, telles que celles effectuées pendant la neuvaine de la fête du saint patron et lors de la Fête-Dieu ou des Rogations. Elle a pu également accueillir à l'occasion des offices religieux.

La chapelle est classée en 1957, puis de nouveau en 1965. Elle bénéficie d'une aire de protection depuis 1977. Elle a fait l'objet de restaurations en 1953 et en 1978.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Lotbinière

Municipalité :

  • Lotbinière

Adresse :

  • route Marie-Victorin

Lieux-dits :

  • Saint-Louis-de-Lotbinière

Latitude :

  • 46° 36' 55.8"

Longitude :

  • -71° 56' 19.3"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Lotbinière Paroisse de Saint-Louis-de-Lotbinière Absent 126 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • ROBERT, Jacques. « Chapelle de procession ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 415.
  • ROBERT, Jacques. Les chapelles de procession du Québec. Québec, ministère des Affaires culturelles, 1979. 163 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013