Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Sewell

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison F. - R. Neilson-Sewell

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Deschambault-Grondines

Date :

  • 1800 – 1825 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (4)

Images

Carte

Description

La maison Sewell est une habitation rurale du premier quart du XIXe siècle. De plan rectangulaire, à un étage et demi, elle est construite en pierre et coiffée d'une haute toiture à deux versants. Elle est située le long du chemin du Roy, dans la municipalité de Deschambault-Grondines.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2012-10-19

Statuts antérieurs

  • Reconnaissance, 1978-11-25
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Sewell présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. La résidence constitue un exemple représentatif de la maison rurale d'inspiration française des XVIIe et XVIIIe siècles. Plusieurs de ces maisons ont été construites dans la localité de Deschambault à la fin du XVIIIe siècle et pendant le premier quart du XIXe siècle. Elles ont plusieurs caractéristiques communes, notamment à l'égard de leurs proportions, de leurs matériaux, de la charpente et de la forme de leur toiture ainsi que de la disposition de leurs ouvertures. Dans le cas de la maison Sewell, ces caractéristiques s'incarnent dans la haute toiture à deux versants sans débordements, les cheminées dans les murs pignons, la façade en pierres de carrière régulières, les murs pignons et le mur arrière constitués de pierres des champs et de pierres brutes irrégulières, la disposition symétrique des ouvertures et la complexité de la charpente de la toiture. Par ailleurs, son implantation témoigne d'une pratique qui avait pour but de préserver les bâtiments des crues saisonnières. En effet, la maison est érigée en retrait du chemin public et adossée à une terrasse qui délimitait anciennement la rive du fleuve Saint-Laurent.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Sewell liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- la situation en milieu rural, en retrait du chemin du Roy, à l'extrémité est de la municipalité de Deschambault-Grondines;
- l'adossement à une ancienne terrasse;
- le volume caractérisé par le corps de logis bas, l'élévation d'un étage et demi et le plan rectangulaire;
- les caractéristiques spécifiques de la maison rurale d'inspiration française des XVIIe et XVIIIe siècles, soit la haute toiture à deux versants sans débordements, les cheminées dans les murs pignons, la façade en pierres de carrière régulières, les murs pignons et le mur arrière constitués de pierres des champs et de pierres brutes irrégulières, la disposition symétrique des ouvertures et la complexité de la charpente de la toiture;
- la grandeur des ouvertures variant selon les façades de la maison;
- les fenêtres en bois de deux à quatre carreaux;
- le mur de refend dans la cave;
- la couverture de planches de bois recouvertes par de la tôle ondulée;
- la charpente de la toiture comprenant des doubles sablières, des pannes et quatre fermes composées de chevrons, poinçons, aisseliers, entretoises et entraits.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Sewell est une construction du premier quart du XIXe siècle. Elle a appartenu brièvement à Henry Black (1798-1873), alors seigneur de Deschambault, homme d'affaires et député de la ville de Québec. La maison devient ensuite la propriété du révérend James Stuart, puis de son frère, l'homme de loi britannique sir Charles James Stuart, aussi seigneur de Deschambault. Achetée par Carl de Lindeberg Sewell et Reginald T. Sewell, en 1880, elle sera habitée pendant plus d'un siècle par les descendants de cette famille.

La maison Sewell est reconnue en 1978. La résidence, qui n'était occupée que de façon saisonnière au moment de la reconnaissance, a fait l'objet de certains travaux d'entretien depuis 1978. La résidence est devenue un immeuble patrimonial classé à l'entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Portneuf

Municipalité :

  • Deschambault-Grondines

Adresse :

  • 106, chemin du Roy

Lieux-dits :

  • Deschambault

Latitude :

  • 46° 40' 43.15"

Longitude :

  • -71° 54' 38.409"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 233 290

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • GAUTHIER, Marcel. Deschambault. Maison Sewell. 106, Chemin du Roy Histoire, relevé et analyse. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1978. 73 p.
  • POULIN, Étienne. « Maison F.-R.-Neilson-Sewell ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 318.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013