Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Nérée-Beauchemin

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Mauricie

Municipalité :

  • Yamachiche

Date :

  • 1867 (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Commerces de vente au détail)
  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)
  • Services et institutions (Cabinets de professionnels libéraux)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (7)

Images

Carte

Description

La maison Nérée-Beauchemin est un bâtiment en brique de deux étages, de plan rectangulaire. Elle est coiffée d'un toit à deux versants faiblement inclinés et comprend une annexe latérale d'un étage. La maison a été érigée en 1867. Elle est située dans un milieu urbain, en bordure de la rue principale de la municipalité d'Yamachiche.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1978-06-19
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Nérée-Beauchemin présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Elle est associée à un grand nom de la littérature québécoise. Médecin et poète, Charles-Nérée Beauchemin (1850-1931) a habité la demeure pendant plus de 50 ans. Il est considéré comme l'un des premiers écrivains de l'école du Terroir, dont les thèmes de prédilection sont la patrie, la nature et la religion. La valeur historique de la résidence repose aussi sur la mixité de ses fonctions à certaines périodes de son histoire. La maison est construite en 1867 pour Charles Gérin-Lajoie (1824-1895), député, cultivateur et marchand de grains, qui l'utilise à des fins résidentielles et commerciales. Gérin-Lajoie héberge même un commis dans la demeure. Par la suite, entre 1877 à 1931, elle est la résidence des médecins Hyacinthe et Charles-Nérée Beauchemin et abrite leur cabinet médical. En 1915, une annexe est ajoutée pour servir de pharmacie.

La maison Nérée-Beauchemin présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est représentative des maisons construites au XIXe siècle dans la municipalité d'Yamachiche, notamment de celles qui bordent la rue Sainte-Anne. Ces maisons s'apparentent à l'architecture domestique néoclassique étasunienne et se ressemblent par leur volume, leur couleur rouge, leurs matériaux de construction et leurs ornements. Dans le cas de la maison Nérée-Beauchemin, ces caractéristiques s'incarnent notamment dans le corps de logis à deux étages, la disposition symétrique des ouvertures, le parement des murs en brique de couleur ocre rouge et le toit à deux versants à faible pente et sans lucarne. Certains éléments décoratifs sont aussi propres à la région d'Yamachiche. C'est le cas de la « dentelle à la Héroux », détails en bois ouvragé réalisés par les frères Joseph Héroux (1831-1901) et Georges-Félix Héroux (1833-1901), architectes locaux ayant construit plusieurs maisons à Yamachiche et de nombreuses églises en Amérique du Nord. Bien conservée, la maison Nérée-Beauchemin est, entre autres, la seule demeure de ce style à Yamachiche à avoir conservé son portique fermé surmonté d'une balustrade.


Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Nérée-Beauchemin liés à ses valeurs historique et architecturale comprennent, entre autres :
- la situation en bordure de la principale artère d'Yamachiche;
- son volume, dont le plan rectangulaire, les deux étages, le toit à deux versants de faible pente couvert en tôle à baguettes;
- les caractéristiques spécifiques aux maisons d'Yamachiche construites au XIXe siècle, dont le parement des murs en brique de couleur ocre rouge et les ornements de bois de type « dentelle à la Héroux »;
- des éléments néoclassiques, dont la symétrie des ouvertures en façade, les deux souches de cheminée en brique aux extrémités du toit, la corniche soulignée par des modillons, les retours de corniche sur les murs pignons, le portique fermé décoré de pilastres et d'un entablement et surmonté d'une balustrade, les fenêtres à battants de six carreaux ornés d'un arc surbaissé et de consoles;
- le décor intérieur, dont les plafonds richement ornés, les murs de plâtre recouverts de papier peint et les boiseries aux couleurs d'origine;
- l'annexe latérale en avancée, en brique rouge, à un étage et peu ornementée, comportant une vitrine, deux portes et une fenêtre à guillotine.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Nérée-Beauchemin est construite en 1867, deux ans après le débordement de la grande rivière Machiche qui force les colons à déplacer le noyau villageois afin de préserver les bâtiments des crues saisonnières. La résidence est érigée pour Charles Gérin-Lajoie (1824-1895), député, cultivateur et marchand de grains, s'insère dans ce contexte. Vers 1877, Gérin-Lajoie vend la résidence au docteur Hyacinthe Beauchemin (mort en 1878), qui meurt subitement l'année suivante. La propriété revient alors par testament à son fils, Charles-Nérée (1850-1931). En 1915, le médecin-poète fait ériger un bâtiment adjacent au corps de logis principal pour y loger une pharmacie. Charles-Nérée Beauchemin décède en 1931 et lègue sa maison à ses enfants. En 1951, la municipalité d'Yamachiche rebaptise la rue qui borde la maison du côté ouest en son honneur. En 1977, la résidence et son contenu sont donnés par Jeanne Beauchemin, fille de Nérée, à la fondation Maison de la francophonie, pour qu'elle soit accessible au public.

La maison Nérée-Beauchemin est classée en 1978.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Mauricie

MRC :

  • Maskinongé

Municipalité :

  • Yamachiche

Adresse :

  • 711, rue Sainte-Anne

Latitude :

  • 46° 17' 1.561"

Longitude :

  • -72° 49' 42.792"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 775 046

Code Borden

CbFe-5      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BERGERON, Yves. « Maison Nérée-Beauchemin ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 41.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • CÔTÉ, Robert, dir. Stratégies de conservation et de mise en valeur du patrimoine d'Yamachiche. Québec, Groupe de recherches en histoire du Québec rural, 1990. 250 p.
  • LA GRENADE-MEUNIER, Monique. La Maison de Nérée Beauchemin, 711, rue Ste-Anne. Histoire, relevé et analyse. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1978. 31 p.
  • PELLERIN, J.-Alcide. Yamachiche et son histoire, 1672-1978. Trois-Rivières, Bien public, 1980. 555 p.
  • s.a. Municipalité de Yamachiche [En Ligne]. http://municipalite.yamachiche.qc.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013