Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Girardin

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Bellanger-Girardin

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • après 1783 – avant 1820 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (8)

Carte

Description

La maison Girardin est une ancienne maison de ferme construite à une date inconnue entre 1784 et 1819. Cette résidence en pierre, de plan rectangulaire à un étage et demi, est coiffée d'un toit aigu à deux versants droits. Une laiterie est adossée au mur ouest. La maison Girardin est située sur un vaste terrain paysager, en retrait de l'avenue Royale, dans l'arrondissement municipal de Beauport de la ville de Québec.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Le lieu est associé à un site archéologique inscrit à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec. La maison Girardin est comprise dans le site patrimonial de Beauport.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Laiterie

Saillies :

  • Cheminée
  • Perron

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Composite (Enduit et crépi)
  • Façade droite : Composite (Enduit et crépi)
  • Façade gauche : Composite (Enduit et crépi)
  • Façade avant : Composite (Enduit et crépi)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Bois, bardeaux

Porte principale :

  • bois massif, à battants

Autre(s) porte(s) :

  • bois massif, à battants

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à petits carreaux

Lucarne(s) :

  • À pignon

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Contrevent
  • Éléments polychromes

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1977-09-15
 
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec 1964-05-06

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 
Désignation (Canada) Lieu historique national du Canada Commission des lieux et monuments historiques du Canada 1982-01-01
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Girardin présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. La résidence a été construite à une date inconnue entre 1784 et 1819, au coeur du bourg de Fargy, l'un des premiers noyaux villageois au Québec. Ce bourg est constitué vers 1655 à l'intérieur de la seigneurie de Beauport, selon les voeux du seigneur Robert Giffard de Moncel (vers 1589-1668). La maison Girardin compte parmi les plus anciennes maisons en bordure du chemin du Roy (maintenant avenue Royale), qui reliait Saint-Joachim à Montréal. Avec le temps, elle a été rejointe par l'étalement urbain de Québec. Voisine de la maison Marcoux, qui possède encore une laiterie et une grange, elle témoigne du passé agricole de la région de Québec.

La maison Girardin présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Il s'agit d'un bel exemple de maison rurale d'inspiration française par son corps de logis bas, son solage peu dégagé, sa maçonnerie de pierre crépie, l'ordonnance régulière mais asymétrique de ses ouvertures peu nombreuses ainsi que par son toit aigu à deux versants droits sans débordement. Il est possible que la demeure ait été construite en deux phases ou à partir d'une maison plus ancienne. Ces hypothèses reposent sur les élévations des murs et sur la toiture qui présente deux types de charpente. La partie est de celle-ci comporte une ferme intermédiaire avec entrait, poinçon et aisseliers. En revanche, dans la partie ouest, de facture moins complexe, le recouvrement repose sur des pannes. L'intérieur est aménagé simplement et doté de boiseries sobres. Le rez-de-chaussée comprend deux grandes pièces et deux petites chambres, tandis que l'étage est occupé par une chambre et un grenier. La maison Girardin, avec son vaste terrain et son ancienne laiterie adossée au mur ouest, évoque ainsi l'architecture et les modes de vie ruraux au XVIIIe siècle.

La maison Girardin présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur archéologique. Le site archéologique associé au lieu a notamment révélé la présence de petits bâtiments agricoles, de même que celle d'une grange-étable datant du XIXe siècle.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Girardin liés à ses valeurs historique, architecturale et archéologique comprennent, notamment :
- sa situation sur un vaste terrain, en retrait de l'avenue Royale, dans le site patrimonial de Beauport;
- ses caractéristiques rattachées à la maison rurale d'inspiration française, dont le plan rectangulaire, la maçonnerie en pierre crépie, le corps de logis bas et peu dégagé du sol, l'élévation d'un étage et demi, le toit aigu à deux versants droits sans débordement couvert en bardeaux de cèdre, les cheminées dans les murs pignons, l'ordonnance régulière mais asymétrique des ouvertures peu nombreuses, les fenêtres à battants à petits carreaux et les contrevents à un vantail;
- les deux types de charpente, celle de la partie est comportant une ferme intermédiaire avec entrait, poinçon et aisseliers et celle de la partie ouest de facture moins complexe comprenant un recouvrement posé sur des pannes;
- les lucarnes du versant arrière;
- la laiterie adossée au mur ouest;
- les caractéristiques de l'intérieur, dont le mur de refend, les deux âtres en pierre, les murs blanchis et les boiseries sobres;
- les fondations de petits bâtiments agricoles et d'une grange-étable.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Girardin est située dans les limites de l'ancien bourg de Fargy, l'un des premiers noyaux villageois du Québec. Ce bourg est constitué vers 1655 à l'intérieur de la seigneurie de Beauport, selon les voeux du seigneur Robert Giffard de Moncel (vers 1589-1668).

En 1669, le seigneur Joseph Giffard (1645-1705), fils du précédent, fait arpenter le bourg dans le but de le réorganiser. Il est possible d'identifier les propriétaires des terrains à partir de cette date. Celui de l'actuelle maison Girardin appartient alors à Michel Lecourt (1638-1685), et non à Nicolas Bellanger (1638-1682), comme on a longtemps pensé, d'où le nom initial de maison Bellanger-Girardin attribué au bien culturel.

La maison a été érigée à une date inconnue entre 1784 et 1819 pour la famille du forgeron Ignace Girard dit Girardin (1761-1807). Il est possible qu'elle ait été bâtie en deux phases ou à partir d'une maison plus ancienne. Elle remplace, en effet, une résidence en bois élevée dans les années 1760 par Charles Vallée et acquise en 1782 par Joseph Bédard, qui y ajoute une boutique de forge. Cette résidence avait elle-même succédé à un bâtiment construit au début du XVIIIe siècle par Vincent Brunet (1645-1736).

La maison Girardin compte parmi les plus anciennes habitations bordant l'ancien chemin du Roy, qui reliait Saint-Joachim à Montréal. Elle était entourée de dépendances agricoles, dont une laiterie et une grange-étable disparues depuis.

La maison Girardin demeure la propriété de cette famille jusqu'en 1925, date où elle est acquise par les soeurs de la congrégation de Notre-Dame, dont le couvent se trouve à proximité. Elle conserve un grand terrain, vestige de sa vocation agricole, maintenant transformé en parc urbain.

La maison Girardin est classée en 1977. En 1981, la ville de Beauport, aujourd'hui intégrée à Québec, en fait l'acquisition. L'année suivante, la résidence devient lieu historique national du Canada. Elle est restaurée en 1983 et 1984. Un centre d'interprétation de la Ville de Québec, animé par la Société d'art et d'histoire de Beauport, occupe les lieux.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • Beauport

Adresse :

  • 600, avenue Royale

Latitude :

  • 46° 51' 33.45"

Longitude :

  • -71° 11' 31.01"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 475 597

Code Borden

CfEt-2      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • CÔTÉ, Louise et Yves LAFRAMBOISE. Beauport : Au coeur du vieux bourg. Beauport, Ville de Beauport, 1999. 20 p.
  • DUFRESNE, Michel. « Maison Bellanger-Girardin ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 250-251.
  • DUFRESNE, Michel. Propriété «Girardin», Beauport : étude ethno-historique et concept de réaménagement. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1976. s.p.
  • Ministère des Affaires culturelles / Direction générale du patrimoine. Promenade à Beauport. Québec, Ministère des Affaires culturelles, s.d. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013