Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Rivard-Dit-Lanouette

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Baribeau
  • Maison Rivard-Lanouette

Région administrative :

  • Mauricie

Municipalité :

  • Sainte-Anne-de-la-Pérade

Date :

  • 1759 – 1771 (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Inventaires associés (2)

Images

Carte

Description

La maison Rivard-Dit-Lanouette est une résidence rurale en pierre de plan rectangulaire, à un étage et demi, coiffée d'un toit aigu à deux versants droits. D'inspiration française, elle a été construite durant le troisième quart du XVIIIe siècle. Elle est implantée légèrement en retrait de l'ancien chemin du Roy, dans un environnement agricole, à l'extrémité est du noyau villageois de la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Structure :

  • Bois
  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Remise

Saillies :

  • Cheminée
  • Entrée de cave
  • Perron

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Pierre (À bossages)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Tôle à la canadienne
  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Tôle profilée

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à battants

Fenêtre(s) :

  • carrée, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À fronton

Éléments architecturaux :

  • Bardeau
  • Chambranle
  • Chevron
  • Corniche moulurée
  • Larmier cintré

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1988-02-17
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Rivard-Dit-Lanouette présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. À l'instar des résidences rurales d'inspiration française érigées au XVIIIe siècle au Québec, elle se caractérise par son carré massif et bas peu dégagé du sol et son toit à pente aiguë. Son état de conservation et d'authenticité est remarquable, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Habitée d'abord pendant près de 150 ans par la famille Rivard dit Lanouette, puis pendant 80 ans par la famille Baribeau, elle n'a subi que des transformations mineures au cours de ses deux siècles et demi d'existence.

La maison Rivard-Dit-Lanouette présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique liée à son implantation. Elle est située à l'extrémité est du noyau villageois, légèrement en retrait de l'ancien chemin du Roy, sur un terrain contigu à l'ancien domaine seigneurial. Il s'agit de l'une des premières terres concédées dans la seigneurie de Sainte-Anne par son premier seigneur, en 1669. Elle évoque donc le régime seigneurial, aboli en 1854. Dans ce système, la concession de terres aux censitaires était la condition fondamentale pour l'obtention d'une seigneurie et l'un des plus importants devoirs du seigneur.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Rivard-Dit-Lanouette liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- son volume, dont le carré bas de plan rectangulaire, d'un étage et demi, peu dégagé du sol, et le toit aigu à deux versants droits couvert de tôle à la canadienne en façade;
- ses éléments structuraux, dont la maçonnerie de pierre crépie en façade et les pignons en planches de bois recouverts en bardeaux de cèdre;
- ses ouvertures disposées symétriquement en façade, absentes des murs latéraux du rez-de-chaussée et disposées en triangle dans les pignons, dont les fenêtres à battants à petits carreaux à l'arrière et les trois lucarnes à pignon en façade;
- ses éléments intérieurs, dont le salon et la cuisine à l'avant, l'escalier central contre le mur de cheminée face à la porte d'entrée, les plinthes noircies à la suie, les trois armoires encastrées dans le mur de maçonnerie, les embrasures des fenêtres ébrasées vers l'intérieur, les traces d'anciennes croupes dans la charpente du toit, l'enduit sur les murs;
- la cheminée en brique au centre de la maison (construite en 1920);
- la cave accessible par une porte extérieure;
- la position légèrement en retrait de l'ancien chemin du Roy;
- la situation à l'extrémité est du noyau villageois de Sainte-Anne-de-la-Pérade, au coeur des premières terres concédées de la seigneurie Sainte-Anne, face à l'île Saint-Ignace.

Haut de la page

Informations historiques

La terre où est bâtie la maison Rivard-Dit-Lanouette est l'une des premières terres concédées dans la seigneurie de Sainte-Anne. Elle a été attribuée en 1669 à Pierre Pinot dit Laperle par Michel Gamelin, le premier seigneur. Elle est acquise avec les bâtiments qui s'y trouvent entre 1719 et 1721 par Pierre Rivard dit Lanouette. À la suite du partage des biens paternels, son fils Joseph y construit une résidence, entre 1759 et 1771. La maison avait à l'origine une charpente de toit à croupes, une cheminée double en maçonnerie de pierre et une couverture en bardeaux de cèdre. La maison demeure dans la famille Rivard dit Lanouette jusqu'en 1903, alors que Théophile Lanouette, sans enfant, en fait don à Joseph Cyprien Baribeau.

La maison Rivard-Dit-Lanouette est classée en 1988.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Mauricie

MRC :

  • Les Chenaux

Municipalité :

  • Sainte-Anne-de-la-Pérade

Adresse :

  • 791, rue Sainte-Anne

Lieux-dits :

  • La Pérade

Latitude :

  • 46° 34' 5.281"

Longitude :

  • -72° 11' 42.218"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Champlain Paroisse de Sainte-Anne-de-la-Pérade Absent 419

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • AUGERON, Mickaël, dir., Dominique GUILLEMET, dir., Alain ROY, dir. et Marc ST-HILAIRE. Les traces de la Nouvelle-France au Québec et en Poitou-Charentes. Québec, Les Presses de l'Université Laval, 2008. 308 p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • LAROSE, Danielle. La maison Baribeau de Sainte-Anne-de-la-Pérade. Étude historique et architecturale. Trois-Rivières, Ministère des Affaires culturelles, 1986. s.p.
  • LAROSE, Danielle. « Maison Rivard-Lanouette ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 52.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013