Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Lampron

Région administrative :

  • Mauricie

Municipalité :

  • Yamachiche

Date :

  • 1860 – 1865 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Personnes associées (5)

Images

Carte

Description

La maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers est une demeure bourgeoise de plan rectangulaire, de deux étages et demi, dotée d'un portique monumental à colonnes et d'un toit à versants droits. La résidence, bâtie vers 1860, se situe au coeur du noyau villageois de la municipalité d'Yamachiche, en bordure de la rue Sainte-Anne.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. La maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers est comprise dans L'Enfilade-de-Maisons-en-Brique-Rouge-de-Yamachiche, classée site patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois, ossature en bois

Saillies :

  • Avant-corps
  • Balcon
  • Cheminée
  • Perron
  • Portique
  • Tambour

Fondations :

  • Béton
  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Brique (Structure apparente)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte et à baies latérales

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte
  • métallique, à battants

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux
  • Rectangulaire, Contemporaine

Lucarne(s) :

  • À pignon

Éléments architecturaux :

  • Balustrade en bois
  • Chambranle
  • Colonne
  • Console
  • Corniche à modillons
  • Fronton
  • Pilastre
  • Portail
  • Retour de l'avant-toit

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1990-07-06
 
Classement Situé dans un site patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2008-06-26
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est caractéristique de l'architecture de la période victorienne, soit la seconde moitié du XIXe siècle. En rupture avec la période précédente, l'architecture de cette période introduit des volumes plus articulés, de nouveaux éléments architecturaux et une décoration plus élaborée. Il puise librement à plusieurs répertoires formels pour créer des effets décoratifs inédits. La maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers en constitue un bon exemple en ce qui a trait à son ornementation, bien que la volumétrie et la composition des élévations renvoient plutôt au néoclassicisme étasunien. Elle servira de modèle pour la construction de plusieurs propriétés de la région. Par ailleurs, la valeur architecturale de la maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers repose aussi sur la renommée de ses architectes, les frères Joseph (1831-1901) et Georges-Félix Héroux (1833-1901). Les frères Héroux sont d'abord formés dans l'atelier de l'architecte et sculpteur Alexis Millette, puis se rendent étudier en Italie. Ils marqueront l'architecture religieuse de la fin du XIXe siècle, participant à plusieurs chantiers, dont celui du second temple d'Yamachiche et celui de l'ornementation intérieure de l'église Saint-Léon-le-Grand. Les frères Héroux s'inspirent librement de l'architecture étasunienne et de l'architecture victorienne et privilégient l'emploi de la brique et l'ornementation élaborée dans les nombreuses constructions résidentielles qu'ils réalisent dans la région.

La maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son association avec un de ses occupants, Louis-Léon Lesieur Desaulniers (1823-1896). Médecin, fonctionnaire, juge de paix et officier militaire, Desaulniers se démarque principalement à titre d'homme politique. Il commence une longue carrière politique en 1854 comme député de Saint-Maurice, carrière qui se poursuit de façon intermittente jusqu'à la fin des années 1880. Il occupe également la fonction d'inspecteur, puis de président du Bureau des inspecteurs des prisons et asiles de la province de Québec.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, entre autres :
- la situation en bordure de la rue Sainte-Anne, au coeur du noyau villageois, dans un alignement de résidences bourgeoises en brique rouge richement ornées;
- son volume, dont le plan rectangulaire, les deux étages et demi, le toit à deux versants droits formant une corniche;
- ses ouvertures, dont les fenêtres à battants à grands carreaux et les deux lucarnes;
- les caractéristiques spécifiques aux maisons d'Yamachiche construites au XIXe siècle, dont le parement des murs en brique de couleur ocre rouge et les ornements de bois de type « dentelle à la Héroux »;
- les éléments néoclassiques et victoriens, dont la façade symétrique aux ouvertures distribuées de manière régulière, les souches de cheminée aux extrémités du toit, les chambranles ouvragés comprenant des consoles et des frontons, la corniche soulignée par des modillons, les retours de corniche sur les murs pignons, les colonnes engagées monumentales délimitant des travées en façade et marquant les angles, le portique central comportant une colonnade et un balcon entouré d'une balustrade ainsi qu'un fronton triangulaire, les portes à impostes vitrées et chambranles moulurés, les ouvrages menuisés des murs pignons et du fronton.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers est érigée vers 1860 pour Louis-Léon Lesieur Desaulniers (1823-1896), par les architectes Joseph (1831-1901) et Georges-Félix Héroux (1833-1901). Desaulniers, qui naît à Yamachiche, étudie la médecine à Trois-Rivières, puis à l'université Harvard de Cambridge. Diplômé en 1846, Desaulniers revient pratiquer la médecine dans sa ville natale. Il occupe également les postes de juge de paix, d'officier de milice et d'inspecteur des prisons et des asiles de la province de Québec, en plus de faire partie du Conseil de l'instruction publique (1862-1876).

À l'époque de la construction de la maison, Yamachiche se compose de deux noyaux villageois. Après le débordement de la grande rivière Machiche et l'arrivée du chemin de fer, le hameau de la grande rivière Machiche est abandonné et celui de la petite rivière Machiche prend de l'importance. La maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers s'élève dans le secteur de la petite rivière Machiche, tout comme l'enfilade de maisons en brique rouge qui sont alors construites. Il semble qu'elle ait été lambrissée de bois lors de sa construction, puis recouverte de brique. La propriété est vendue par la famille Desaulniers en 1891, puis elle passe entre plusieurs mains au XXe siècle. La demeure est restaurée en 1987, à la suite d'un incendie.

La maison Louis-Léon-Lesieur-Desaulniers est classée en 1990. L'Enfilade-de-Maisons-en-Brique-Rouge-de-Yamachiche, dont elle fait partie, est classée en 2008.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Mauricie

MRC :

  • Maskinongé

Municipalité :

  • Yamachiche

Adresse :

  • 571, rue Sainte-Anne
  • 573, rue Sainte-Anne

Latitude :

  • 46° 16' 57.241"

Longitude :

  • -72° 49' 50.84"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 775 117

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Patrimoine, coups de coeur! Sélection de 46 biens culturels. Québec, Commission des biens culturels du Québec, 2002. 129 p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • CÔTÉ, Robert, dir. Stratégies de conservation et de mise en valeur du patrimoine d'Yamachiche. Québec, Groupe de recherches en histoire du Québec rural, 1990. 250 p.
  • LAFRAMBOISE, Yves. La maison au Québec : de la colonie française au XXe siècle. Montréal, Les Éditions de l'Homme, 2001. s.p.
  • LAMOTHE, Jean. La maison Lampron - Yamachiche. 571, rue Sainte-Anne, Yamachiche. s.l. 1987. s.p.
  • LAROSE, Danielle, dir. La maison Lampron, Yamachiche. Étude historique et architecturale. s.l. 1988. s.p.
  • Municipalité de Yamachiche. Municipalité de Yamachiche. Harmonie et fierté
  • s.a. Municipalité de Yamachiche [En Ligne]. http://municipalite.yamachiche.qc.ca/
  • s.a. Yamachiche: Étude en vue d'une intervention d'ensemble au niveau du patrimoine immobilier. Québec, Service des Études et expertises / Direction générale du patrimoine, 1980. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013