Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Joseph-Côté

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison du docteur Joseph-Côté

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Saint-Vallier

Date :

  • vers 1850 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La maison Joseph-Côté est un cottage érigé au milieu du XIXe siècle. La résidence de style Regency se compose d'un corps de logis en bois de plan rectangulaire à un étage et demi, coiffé d'un toit à croupes aux larmiers cintrés, et d'une annexe à l'arrière abritant une cuisine d'été. La maison Joseph-Côté est située sur un terrain paysager au coeur du noyau villageois de la municipalité de Saint-Vallier.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Autre

Structure :

  • Bois, pièce sur pièce

Annexes :

  • Cabinet de professionnel
  • Cuisine d'été

Saillies :

  • Cheminée
  • Porche

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois

Toit :

  • Forme : À croupes
    Matériau : Tôle à la canadienne

Porte principale :

  • bois massif, à imposte et à baies latérales

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à petits carreaux

Lucarne(s) :

  • À croupe

Éléments architecturaux :

  • Chambranle
  • Corniche à modillons
  • Entablement
  • Pilastre

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1979-11-03
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Joseph-Côté présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale liée à sa représentativité en tant que cottage de style Regency. Ce type d'habitation bourgeoise d'inspiration néoclassique et d'origine anglaise s'inscrit de manière plus large dans le mouvement pittoresque. Il respecte les canons esthétiques du néoclassicisme, mais introduit une nouvelle relation entre l'architecture et la nature, s'ouvrant sur l'extérieur par une abondante fenestration et de larges galeries. La maison Joseph-Côté, qui constitue un bel exemple de cottage de style Regency dans l'Est-du-Québec, en est une illustration par son plan simple, sa façade symétrique et l'ordonnance régulière de ses ouvertures, son toit à croupes aux versants retroussés et aux larmiers cintrés qui se prolongent pour former un avant-toit et son ornementation élaborée. Cette ornementation comprend, notamment, un portail composé de colonnes doriques supportant un entablement surmonté d'une corniche à modillons, des chambranles moulurés, des pilastres corniers à motifs ainsi que des cheminées octogonales à mitrons. Par ailleurs, la maison Joseph-Côté se distingue par son originalité. Elle compte, en effet, des larmiers cintrés, une particularité architecturale fréquemment rencontrée dans les régions de la Côte-du-Sud, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, mais rarement associée à des cottages.

La maison Joseph-Côté présente également un intérêt patrimonial pour ses valeurs historique et ethnologique. Cette résidence traduit le mode de vie de la bourgeoisie victorienne en milieu villageois. Elle présente une hiérarchisation, une compartimentation et une spécialisation des pièces, qui répondent à une recherche de confort et d'intimité. Le rez-de-chaussée comprend le salon et la salle à manger en façade ainsi que la chambre principale et la cuisine dans la partie arrière. Le bureau de consultation du docteur Côté se trouvait à l'étage supérieur. Porteuses de symboles, les pièces publiques de l'étage noble sont situées à des endroits stratégiques. Accessibles par un hall central, lieu de transition, leur envergure et leur aménagement illustrent le statut social des propriétaires. Ces pièces comptent des plafonds à caissons, des manteaux de cheminée ornementés ainsi qu'une ferronnerie et des boiseries riches et variées. L'escalier monumental du hall d'entrée permettait autrefois d'accéder au bureau du médecin.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Joseph-Côté liés à ses valeurs architecturale, historique et ethnologique comprennent, entre autres :
- sa situation sur un terrain paysager, au coeur du noyau villageois;
- ses caractéristiques associées au type du cottage Regency, dont le toit à croupes (couvert de tôle à la canadienne), les larmiers retroussés se prolongeant pour former un avant-toit, la composition symétrique et la galerie pleine largeur de la façade, l'ordonnance régulière des ouvertures ainsi que les hautes souches de cheminée octogonales à mitrons (recouvertes de tôle) s'élevant des versants latéraux du toit;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation d'un étage et demi ainsi que le soubassement peu dégagé de pierre crépie;
- ses matériaux, dont la charpente en pièce sur pièce et le lambris de planches de bois à clins;
- ses ouvertures, dont la porte de bois à baies latérales et à imposte vitrée en façade, les fenêtres à battants à petits carreaux ainsi que les lucarnes à croupe et les volets;
- ses éléments originaux, dont les larmiers cintrés;
- son ornementation néoclassique, dont le portail composé de colonnes supportant un entablement surmonté d'une corniche à modillons, les chambranles moulurés et les pilastres corniers;
- les caractéristiques de son aménagement intérieur, dont le hall d'entrée central comportant un escalier monumental menant à l'étage supérieur, le parement de plâtre posé sur des lattes de bois au rez-de-chaussée, le plancher double dans la partie est de l'étage supérieur, le plafond à caissons au rez-de-chaussée, les deux foyers au manteau ornementé des murs est et ouest, la ferronnerie ainsi que les moulures et les boiseries riches et variées;
- la cuisine d'été en appentis du côté nord (plus récente).

Haut de la page

Informations historiques

Cette maison est érigée au milieu du XIXe siècle pour servir de résidence privée et de bureau au docteur Joseph Côté. Le cabinet de consultation se situait à l'étage supérieur, du côté est. L'utilisation à des fins professionnelles d'une partie de la propriété expliquerait la présence d'un plancher double à l'étage supérieur ainsi que l'importance de l'escalier et du hall d'entrée. La demeure est acquise par Ernest Roy en 1925. La famille Roy tient un bureau de poste dans l'une des pièces entre 1933 et 1961. La cuisine d'été du côté nord est postérieure au corps de logis.

La maison Joseph-Côté est classée en 1979.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Bellechasse

Municipalité :

  • Saint-Vallier

Adresse :

  • 350, rue Principale

Latitude :

  • 46° 53' 32.473"

Longitude :

  • -70° 49' 25.124"

Désignation cadastrale :

  • Lot 3 495 744

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BAKER, Joseph, dir. Maison Pelletier. 350, rue Principale, Saint-Vallier de Bellechasse. Québec, Ministère des Affaires culturelles / Université Laval, École d'architecture, 1978. s.p.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • DORION, Jacques. « Maison du docteur Jacques-Côté ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 372.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013