Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Doucet

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Mauricie

Municipalité :

  • Maskinongé

Date :

  • 1765 – 1794 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

La maison Doucet est un bâtiment construit entre 1765 et 1794. La résidence présente des dimensions modestes, un plan carré à un étage et demi et elle est coiffée d'une toiture aiguë à deux versants en bardeaux de cèdre. Construite en pièce sur pièce, ses murs forment un fruit et sont recouverts à l'extérieur de planches verticales peintes en blanc. Un appentis est appuyé à l'arrière, à l'angle du mur pignon ouest. La maison Doucet est située dans un environnement rural, légèrement en retrait du chemin du Pied-de-la-Côte, dans la municipalité de Maskinongé.

Ce bien est classé immeuble patrimonial.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1978-05-18
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Doucet présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Construite entre 1765 et 1794, elle est considérée comme l'un des plus vieux bâtiments de la région. Utilisant le matériau typique de la contrée, soit le bois, la charpente en pièce sur pièce est assemblée à queue d'aronde et forme un fruit (diminution d'épaisseur donnée aux murs, plus larges à la base et plus minces dans le haut, l'inclinaison portant sur la face extérieure du mur, la face intérieure restant verticale). Malgré les nombreux remaniements de ses éléments (cheminée, ouvertures, aménagement intérieur), elle a conservé sa charpente d'origine. Elle constitue donc un témoignage de l'architecture rurale de la fin du XVIIIe siècle. Son mode d'implantation est typique du système seigneurial, où la division des terres se dessine en lots longitudinaux.

La maison Doucet présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. La demeure témoigne d'événements reliés à l'histoire des Acadiens. Charles Doucet, son bâtisseur, est exilé lors de la Déportation de 1755. En 1762, il délaisse tous ses biens à Port-Royal pour s'installer à Sorel avec sa famille. Trois ans plus tard, alors que le gouverneur James Murray permet aux Acadiens de s'établir au Canada, il achète une terre à Maskinongé, à l'instar de nombreuses familles d'origine acadienne venues s'implanter dans la région de Maskinongé et de Yamachiche. Durant plus de deux cents ans, la famille Doucet habite la maison qui, de pair avec l'ancien presbytère de Saint-Joseph-de-Maskinongé et les magasins Lebrun, évoque l'histoire de l'occupation originelle en bordure du lac Saint-Pierre.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Doucet liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- la relation avec des bâtiments avoisinants, évoquant l'histoire de l'occupation originelle en bordure du lac Saint-Pierre, en milieu rural;
- la position légèrement en retrait de l'ancien chemin du Roy, au pied d'un coteau;
- la situation sur un lot longitudinal typique du système seigneurial;
- le corps de logis, dont le plan carré à un étage et demi posé au ras du sol sur des fondations de pierre de faible profondeur, la charpente en pièce sur pièce assemblée à queue d'aronde formant un fruit, le recouvrement en planches verticales de couleur blanche;
- le toit à deux versants aigus couverts de bardeaux de cèdre et comportant un égout à leur base, la charpente du toit de type à chevrons portant fermes, avec contreventements et pannes intermédiaires;
- les ouvertures, dont les chambranles et les fenêtres à battants à petits carreaux;
- la cheminée de pierre.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Doucet est construite par l'Acadien Charles Doucet entre 1765 et 1794, sur une terre qu'il achète de Jean-Baptiste Drolet en bordure du chemin du Roy.

Le toit était à l'origine couvert de planches chevauchées à l'horizontale qui sont remplacées par du bardeau de cèdre au début du XIXe siècle. Les cinq premières générations de la famille Doucet à habiter la maison se sont imposé comme obligation de transmettre la résidence au premier fils. Pendant plus de deux siècles, la maison sera ainsi habitée par cette famille.

La maison Doucet est classée en 1978.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Mauricie

MRC :

  • Maskinongé

Municipalité :

  • Maskinongé

Adresse :

  • 184, route du Pied-de-la-Côte

Lieux-dits :

  • Saint-Joseph-de-Maskinongé

Latitude :

  • 46° 13' 54.783"

Longitude :

  • -73° 3' 52.389"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Maskinongé Paroisse de Saint-Joseph-de-Maskinongé Absent 971 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BERGERON, Yves. « Maison Doucet ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 43.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013