Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Joseph-Petitclerc

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Daigle

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • 1862 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (3)

Personnes associées (3)

Images

Carte

Description

La maison Joseph-Petitclerc est un ensemble résidentiel composé de deux maisons contiguës d'inspiration néoclassique érigé en 1862. L'ensemble en brique jaune, de plan rectangulaire à deux étages et demi, est coiffé d'un toit à deux versants droits percé de lucarnes. À l'est, le mur coupe-feu est recouvert d'un enduit imitant la pierre de taille. La maison Joseph-Petitclerc, située à une intersection, est implantée en bordure de la voie publique, au coeur de l'arrondissement municipal de La Cité-Limoilou de la ville de Québec.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Un site inscrit à l'Inventaire des sites archéologiques du Québec est associé au lieu. La maison Joseph-Petitclerc est comprise dans le site patrimonial du Vieux-Québec.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2 ½

Groupement :

En rangée

Structure :

  • Bois, ossature en bois

Saillies :

  • Balcon
  • Cheminée
  • Escalier
  • Mur coupe-feu

Fondations :

  • Béton, blocs

Élévations :

  • Façade arrière : Brique
  • Façade droite : Béton (Bloc)
  • Façade avant : Brique

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Tôle à la canadienne

Porte principale :

  • bois, à panneaux, à imposte et à baies latérales

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À pignon

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1963-12-20
 
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Québec), 2016-12-09
    Prise d'effet : 2017-06-09
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Joseph-Petitclerc présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. La résidence témoigne de l'influence du néoclassicisme sur l'habitation urbaine. Le néoclassicisme apparaît en Europe dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il est introduit au Québec par les architectes et les entrepreneurs britanniques; il est également diffusé grâce aux traités et aux livres de modèles. Appliqué à l'architecture résidentielle, ce style se définit essentiellement par l'ordonnance très régulière des ouvertures et par l'emploi du vocabulaire classique dans des formes simples. La maison Joseph-Petitclerc, érigée en 1862, se situe dans la continuité de la tradition française par son implantation en bordure de rue et par son mur coupe-feu. L'influence néoclassique se reflète dans la disposition très régulière des fenêtres et des lucarnes, les portails à imposte et baies latérales vitrées, la corniche à consoles ainsi que la maçonnerie du mur pignon est recouverte d'un enduit imitant la pierre de taille. Finalement, l'usage d'un matériau nouveau, la brique jaune pâle, comme revêtement témoigne de la modernité industrielle. La maison Joseph-Petitclerc est représentative des maisons à mur mitoyen construites pour la petite bourgeoisie dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Joseph-Petitclerc liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- sa contiguïté à un autre bâtiment;
- son volume, dont le plan rectangulaire, l'élévation de deux étages et demi et le toit à deux versants droits;
- les matériaux, dont le revêtement de brique jaune pâle, l'enduit du mur pignon imitant la pierre de taille, les appuis de fenêtres et le parement du soubassement de la façade principale en pierre de taille, la couverture en tôle à baguettes ainsi que certains éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures disposées régulièrement, dont les fenêtres rectangulaires à battants, les portes à panneaux inscrites dans des portails à imposte vitrée et baies latérales ainsi que les lucarnes à pignon;
- les éléments d'ornementation, dont la corniche à consoles en bois et les linteaux en brique;
- le mur coupe-feu en brique et en pierre, supporté par un corbeau et surmonté d'une large souche de cheminée en pierre;
- l'autre souche de cheminée en maçonnerie de brique.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Joseph-Petitclerc est construite sur un lot vraisemblablement bâti depuis le premier tiers du XVIIIe siècle. Ce secteur de Québec se développe fortement dans la deuxième moitié du siècle suivant, après la fondation de l'Université Laval en 1852. Le Quartier Latin est habité par des professionnels et par des artisans. Joseph Petitclerc (mort en 1867) achète en 1848 un lot où est élevée une maison en pierre. Petitclerc est un notaire qui, au cours de ses 35 ans de carrière (de 1831 à 1866), rédigera plus de 14 000 actes portant sur différentes facettes de la vie économique de la ville. Il acquiert en 1862 le terrain voisin et le vend immédiatement à son neveu Félix Fortier, un tailleur. Petitclerc et Fortier y construisent deux maisons contiguës similaires. En 1866, Fortier vend sa moitié à son oncle.

La veuve Petitclerc cède la propriété au créancier Narcisse-Fortunat Belleau (1808-1894) en 1873. Belleau exerce la profession d'avocat à Québec; il est nommé administrateur de la Banque de Québec en 1848 et président de la compagnie de chemin de fer de la rive nord en 1850. Homme politique, il est élu maire de Québec en 1850. Il est membre du Conseil législatif de 1852 à 1867, puis devient le premier lieutenant-gouverneur du Québec, charge qu'il occupe jusqu'en 1873, année de son retrait de la vie politique. En 1876, Belleau vend la propriété à la famille Charron, qui l'occupe jusqu'en 1947.

La maison Joseph-Petitclerc est classée en 1963. Les deux résidences qui la composent sont transformées en édifices à logements multiples en 1979. Des travaux sont effectués en 1994 pour redonner aux bâtiments leur fonction originale de maisons unifamiliales.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Québec

Municipalité :

  • Québec

Arrondissement municipal :

  • La Cité

Adresse :

  • 22, rue Garneau
  • 24, rue Garneau

Latitude :

  • 46° 48' 53.092"

Longitude :

  • -71° 12' 28.053"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 213 185

Code Borden

CeEt-735      

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • Ethnoscop Inc. Étude d'ensemble du sous-secteur du Séminaire : Arrondissement historique du Vieux-Québec. Québec, Ville de Québec : Centre de développement économique et urbain, 1998. s.p.
  • PÉTROSSI, Liana et Barbara SALOMON DE FRIEDBERG. Inventaire architectural, maison Daigle, 22-24, rue Garneau, Québec. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1987. s.p.
  • SALOMON DE FRIEDBERG, Barbara. « Maison Joseph-Petitclerc ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 156.
  • THIBAULT, Marie-Thérèse. Monuments et sites historiques du Québec. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1977. 250 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013