Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Larue

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Neuville

Date :

  • 1854 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Personnes associées (2)

Images

Carte

Description

La maison Larue est un bâtiment constitué d'un corps de logis principal en pierre à un étage et demi, auquel se greffent une cuisine d'été en bois disposée en retour d'équerre et son appentis. Cette résidence de plan rectangulaire présente une symétrie des ouvertures en façade et un toit à deux versants avec avant-toits à la base des versants. La maison se situe dans le secteur Pointe-aux-Trembles de la municipalité de Neuville.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Le terrain comprend un site archéologique connu.

Plan au sol :

En «L»

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Bâtiment de ferme
  • Remise

Saillies :

  • Cheminée

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (À bossages)
  • Façade droite : Bois (Planche à clins)
  • Façade gauche : Pierre (À bossages)
  • Façade avant : Pierre (À bossages)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits retroussés
    Matériau : Tôle à la canadienne

Porte principale :

  • bois massif et vitrage

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À croupe

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1976-11-18
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Larue présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Depuis sa construction en 1854, elle a subi peu de transformations majeures, si ce n'est l'ajout d'une cuisine d'été et le remaniement partiel de son intérieur. Plusieurs éléments de l'intérieur (plinthes, chambranles, portes et plusieurs pièces de quincaillerie) d'ailleurs sont d'origine. Construite par François-Xavier Larue, la maison Larue est occupée pendant plus de 150 par ses descendants. Par ailleurs, cette résidence constitue un exemple représentatif de la maison rurale québécoise du milieu du XIXe siècle à Neuville. Elle constitue une synthèse entre la tradition architecturale d'inspiration française du XVIIIe siècle, matérialisée dans un plan rectangulaire coiffé d'une toiture à deux versants, et le néoclassicisme anglais, exprimé par la symétrie des éléments de la façade.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de la maison Larue liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment:
- la situation légèrement en retrait de la rue, à l'extérieur du noyau villageois;
- l'orientation vers le fleuve Saint-Laurent;
- l'influence néoclassique, visible dans le soubassement surélevé, la symétrie des éléments de la façade, l'escalier central, la galerie courant sur toute la longueur de la façade et du mur pignon droit, l'ordonnance régulière des ouvertures et des éléments architecturaux - dont le portail central flanqué de chaque côté de deux fenêtres à battants à grands carreaux, trois lucarnes à croupe alignées sur les ouvertures du rez-de-chaussée, deux souches de cheminées situées aux extrémités de la ligne faîtière du toit - ainsi que le toit à deux versants recouvert de tôle à la canadienne formant une large corniche sur les murs pignons et des avant-toits à la base des versants;
- la façade composée de moellons de pierre calcaire de taille régulière et le mur pignon droit recouvert de planches de bois à clins;
- la cuisine d'été, disposée en retour d'équerre avec un toit à pignon, surmonté d'une cheminée;
- l'appentis en pierre du corps de logis secondaire comprenant une laiterie;
- les éléments intérieurs d'origine (plinthes, chambranles, portes, plusieurs pièces de quincaillerie, deux foyers ainsi que des cloisons provenant d'une ancienne maison Larue aujourd'hui détruite).

Haut de la page

Informations historiques

La maison Larue est construite en 1854 pour le cultivateur François-Xavier Larue fils. Le 15 avril de cette même année, un contrat est signé avec Jérôme Gingras, menuisier de la paroisse de Pointe-aux-Trembles, pour la menuiserie et la charpenterie du bâtiment. La cuisine d'été et son appentis sont ajoutés après sa construction. La résidence demeure la propriété de la famille Larue durant plus de 150 ans.

La maison Larue est classée en 1976.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Capitale-Nationale

MRC :

  • Portneuf

Municipalité :

  • Neuville

Adresse :

  • 306, rue des Érables

Lieux-dits :

  • Pointe-aux-Trembles

Latitude :

  • 46° 42' 37.775"

Longitude :

  • -71° 33' 40.759"

Désignation cadastrale

Circonscription foncière Division cadastrale Désignation secondaire Numéro de lot
Portneuf Paroisse de Pointe-aux-Trembles Absent 33 ptie

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BERGERON, Michel. « Maison Larue ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome I. Québec, Les Publications du Québec, 1990, p. 300.
  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • LAFRAMBOISE, Yves. Neuville, architecture traditionnelle. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1976. 296 p.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013