Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Entrepôt Pierre-Del Vecchio

Type :

Patrimoine immobilier

Autre(s) nom(s) :

  • Maison Beament

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • 1815 – (Construction)

Usage :

  • Fonction commerciale (Entrepôts)
  • Fonction industrielle, transformation de matières végétales et animales (Fabriques de produits du tabac)

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Personnes associées (6)

Images

Carte

Description

L'entrepôt Pierre-Del Vecchio est un ancien bâtiment commercial construit en 1815. L'édifice en pierre, de plan rectangulaire à deux étages et demi, est couvert d'un toit à deux versants droits. Il est érigé dans la cour intérieure formée par l'auberge Del Vecchio (place Jacques-Cartier) et la maison Perrine-Charles-Cherrier (rue Saint-Amable), classées, ainsi que par la maison-magasin Pierre-Del Vecchio (rue Saint-Paul) et la maison Perrine-Charles-Cherrier (rue Saint-Amable). L'entrepôt est accessible par la porte cochère de la maison-magasin Pierre-Del Vecchio.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. L'entrepôt Pierre-Del Vecchio est situé au coeur du site patrimonial de Montréal.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1972-06-28
 
Déclaration Situé dans un site patrimonial Gouvernement du Québec 1964-01-08

Transfert de responsabilité

  • Exercice de certains pouvoirs par la municipalité (Montréal), 2017-09-21
    Prise d'effet : 2018-09-21
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

L'entrepôt Pierre-Del Vecchio présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale comme exemple représentatif d'édifice commercial du début du XIXe siècle. Ce bâtiment est construit pour servir d'espace d'entreposage à l'auberge Del Vecchio, qui donne sur la place du Marché-Neuf (aujourd'hui place Jacques-Cartier). À la fin du XVIIIe siècle, les bâtiments secondaires se multiplient dans les cours arrière du centre-ville de Montréal. Ceux-ci remplacent les caves voûtées courantes sous le Régime français. L'entrepôt Pierre-Del Vecchio illustre ce type de construction par son carré en pierre de deux étages et demi coiffé d'un toit à deux versants droits percé de lucarnes, dont l'une est munie d'un palan pour monter les marchandises.

L'entrepôt Pierre-Del Vecchio présente aussi un intérêt patrimonial pour sa valeur historique. Pierre del Vecchio (mort en 1819) est l'un des premiers Italiens à s'établir dans le Bas-Canada, à la fin du XVIIIe siècle. Avec son frère Thomas, il se distingue comme aubergiste et tavernier. L'auberge Del Vecchio est construite en 1806 et 1807. Sur le même îlot, s'ajoute la maison-magasin Pierre-Del Vecchio en 1814 et l'entrepôt en 1815. L'édifice sert d'abord d'entrepôt alimentaire pour l'auberge, puis pour le pâtissier-confiseur Francesco Rasco. Par la suite, une marchande et des épiciers louent l'espace. La famille del Vecchio demeure propriétaire de l'entrepôt jusqu'en 1946. En 1965, Harold Beament (1898-1985), peintre de guerre renommé et militaire de carrière, fait l'acquisition de ce bâtiment. Il le transforme en résidence et l'occupe avec son épouse durant plusieurs années.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2007.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques de l'entrepôt Pierre-Del-Vecchio liés à ses valeurs architecturale et historique comprennent, notamment :
- sa situation dans une cour intérieure formée par l'auberge Del Vecchio (place Jacques-Cartier) et la maison Perrine-Charles-Cherrier (rue Saint-Amable), aussi classées, ainsi que par la maison-magasin Pierre-Del Vecchio (rue Saint-Paul), dans le site patrimonial de Montréal;
- le volume, dont le plan rectangulaire à deux étages et demi ainsi que le toit à deux versants droits;
- les matériaux, dont la maçonnerie en moellons, la couverture en tôle à baguettes et les ouvertures en bois;
- les ouvertures, dont les deux portes, les fenêtres à battants et à petits carreaux, les lucarnes à pignon et la lucarne à palan donnant sur la cour intérieure.

Haut de la page

Informations historiques

L'entrepôt Pierre-Del Vecchio est construit en 1815, sur un terrain autrefois compris dans une propriété plus grande, acquise en 1721 par Philippe de Rigaud de Vaudreuil (marquis de Vaudreuil, vers 1643-1725). L'emplacement est acheté en 1803 par Angéline Blondeau, veuve du riche marchand de fourrures Gabriel Cotté (1742-1795). Elle le cède en 1806 à Pierre del Vecchio (mort en 1819). Del Vecchio est l'un des premiers Italiens à s'établir dans le Bas-Canada, à la fin du XVIIIe siècle. Avec son frère Thomas, il se distingue comme aubergiste et tavernier.

L'édifice fait partie d'un ensemble de trois bâtiments construits pour l'aubergiste durant le premier quart du XIXe siècle. Le premier est l'auberge Del Vecchio, une maison-magasin érigée en 1806 et 1807 et qui donne sur la place du marché. Del Vecchio en utilise une partie comme résidence et commerce tandis qu'il offre l'autre en location à plusieurs marchands. S'ajoutent la maison-magasin Pierre-Del Vecchio en 1814 et l'entrepôt l'année suivante.

À l'origine, l'entrepôt abrite principalement des denrées alimentaires, telles que du sucre, de la cassonade, du café, du thé, du fromage et du vin. En 1816, Francesco Rasco (vers 1790-vers 1855) ouvre une confiserie et pâtisserie dans l'auberge Del Vecchio. De 1819 à 1825, Rasco loue entièrement le bâtiment ainsi que l'entrepôt. En 1835, la partie sud de l'auberge et l'entrepôt sont loués à Euphrosine Leblanc, marchande et fabricante de tabac. De 1840 à 1870, les deux bâtiments sont occupés par des épiciers.

À partir de la fin du XIXe siècle, l'entrepôt est rattaché à la maison-magasin de la rue Saint-Paul et ce jusqu'au milieu du XXe siècle. La sellerie de Mailloux et Barsalou s'y établit entre 1880 et 1901. Après son départ, l'édifice continue de servir d'aile à la maison-magasin. En 1946, les héritiers del Vecchio se départissent de la propriété.

L'artiste peintre Harold Beament (1898-1985) et son épouse acquièrent le bâtiment en 1965 et le transforment en résidence. Beament a étudié à l'Ontario College of Art de Toronto en 1922. Il représente le Canada à l'Exposition de l'Empire britannique à Wembly en 1924-1925. Dix ans plus tard, il reçoit le prix Jessie Dow de l'Art Association of Montreal. Peintre de guerre, il est très actif durant la Deuxième Guerre mondiale. Beament est nommé membre en titre de l'Académie royale du Canada en 1946 et en assume la présidence de 1964 à 1967. Le couple habite la demeure durant plusieurs années.

L'entrepôt Del Vecchio est classé en 1972. Dans les années 1980, il est transformé en restaurant. Il conserve cette fonction.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Montréal

MRC :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Arrondissement municipal :

  • Ville-Marie

Adresse :

  • 183, rue Saint-Paul Est

Lieux-dits :

  • Vieux-Montréal

Localisation informelle :

Entrepôt accessible par la rue Saint-Paul Est.

Latitude :

  • 45° 30' 26.57"

Longitude :

  • -73° 33' 9.952"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 181 794

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • Communauté urbaine de Montréal. Architecture commerciale III : les magasins, les cinémas. Répertoire d'architecture traditionnelle sur le territoire de la Communauté urbaine de Montréal, 9. Montréal, Communauté urbaine de Montréal, Service de la planification du territoire, 1985. 413 p.
  • PINARD, Guy. Montréal, son histoire, son architecture. Vol. 4. Montréal, Éditions du Méridien, 1991. 504 p.
  • s.a. « Artiste de guerre ». Bibliothèque et Archives Canada. Bibliothèque et Archives Canada [En ligne]. http://collectionscanada.ca/artistes-de-guerre/05100201_f.html

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013