Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Maison Therrien

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Laval

Municipalité :

  • Laval

Date :

  • vers 1722 – (Construction)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Plaques commémoratives associées (1)

Personnes associées (1)

Images

Carte

Description

La maison Therrien est une demeure rurale d'inspiration française érigée vers 1722. Le bâtiment en pierre de plan presque carré, à un étage et demi, repose sur un solage peu dégagé et est coiffé d'un toit aigu à deux versants droits. Une annexe à un étage, coiffée d'un toit à deux versants droits, est adossée au mur pignon ouest. La maison Therrien est implantée sur une partie d'une ancienne terre agricole, en bordure de la rivière des Mille Îles, dans la ville de Laval.

Ce bien est classé immeuble patrimonial. Il bénéficie d'une aire de protection.

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

1 ½

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Maçonnerie en pierre

Annexes :

  • Agrandissement

Saillies :

  • Cheminée
  • Évent

Fondations :

  • Pierre

Élévations :

  • Façade arrière : Pierre (Structure apparente)
  • Façade droite : Bois (Planche verticale), Pierre (Structure apparente)
  • Façade gauche : Pierre (Structure apparente)
  • Façade avant : Pierre (Structure apparente)

Toit :

  • Forme : À deux versants droits
    Matériau : Bois, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux, à imposte
  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À fronton

Éléments architecturaux :

  • Appui
  • Chaîne d'angle
  • Chambranle
  • Fausse cheminée
  • Planche de rive

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Immeuble patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1974-08-28
 
Délimitation Aire de protection Ministre de la Culture et des Communications 1975-05-02
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

La maison Therrien présente un intérêt patrimonial pour sa valeur architecturale. Elle est représentative des demeures rurales d'inspiration française. Ce type est issu de savoir-faire et de modèles français qui ont été adaptés progressivement aux conditions particulières du pays, comme le climat et la disponibilité des matériaux, et qui ont subi certaines influences stylistiques. La maison Therrien en est une illustration par ses petites dimensions, son plan presque carré, sa maçonnerie en pierre, son élévation d'un étage et demi, son solage peu dégagé, son toit aigu à charpente complexe et son petit nombre d'ouvertures. En 1934, des modifications importantes sont effectuées sur la maison Therrien. La maçonnerie en pierre est alors enduite d'un crépi à faux-joints imitant la pierre de taille. L'ajout d'avant-toits donne un profil galbé au toit qui est couvert de tôle à la même occasion. En 2007, une restauration majeure restitue certaines des composantes d'origine de la maison, notamment son toit à deux versants droits couvert de bardeaux de cèdre et ses fenêtres à petits carreaux. Le crépi recouvrant la pierre est également retiré.

Source : Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, 2010.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments clés de la maison Therrien liés à sa valeur architecturale comprennent, notamment :
- sa situation sur une partie d'une ancienne terre agricole, en bordure de la rivière des Mille Îles;
- son volume, dont les petites dimensions, le plan presque carré, le solage peu dégagé, l'élévation d'un étage et demi ainsi que le toit aigu à deux versants droits;
- ses matériaux, dont la maçonnerie en pierre, la couverture en bardeaux de cèdre ainsi que les éléments architecturaux et ornementaux en bois;
- les ouvertures, dont les portes surmontées d'une imposte, les fenêtres rectangulaires et carrées à petits carreaux, les lucarnes à pignon, les deux soupiraux et la trappe extérieure;
- l'ornementation sobre, dont les chambranles;
- les souches de cheminée disposées aux extrémités du toit sur le versant arrière;
- l'annexe adossée au mur pignon ouest, dont le plan presque carré, le toit à deux versants droits, le parement en planches verticales, les portes surmontées d'une imposte, les fenêtres à petits carreaux, les éléments architecturaux et ornementaux en bois ainsi que la souche de cheminée posée sur le faîte;
- les caractéristiques de l'intérieur, dont le mur de refend en pierre divisant la cave, l'armoire en muraille, les deux foyers, les poutres apparentes du rez-de-chaussée ainsi que la charpente complexe de la toiture formée de chevrons, de poinçons, d'entraits, de faux-entraits, de jambes de force et de croix de Saint-André assemblés à tenons et mortaises et par des chevilles de bois.

Haut de la page

Informations historiques

La maison Therrien est érigée vers 1722 sur un lot appartenant à la famille Beauchamp et sert de demeure à cette famille d'agriculteurs. La résidence ainsi que plusieurs bâtiments agricoles adjacents sont acquis par Charles Therrien en 1846. La famille Therrien demeure propriétaire de la maison pendant 140 ans. En 1934, des modifications importantes sont effectuées sur la maison Therrien. La maçonnerie en pierre est alors enduite d'un crépi à faux-joints imitant la pierre de taille. L'ajout d'avant-toits donne un profil galbé au toit qui est couvert de tôle à la même occasion. De plus, la façade principale orientée vers le nord est réaménagée au sud en raison du déplacement de la route.

La maison Therrien est classée en 1974. Elle bénéficie d'une aire de protection depuis 1975.

En 2007, une restauration majeure restitue certaines des composantes d'origine de la maison, notamment son toit à deux versants droits couvert de bardeaux de cèdre et ses fenêtres à petits carreaux. Le crépi recouvrant la pierre est retiré. Des lucarnes à pignon sont également percées dans le toit. La même année, une annexe en planches verticales est construite contre le mur pignon ouest.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Laval

MRC :

  • Laval

Municipalité :

  • Laval

Adresse :

  • 9770, boulevard des Mille-Îles

Latitude :

  • 45° 41' 55.892"

Longitude :

  • -73° 33' 27.122"

Désignation cadastrale :

  • Lot 1 982 582

Haut de la page

Références

Liens Internet :

Notices bibliographiques :

  • Commission des biens culturels du Québec. Répertoire des motifs des biens classés et reconnus (document interne). Québec, 2003. s.p.
  • DORION, Jacques. La maison Therrien, 9770 boul. des Mille Îles, Saint-François-de-Sales, Laval. Évaluation patrimoniale et historique. Québec, 2004. 59 p.
  • Groupe de Recherche en Dendrochronologie Historique. Analyse dendrochronologique de la maison Therrien, Laval. Montréal, 2004. 24 p.
  • NOPPEN, Luc. « Maison Therrien ». Commission des biens culturels du Québec. Les chemins de la mémoire. Monuments et sites historiques du Québec. Tome II. Québec, Les Publications du Québec, 1991, p. 385.

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013