Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Holgate, Edwin Headley

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1892‑08‑19 – 1977‑05‑21

Occupation :

  • Enseignant / professeur
  • Peintre / illustrateur

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Événements associés (2)

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 19 août 1892 à Allandale (Barrie), en Ontario, Edwin Headley Holgate est le fils de Henry Holgate, ingénieur, et de Bessie Bell Headley.

Après un séjour avec ses parents en Jamaïque, Holgate est de retour au Canada en 1897. Il étudie d'abord à Toronto, puis s'installe avec sa famille à Montréal en 1901 et entre à la Westmount Academy. Au même moment, il suit des cours à temps partiel à l'Art Association of Montreal où il reçoit l'enseignement des peintres Maurice Galbraith Cullen et William Brymner. En 1912, il se rend à Paris afin de poursuivre ses études à l'Académie de la Grande Chaumière, sous la direction des artistes Lucien Simon et René Ménard. De 1920 à 1922, il effectue un second voyage dans la capitale française pendant lequel il s'instruit auprès du peintre Adolf Milman.

Durant les années 1920 et 1930, Holgate est considéré comme l'un des artistes les plus habiles dans la représentation des portraits et des nus, tout en étant reconnu comme un paysagiste talentueux. De retour dans la métropole canadienne en 1922, il expose ses oeuvres pour la première fois au Club des arts de Montréal. Il participe alors à la création du Groupe de Beaver Hall, une association de peintres montréalais. En 1926, il entreprend, en compagnie de l'anthropologue Marius Barbeau, un voyage à la rivière Skeena, en Colombie-Britannique, et produit à cette occasion plusieurs tableaux et gravures des paysages et des villages environnants, en plus de réaliser des portraits d'autochtones. Il attire l'attention du Groupe des Sept, un rassemblement de peintres paysagistes de Toronto, et en devient le huitième membre en 1930.

Artiste polyvalent, Holgate exploite différents médiums au cours de sa carrière. Outre la peinture qu'il privilégie, il a aussi recours à l'aquarelle, à la gravure et au crayon à dessin. Initié à la gravure dès le début des années 1920, il réalise de nombreuses illustrations de livres et enseigne cette technique à l'École des beaux-arts de Montréal de 1926 à 1934.

Parallèlement à son travail créatif, Holgate donne des cours à l'école de l'Art Association of Montreal de 1934 à 1936 et de 1938 à 1940. Il s'enrôle également dans l'armée pendant les deux guerres mondiales et produit quelques carnets de croquis, agissant même comme artiste militaire officiel du gouvernement canadien lors du deuxième conflit.

En 1945, Holgate s'établit à Morin Heights, dans les Laurentides, où il continue de pratiquer la peinture, mais revient à Montréal en 1977 pour des raisons de santé. De son vivant, l'artiste est reconnu comme un acteur important dans le développement de l'art canadien moderne, à la fois en peinture et en gravure.

Il est décédé à Montréal le 21 mai 1977.

Il avait épousé, en 1920, Mary Frances Rittenhouse.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • CHAMPAGNE, Michel. « Holgate, Edwin ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • Musée des beaux-arts de Montréal. Expositions [En Ligne]. http://www.mbam.qc.ca/fr/expositions/
  • Musée des beaux-arts du Canada. Cybermuse [En Ligne]. http://cybermuse.beaux-arts.ca/cybermuse/home_f.jsp

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013