Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Lauson, Jean de

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Désignation Personnage historique Ministre de la Culture et des Communications 2013-09-12
 
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né vers 1584 en France, Jean de Lauson est le fils de François de Lauson, conseiller au Parlement de Paris, et d'Isabelle Lottin.

Lauson est nommé conseiller au Parlement de Paris en 1613, puis maître des requêtes en 1622. Il devient successivement président du grand conseil, intendant de Provence puis de Guyenne, et intendant du Dauphiné en 1640.

En 1627, Lauson participe à la fondation de la Compagnie des Cent-Associés. Il est nommé intendant de la compagnie et la dirige en l'absence du cardinal de Richelieu. Il s'occupe des négociations après la prise de Québec par les frères Kirke en 1629 et supporte les Jésuites dans leur campagne pour obtenir l'exclusivité de l'apostolat au Canada. Comme intendant de la compagnie, Lauson obtient de vastes concessions pour sa famille. En 1640, les Lauson, père et fils, deviennent les plus grands propriétaires fonciers de la Nouvelle-France.

En 1651, Lauson est nommé gouverneur de Nouvelle-France alors que la situation de la colonie se détériore en raison des guerres iroquoises. Il est le seul gouverneur français qui ait établi ses fils au Canada. Il négocie des traités avec les Amérindiens, prend des mesures économiques et tente de relancer le commerce de la fourrure pour ramener la prospérité dans une colonie menacée par la faillite. Il tente, sans succès, de s'emparer du monopole de la fourrure, puis rentre en France en 1656, après s'être approprié d'une part importante de la cargaison annuelle.

Il est décédé à Paris le 16 février 1666. Il est inhumé à Paris.

Il avait épousé, avant 1632, Marie Gaudar, fille de François Gaudar, conseiller au Parlement de Paris, et de Denize Canaye.

Ce personnage historique a été désigné par le ministre de la Culture et des Communications le 12 septembre 2013.

Haut de la page

Intérêt patrimonial

Ce personnage historique est désigné, avec les autres gouverneurs de la Nouvelle-France, pour les motifs suivants:

La fonction de gouverneur de la Nouvelle-France est exercée de 1636 à 1760, soit de l'arrivée de Charles Huault de Montmagny au départ de Pierre de Rigaud de Vaudreuil de Cavagnial. Précédemment, Samuel de Champlain agit comme lieutenant, notamment de Pierre Du Gua de Monts et du cardinal de Richelieu, et dispose des prérogatives d'un gouverneur, sans toutefois en avoir reçu la commission. À titre de plus haut dignitaire de la Nouvelle-France, le gouverneur est le représentant du roi dans la colonie. Jouissant de pouvoirs civils et militaires étendus avant l'arrivée d'un intendant en 1665, ses attributions sont par la suite essentiellement d'ordre militaire et diplomatique. C'est à lui que revient le privilège de commander les armées et d'entretenir des relations avec les Amérindiens. La fonction de gouverneur est cruciale dans le développement de la Nouvelle-France en raison de l'influence politique et militaire que son titulaire peut déployer.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • MARCHI, François. Généalogie Québec [En Ligne]. http://genealogiequebec.info
  • MONET, J. « Lauson, Jean de (père) ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013