Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Bataille de Sainte-Foy

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

La bataille de Sainte-Foy est un événement de la guerre de la Conquête. Elle se déroule le 28 avril 1760 sur le chemin Sainte-Foy, près de Québec, et oppose l'armée française, dirigée par François de Lévis, à l'armée britannique, dirigée par le colonel James Murray.

À la fin de 1759, la ville de Québec est contrôlée par l'armée britannique. À Montréal, Lévis, de concert avec Pierre de Rigaud de Vaudreuil de Cavagnial, lance l'idée de reprendre la ville. Il dresse les plans et rassemble l'équipement nécessaire à l'opération. Dans le but d'aller en France demander du renfort pour l'année suivante, des bateaux réussissent à passer devant Québec. Les demandes sont fixées à l'envoi de 7 000 soldats, de provisions, de munitions et de pièces d'artillerie.

Menée par Lévis, une armée de 7 000 hommes se dirige vers Québec via Sainte-Foy. Lorsque le colonel Murray est informé de la situation, il fait évacuer la population de Québec, de Sainte-Foy et de l'Ancienne-Lorette. Il fait raser les quartiers Saint-Roch et Sainte-Famille et ordonne à la garnison de Québec de mettre en place des retranchements à Sainte-Foy.

L'armée française arrive à proximité de Québec le 27 avril 1760. Des escarmouches éclatent entre les soldats britanniques et français. Murray ordonne l'assaut de l'armée française le lendemain. Son armée compte près de 3 400 soldats. L'affrontement entre les deux armées se déroule sur la largeur du promontoire de Québec, particulièrement sur le chemin Sainte-Foy. Le régiment de La Sarre affronte les 40e et 60e régiments britanniques au moulin Dumont. Peu à peu, les Français gagnent du terrain et, après trois heures de combat, Murray ordonne finalement la retraite de ses troupes. Le bilan des pertes est plus important que celui de la bataille des Plaines d'Abraham : 1 104 victimes pour les Britanniques contre 833 pour les Français.

À la suite de la bataille de Sainte-Foy, Lévis met en place le siège de la ville de Québec, mais les renforts en provenance de la France tardent à arriver. Ce sont finalement les bateaux britanniques qui arrivent en premier. Les bateaux français, n'amenant que 400 soldats au lieu des 7 000 demandés, n'atteindront jamais Québec. Lévis lève le siège et retraite vers Montréal, qui capitule un peu plus tard, marquant ainsi la chute définitive de la Nouvelle-France.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ECCLES, William John. Bataille de Sainte-Foy [En Ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com
  • s.a. Patrimoine militaire canadien [En Ligne]. http://www.cmhg.gc.ca/cmh/fr/page_1.asp

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013