Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

La Croix de Chevrières de Saint-Vallier, Jean-Baptiste de

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 14 novembre 1653 à Grenoble, en France, Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier est le fils de Jean de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier, magistrat et diplomate, et de Marie de Sayve.

Saint-Vallier étudie au collège des Jésuites de Grenoble puis au séminaire de Saint-Sulpice à Paris, où il obtient une licence en théologie en 1672. Nommé aumônier ordinaire de Louis XIV en 1676, il est ordonné prêtre en 1681.

Dès 1685, Saint-Vallier est désigné pour succéder à Mgr François de Laval dans le diocèse de Québec. C'est en tant que grand vicaire de l'évêque qu'il effectue un premier voyage de 18 mois en Nouvelle-France. Sacré évêque en France en 1688, Mgr de Saint-Vallier retourne à Québec peu après. Au cours de son épiscopat, il dote le diocèse d'une discipline ecclésiastique élaborée, lutte contre l'ivrognerie et l'immoralité, érige des paroisses, encourage les pratiques de dévotion en famille et à l'église, fait construire un évêché (1688), fonde l'Hôpital général de Québec (1692) et installe les Jésuites et les Récollets à Montréal (1692).

Le zèle et l'austérité du deuxième évêque de Québec ne sont pas toujours appréciés et son épiscopat est marqué par de nombreuses crises. Mgr de Saint-Vallier finit par se mettre à dos plusieurs personnes et communautés de son diocèse, dont le gouverneur Louis de Buade de Frontenac et de Palluau, le chapitre de la cathédrale, les supérieurs du Séminaire de Québec, les Récollets, les Jésuites, les Augustines de l'Hôtel-Dieu de Québec et les soeurs de la congrégation de Notre-Dame. En 1694, il doit même retourner en France se justifier auprès de Louis XIV qui désire sa démission. L'évêque refuse de quitter son poste et, en 1697, après plusieurs discussions, le roi accepte son retour à Québec.

En 1704, durant la guerre de Succession d'Espagne, Mgr de Saint-Vallier est capturé par la flotte anglaise alors qu'il retourne à Québec après un long séjour en France. Il passe cinq ans en Angleterre avant d'être relâché. Il demeure toutefois quatre ans de plus en France avant de retourner finalement dans son diocèse en 1713. Sa santé étant fragile, il quitte le palais épiscopal pour s'installer à l'Hôpital général. Il n'en continue pas moins de travailler inlassablement pour son diocèse.

Il a publié Catéchisme du diocèse de Québec (1702) et Rituel du diocèse de Québec (1703).

Il est décédé à Québec le 26 décembre 1727. Il est inhumé dans le cimetière de l'Hôpital général de Québec.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • JAENEN, Cornelius J. « Saint-Vallier, Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com
  • LAVALLÉE, Jean-Guy. « Catéchisme du diocèse de Québec, de monseigneur Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier ». LEMIRE, Maurice, dir. Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec. Tome I : Des origines à 1900. Montréal, Fides, 1980, s.p.
  • LAVALLÉE, Jean-Guy. « État présent de l'Église et de la colonie française dans la Nouvelle-France, essai de monseigneur Jean-Baptiste de La Croix de Chevrière de Saint-Vallier ». LEMIRE, Maurice, dir. Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec. Tome I : Des origines à 1900. Montréal, Fides, 1980, s.p.
  • LAVALLÉE, Jean-Guy. « Rituel du diocèse de Québec, de monseigneur Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier ». LEMIRE, Maurice, dir. Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec. Tome I : Des origines à 1900. Montréal, Fides, 1980, s.p.
  • LAVALLÉE, Jean-Guy. « Statuts, ordonnances et lettres pastorales, de monseigneur Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier ». LEMIRE, Maurice, dir. Dictionnaire des oeuvres littéraires du Québec. Tome I : Des origines à 1900. Montréal, Fides, 1980, s.p.
  • LEBLANC, Jean. Dictionnaire biographique des évêques catholiques du Canada. Montréal, Wilson et Lafleur, 2002. 881 p.
  • RAMBAUD, Alfred. « La Croix de Chevrières de Saint-Vallier, Jean-Baptiste de ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013