Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Stephen, George

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né près de Dufftown, en Écosse, le 5 juin 1829, George Stephen est le fils de William Stephen, menuisier, et d'Elspet Smith.

Stephen étudie à l'école paroissiale jusqu'à l'âge de 14 ans. Il travaille ensuite dans un hôtel, puis entre comme apprenti chez un marchand de soie, à Aberdeen.

Établi à Londres en 1848, Stephen part deux ans plus tard pour le Canada et travaille chez son cousin William Stephen, importateur de nouveautés. Son ascension dans le monde des affaires est rapide. En 1862, il est le propriétaire du commerce de son cousin qu'il vend en 1863. L'année suivante, il est élu au Bureau de commerce de Montréal et en 1873, il est président de la Banque de Montréal. Entrepreneur infatigable, Stephen se construit, avec les années, un véritable empire financier. Il a des actions et occupe des postes de direction dans de nombreuses compagnies. Dans les années 1870, il est un des financiers les plus importants de Montréal et est associé dans plusieurs entreprises de textile, dont la Compagnie manufacturière Paton de Sherbrooke, la Quebec Worsted Company et la Canada Cotton Company. L'homme d'affaires investit aussi dans l'industrie lourde et est responsable de la restructuration du capital de la Montreal Rolling Mills Company en 1869. Il possède plusieurs propriétés foncières au Canada et en Angleterre.

Dans les années 1880, Stephen prend part au développement du réseau ferroviaire nord-américain à travers deux compagnies, la St. Paul, Minneapolis and Manitoba Railroad Company et la Compagnie du chemin de fer canadien du Pacifique. Il est le premier président de cette entreprise constituée en société, de 1881 à 1888, et se bat avec d'autres investisseurs pour en assurer la rentabilité. Il engloutit d'ailleurs une bonne partie de sa fortune et ce sont finalement ses investissements dans la compagnie américaine qui s'avèrent les plus rentables.

En 1891, Stephen est élevé au rang de pair et reçoit le titre de 1er baron Mount Stephen. Il assiste régulièrement aux sessions de la Chambre des lords en Angleterre.

Il est décédé à Brocket Hall, en Angleterre, le 29 novembre 1921.

Il avait épousé à Woolwich, en Angleterre, en 1853, Annie Charlotte Kane; puis, à Westminster, en Angleterre, en 1897, Gian Tufnell.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • GILBERT, Heather. Awakening Continent: The Life of Lord Mount Stephen. Vol. I. 1829-91. Aberdeen, University of Aberdeen Press, 1965. 314 p.
  • REFORD, Alexander. « Stephen, George, 1er baron Mount Stephen ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013