Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Compagnie du Grand Tronc de chemin de fer du Canada

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Née du projet de fournir une ligne principale de chemin de fer pouvant desservir la province du Canada en entier, la Compagnie du Grand Tronc de chemin de fer du Canada est officiellement constituée en 1852 sous l'égide de Francis Hincks. Ses créanciers les plus importants et son siège social se trouvent alors à Londres.

Dès 1853, la société effectue plusieurs investissements. Elle fusionne avec cinq autres compagnies de chemin de fer, ce qui lui permet d'agrandir considérablement son réseau. Le Grand Tronc achète également des terrains à Pointe-Saint-Charles (Montréal), dans le but d'y installer ses ateliers. Servant à la fabrication et à l'entretien du matériel roulant, ces ateliers, ouverts en 1856, sont alors les plus importants jamais mis en service au Canada. À la fin de l'année, le tronçon Montréal-Toronto est complété. En 1861, le Grand Tronc, principale source d'emplois manufacturiers à Montréal, embauche 698 personnes.

En 1860, le prince de Galles, le futur Édouard VII, inaugure le pont Victoria qui enjambe le fleuve Saint-Laurent et qui permet de rejoindre la ligne achetée plus tôt à la Compagnie du chemin à lisses du Saint-Laurent et de l'Atlantique. Montréal est désormais reliée à Portland, dans le Maine. Avec ses 2 055 km de voies, le Grand Tronc possède, au moment de la Confédération, le plus vaste réseau ferroviaire au monde. Dans les années 1870, la compagnie doit rafraîchir son réseau et l'adapter aux normes américaines. Au cours de la nuit du 4 octobre 1873, une vaste opération de réduction des voies est lancée. En seulement 5 heures, 1 510 travailleurs modifient la taille de 1 474 km de rails. Les décisions des dirigeants s'avèrent fructueuses et la compagnie achète en 1882 sa principale rivale, la Great Western Railway, ce qui lui apporte 1 450 km de lignes supplémentaires. Au début du XXe siècle, le Grand Tronc emménage dans son nouveau siège social situé sur la rue McGill à Montréal.

Durant les années 1880, le Grand Tronc éprouve des difficultés financières et doit faire face à l'arrivée d'un nouveau joueur, la Compagnie du chemin de fer Canadien du Pacifique (C.P.), qui lui fait concurrence. Fortement subventionné par le gouvernement du Dominion, le Canadien Pacifique fait construire le premier transcontinental qui traverse le Canada en entier. Afin de rivaliser avec le C.P., le Grand Tronc crée la filiale du chemin de fer Grand Tronc Pacifique, dont la tâche est de bâtir une ligne transcontinentale. Terminé en 1914, le projet s'avère un véritable gouffre financier pour la société. Acheté par le gouvernement le 10 octobre 1919, le Grand Tronc est placé sous la direction de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (Canadien National) le 30 janvier 1923.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • BROWN, Thomas Storrow. A History of the Grand Trunk Railway of Canada. Quebec, Hunter Rose, 1864. 54 p.
  • CURRIE, A.W. The Grand Trunk Railway of Canada. Toronto, University of Toronto Press, 1957. 556 p.
  • LOVETT, Henry Almon. Canada and the Grand Trunk, 1829-1924: The Genesis of Railway Construction in British America and the Story of the Grand Trunk Railway Company of Canada from Its Inception to Its Acquisition by Canada. Montréal, 1924. 241 p.
  • MARSH, James. « Grand Trunk Railway of Canada ». Institut Historica-Dominion. L'encyclopédie canadienne [En ligne]. http://www.thecanadianencyclopedia.com/
  • Vieux-Montréal. « Fiche d'une société: Chemin de fer Grand Tronc en 1873 ». Société de développement de Montréal. Vieux-Montréal [En ligne]. http://www.vieux.montreal.qc.ca/
  • Vieux-Montréal. « Fiche d'une société: Chemin de fer Grand Tronc Pacifique en 1915 ». Société de développement de Montréal. Vieux-Montréal [En ligne]. http://www.vieux.montreal.qc.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013