Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Casault, Louis-Jacques

Images

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né le 17 juillet 1808 à Saint-Thomas-de-Montmagny (Montmagny), Louis-Jacques Casault est le fils de Louis Casault et de Françoise Blais.

Après avoir étudié à l'école de sa paroisse, Casault effectue, de 1823 à 1831, son cours classique et ses études théologiques au séminaire de Québec. En 1831, il est ordonné prêtre et nommé vicaire de la paroisse de Sainte-Famille du Cap-Santé.

En 1834, Casault revient au séminaire de Québec où il enseigne la physique pendant vingt ans. Il entre au conseil du séminaire en 1840, occupe le poste de directeur des écoliers de 1843 à 1851, puis devient supérieur de la prestigieuse institution en 1851. Il possède alors le pouvoir nécessaire à la réalisation d'un important projet, la fondation d'une université à Québec.

Cette entreprise n'est pas sans difficulté, car Casault doit d'abord convaincre le gouverneur général du Canada, lord Elgin (James Bruce), qui trouve déjà suffisant le nombre d'universités au pays. Il fait valoir les besoins de la population francophone en matière d'enseignement supérieur et le gouverneur général finit par accepter le projet. Après plusieurs autres plaidoyers à Québec, à Montréal, à Londres et à Rome, l'Université Laval naît en 1852 et Casault en est le premier recteur. Il veille à l'organisation de l'enseignement dans les facultés et à la construction des édifices universitaires. Le recteur doit aussi persuader les directeurs des collèges de l'importance de conserver des exigences élevées sur les épreuves du baccalauréat et sur les critères d'admission à l'Université Laval. Plusieurs représentants d'institutions collégiales réagissent avec colère lorsque qu'il réglemente cette question. En 1860, il devient directeur du grand séminaire de Québec, puis, deux ans plus tard, membre du conseil universitaire, assistant supérieur et vice-recteur de l'Université Laval.

Il est décédé le 5 mai 1862 à Québec. Il est inhumé dans la crypte de la chapelle du séminaire de Québec.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • SYLVAIN, Philippe. « Casault, Louis-Jacques ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013