Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Berlinguet, François-Xavier

Type :

Personne (Homme)

Date :

  • 1830‑12‑04 – 1916‑08‑03

Occupation :

  • Architecte
  • Constructeur / entrepreneur
  • Ingénieur
  • Sculpteur

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (31)

Voir la liste

Plaques commémoratives associées (2)

Événements associés (1)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Né à Québec le 4 décembre 1830, François-Xavier Berlinguet est le fils de Louis-Thomas Berlinguet, sculpteur, et de Marie-Charlotte Maillou.

Berlinguet fait l'apprentissage de la sculpture et de l'architecture ornementale auprès de son père. Il poursuit sa formation en architecture auprès de Thomas et de Charles-Philippe-Ferdinand Baillairgé.

Dès 1852, Berlinguet est à la tête d'un bureau d'architectes et d'entrepreneurs à Québec. Il conçoit la décoration intérieure de plusieurs églises des régions de Québec et du Bas-Saint-Laurent, dont celle de l'église de Saint-Georges à Cacouna (1852 à 1857). Il réalise aussi du mobilier religieux, comme le trône archiépiscopal de la basilique-cathédrale de Notre-Dame-de-Québec et le maître-autel et les autels latéraux de l'église de Sainte-Marie-de-Beauce. En 1865, son atelier et les sculptures qui s'y trouvent sont détruits par un incendie. Il poursuit cependant son travail.

À titre d'architecte, Berlinguet dessine notamment les plans de l'église de Saint-Joseph-de-Beauce (1865-1868), de l'église de La Visitation-de-Notre-Dame à Château-Richer (1866), de l'église de Saint-Basile, près de Québec, en collaboration avec David Ouellet (1882-1888), de la chapelle Saint-Antoine-de-Padoue à Lac-Bouchette (1907), de la nouvelle façade de la chapelle des Soeurs-du-Bon-Pasteur à Québec (1909-1910) et du sanctuaire Notre-Dame-du-Sacré-Coeur à Québec (1910). En 1883, il conçoit la décoration intérieure du monastère et du pensionnat des Ursulines à Stanstead et dirige les travaux de l'ornementation intérieure de l'Hôtel du Parlement à Québec. Berlinguet réalise aussi les plans de certaines maisons privées. Il favorise un style éclectique, inspiré des mouvements gothique et baroque.

En 1869, Berlinguet est admis à la profession d'ingénieur civil. Il se rend dans les Maritimes en 1870 pour travailler à la construction du chemin de fer Intercolonial. En 1887, il s'occupe de l'installation du réseau d'égouts et d'aqueduc de la ville de Trois-Rivières.

En 1896, Berlinguet s'associe avec René-Pamphile Lemay, qu'il a formé. Les deux architectes réalisent ensemble une aile de l'édifice du Parlement de l'Île-du-Prince-Édouard, les cathédrales de Charlottetown et de Chatham, la restauration de la maison du juge Honoré-Cyrias Pelletier (1897) sur la rue du Parloir, à Québec, l'édifice de la Jacques Cartier Water and Power Company (1899) sur la rue Saint-Jean et la nouvelle façade du palais épiscopal de l'Évêché de Québec (1904).

En 1887, Berlinguet est nommé arbitre officiel des travaux publics du gouvernement de la province de Québec. Il est l'un des fondateurs et le président, en 1891 et 1892, de l'Association des architectes de la province de Québec.

Il est décédé à Trois-Rivières, le 3 août 1916.

Il avait épousé à Québec, en 1854, Marie-Flore Allard.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • LÉGARÉ, Denyse. « Berlinguet François-Xavier ». Université Laval/University of Toronto. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013