Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Daneau de Muy, Jacques-Pierre

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Baptisé le 7 octobre 1695 à Boucherville, Jacques-Pierre Daneau de Muy est le fils de Nicolas Daneau de Muy, officier dans les troupes de la Marine, chevalier de Saint-Louis, gouverneur de Louisiane, et de Marguerite Boucher.

Jacques-Pierre Daneau de Muy occupe le rang d'enseigne dans les troupes de Louisiane en 1710, mais la longue période de paix entre 1713 et 1744 ralentit son avancement militaire. À l'âge de 29 ans, il est nommé enseigne en second dans les troupes de la Marine stationnées au Canada. Dans les années 1730, il commande le petit poste de Saint-Joseph (probablement à Niles, Michigan). Le militaire est promu enseigne en pied en 1733, puis lieutenant en 1741. Quatre ans plus tard, il est envoyé à l'embouchure de la rivière Sonioto (rivière Scioto, Ohio) pour persuader un groupe d'Amérindiens de la vallée de l'Ohio de s'installer loin des marchands anglais.

En 1746, Daneau de Muy commande un détachement de Français et d'Amérindiens envoyés en reconnaissance au-delà du fort Saint-Frédéric (Crown Point, New York) pour protéger Montréal, menacée par la Grande-Bretagne depuis l'entrée en vigueur de la guerre pour la succession d'Autriche. Après que François-Pierre de Rigaud de Vaudreuil se soit emparé du fort Massachusetts (Williamstown, Massachusetts), Daneau de Muy obtient la rançon pour la capture du révérend John Norton dont il est responsable.

Durant l'automne 1746, le détachement de Daneau de Muy harcèle la frontière américaine. À son retour à Montréal en 1747, il est nommé commandant à Prairie-de-la-Madeleine (Laprairie, Québec), puis au lac des Deux-Montagnes avant d'être promu capitaine l'année suivante. Il commande le fort Chambly de 1752 à 1754 qu'il quitte pour le poste de Détroit au mois de mai. Cette dernière nomination est une marque de confiance de la part de ses supérieurs qui considèrent le fort Portchartrain de Détroit comme un important lieu de rencontre des puissantes tribus amérindiennes de l'Ouest. En 1754, le gouverneur Duquesne qualifie Daneau de Muy de meilleur officier de la colonie et le décore de la croix de Saint-Louis.

Intéressé par la pharmacologie, Daneau de Muy étudie les plantes lors de sa présence au poste de Saint-Joseph. Il rédige un mémorandum de ses découvertes qu'il apporte avec lui à l'occasion de son voyage en France en 1731.

Il est décédé le 18 mai 1758 à Détroit.

Il avait épousé à Montréal, en 1725, Louise-Geneviève Ruette d'Auteuil.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • MACLEOD, Malcolm. « Daneau de Muy, Jacques-Pierre ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013