Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Boullard, Étienne

Type :

Personne (Homme)

Autre(s) nom(s) :

  • Boulard, Étienne

Date :

  • 1658 – 1733‑09‑28

Occupation :

  • Officier du culte (curé, pasteur, rabbin, etc.)
  • Supérieur d'une communauté religieuse ou d'une société de prêtres diocésains

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

Étienne Boullard est né à Château-du-Loir, en France, en 1658.

Ordonné prêtre en 1682, Boullard s'embarque pour la Nouvelle-France en 1684. De cette date jusqu'en 1719, il est responsable de la cure de la nouvelle paroisse de La Nativité-de-Notre-Dame, à Beauport (Québec). Entre-temps, il se joint en 1700 au chapitre des chanoines du diocèse de Québec où il sera appelé, au cours des années, à remplir les charges de théologal et d'official. De 1724 à 1726, il est supérieur du séminaire de Québec. En 1725, il devient curé de la paroisse de Notre-Dame-de-Québec, fonction qu'il occupe jusqu'à sa mort.

En 1705, Boullard est impliqué dans une controverse au sujet de la dîme, dont une partie vient d'être abolie par le roi. L'abbé exige de ses paroissiens une dîme constituée non seulement de grains, mais aussi de produits maraîchers et animaliers. Défendant vivement ses positions, il est néanmoins débouté par le Conseil supérieur de Québec; en 1707, la dîme des grains est la seule à être maintenue par les autorités.

En 1727, dans la foulée de la mort de Mgr Jean-Baptiste de La Croix de Chevrières de Saint-Vallier, Boullard est élu par le chapitre de la cathédrale de Québec pour agir à titre de vicaire capitulaire du diocèse, avant d'être choisi pour présider aux obsèques du prélat. Revendiquant ce dernier privilège, Eustache Chartier de Lotbinière, archidiacre et doyen du chapitre, devance le service funéraire du défunt avec l'appui de l'intendant Claude-Thomas Dupuy, exécuteur testamentaire de l'évêque. Boullard se retrouve ainsi au coeur d'un conflit de préséance et de juridiction opposant le clergé et les autorités coloniales. Ce litige, qui requiert l'intervention du gouverneur et du roi, mène au rappel de l'intendant en France en 1728.

Il est décédé à Québec le 28 septembre 1733. Il est inhumé dans la même ville, dans la crypte de la basilique-cathédrale de Notre-Dame-de-Québec.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • ALLAIRE, Jean-Baptiste-Arthur. Dictionnaire biographique du clergé canadien-français. Vol. III: Premier supplément. Montréal, Imprimerie de l'école catholique des sourds-muets, 1910. s.p.
  • GAGNÉ, Armand. « Chartier de Lotbinière, Eustache ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca/
  • TANGUAY, Cyprien. Répertoire général du clergé canadien par ordre chronologique depuis la fondation de la colonie jusqu'à nos jours (2e édition). Montréal, Eusèbe Senécal et fils, 1893. 526 p.
  • VOISINE, Nive. « Boullard, Étienne ». Bibliothèque et Archives Canada. Dictionnaire biographique du Canada [En ligne]. http://www.biographi.ca

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013