Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Applique de manche à couteau

Type :

Patrimoine mobilier (Bien archéologique)

Autre(s) nom(s) :

  • Applique de soie de couteau
  • Côte de manche de couteau

Région administrative :

  • Montréal

Municipalité :

  • Montréal

Date :

  • après 1665 – (Contexte archéologique)
  • 2006 (Découverte)

Période :

  • Le Régime français (1534 à 1760)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Classification :

  • Bien archéologique > Outils et équipement pour les matériaux > Alimentation : service et consommation des aliments

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Images

Description

L'applique de manche à couteau est un objet lié à la consommation des aliments et provient d'un contexte qui semble postérieur à 1665. Elle est fabriquée en os et mesure 10,9 cm de longueur sur 2,1 cm de largeur. L'applique est une bande légèrement courbée, de forme et de section rectangulaire.

Provenance archéologique :

  • BjFj-101 > Opération 8 > Sous-opération A > Lot 25 > Numéro de catalogue 408

Contexte archéologique :

  • Fort

Fonctions / usages :

L'applique couvre la soie d'un couteau, qui sert à la consommation des aliments. Le couteau sert à couper les aliments solides en petits morceaux afin de les porter à la bouche en les piquant avec la pointe de la lame. Le couteau sert aussi à prendre les aliments solides dans le plat de service commun en les piquant avec la pointe.

Lieu de production :

  • Europe > France

Type de fabrication :

Artisanal

Technique de fabrication :

  • Biseauté
  • Façonné à l'aide d'outils

Matériaux :

  • Matières organiques - solides stables (Os)

Dimensions :

  • Largeur : 2,1 centimètre(s)
  • Longueur : 10,9 centimètre(s)

Intégrité :

Objet complet (75% et plus de l'objet)

Nombre de biens :

1

Nombre de fragments :

1

Numéro de l'objet :

  • CARQ : 11
  • Numéro archéologique : BjFj-101-8A25-408

Discipline :

  • Archéologie historique

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Cette applique de manche à couteau semble avoir été sculptée sur place, compte tenu de son asymétrie. Il est possible qu'elle n'ait jamais été installée sur un manche, car il n'y a aucune trace de rouille de fer dans les deux trous de fixation, rouille qui aurait été laissée par les rivets la maintenant en place. Si cette applique a été installée sur un manche, elle a été enlevée lors du rejet du couteau à la suite d'un bris, car elle n'a conservé aucune trace de la soie en acier sur laquelle elle se trouvait. Ce modèle d'applique se trouve toujours en paire, chacune étant placée sur une face ou l'autre d'une soie plate d'ustensile, et surtout de couteau.

Cet artéfact est mis au jour en 2006 sur le site du fort de Ville-Marie, à Montréal. Ce fort est construit en 1642, agrandi en 1643 et abandonné à partir de 1665, à la suite du départ de Paul de Chomedey de Maisonneuve, l'un des fondateurs de Ville-Marie. Le contexte archéologique de cette applique semble postérieur à 1665, mais il demeure possible qu'elle ait été utilisée à l'époque du fort.

Des appliques en os de manches à couteaux ont été trouvées sur le site de l'habitation érigée par Samuel de Champlain à Québec, dans un contexte daté entre 1608 et 1624. Elles sont toutefois associées à des modèles différents de cette applique.

Des lames de couteau en acier ont été trouvées dans la cour du fort Saint-Louis à Québec, dans des contextes datés entre 1620 et 1629 ainsi qu'entre 1636 et 1660. Elles sont toutes cassées et fragmentaires.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Numérisation de la collection archéologique de référence du Québec (2016 - )
    Société du musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Pointe-à-Callière


  • L'applique de manche à couteau fait partie de la collection archéologique de référence du Québec parce qu'elle a été trouvée sur le site du fort de Ville-Marie.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Montréal

    MRC :

    • Montréal

    Municipalité :

    • Montréal

    Arrondissement municipal :

    • Ville-Marie

    Adresse :

    • 350, place Royale

    Localisation informelle :

    Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal

    Code Borden

    BjFj-101      

    Haut de la page

    Références

    Notices bibliographiques :

    • BÉLANGER, Christian et Brad LOEWEN. Fouilles archéologiques dans l'îlot Callière à Montréal, BjFj-101. Rapport d'activités 2006. Rapport de recherche archéologique [document inédit], MCCQ/Ville de Montréal/Université de Montréal, 2008. 144 p.
    • L'ANGLAIS, Paul-Gaston. « Tome 4, volume 1 : Regards sur la vie des gouverneurs (1620-1834) ». CLOUTIER, Pierre, dir., Michel BRASSARD, Manon GOYETTE, Jacques GUIMONT et Paul-Gaston L'ANGLAIS. Fouilles archéologiques aux Forts et Châteaux Saint-Louis (1620-1871). Rapport de recherche archéologique [document inédit], Parcs Canada, 2012, s.p.
    • MOUSSETTE, Marcel et Françoise NIELLON. L'Habitation de Champlain. Collection Patrimoines, série Dossiers, 58. Sainte-Foy, Québec, Publications du Québec, 1985. 531 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013