Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Applique de manche de rasoir

Type :

Patrimoine mobilier (Bien archéologique)

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • 1690 (Naufrage)
  • 2001‑08‑31 (Découverte)

Période :

  • Le Régime français (1534 à 1760)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Classification :

  • Bien archéologique > Objets personnels > Objet de toilette

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Inventaires associés (1)

Images

Description

L'applique de manche de rasoir, fabriquée avant 1690, est liée aux objets de toilette. L'objet en corne mesure 13,1 cm de longueur, 1,2 cm de largeur et 0,4 cm d'épaisseur. Il comprend une chasse, aussi en corne, dont l'avers est convexe et l'endos, plat. La chasse comporte un trou à chaque extrémité : un pour mettre le rivet de fixation et l'autre, le pivot de la lame. L'objet est incomplet.

Provenance archéologique :

  • DiDt-8 > Opération 2001 > Sous-opération X > Lot 1 > Numéro de catalogue 8

Site de provenance :

  • Épave du Elizabeth and Mary

Contexte archéologique :

  • Épave

Fonctions / usages :

L'applique de manche de rasoir est liée aux objets de toilette servant à couper le poil. Sur un navire en expédition militaire, le rasoir sert surtout à couper le poil de barbe.

Lieu de production :

  • Europe

Type de fabrication :

Artisanal

Technique de fabrication :

  • Percé
  • Scié
  • Sculpté

Matériaux :

  • Matières organiques - solides fibreux (Bois)

Technique de décoration :

  • Estampé au poinçon

Motif décoratif :

  • Géométrique

Dimensions :

  • (mesurée / subsistant), épaisseur : 0.4 centimètre(s)
  • (mesurée / subsistant), largeur : 1.2 centimètre(s)
  • (mesurée / subsistant), longueur : 13.1 centimètre(s)

Intégrité :

Objet incomplet (25% à 75% de l'objet)

Nombre de biens :

1

Nombre de fragments :

1

Numéro de l'objet :

  • CARQ : 8
  • Numéro archéologique : DiDt-8-2001X1-8
  • Numéro Parcs Canada : 57M-2001X1-8

Discipline :

  • Archéologie historique

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Partie d'un objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1999-09-30
 

Haut de la page

Informations historiques

L'applique de manche de rasoir, fabriquée avant 1690, est liée aux objets de toilette servant à couper le poil. Fait en corne, l'objet comprend une chasse, aussi en corne, dont l'avers est convexe et l'endos, plat. La chasse comporte un trou à chaque extrémité : un pour mettre le rivet de fixation et l'autre, le pivot de la lame. L'extrémité où se trouvait le pivot de lame est arrondie et la surface de la chasse montre des signes d'usure avancée.

Cet artéfact appartient à un rasoir à lame escamotable. La chasse est droite, comme celle des nouveaux rasoirs droits à lame étroite apparus au cours des années 1680 en Hollande. La collection du Victoria and Albert Museum comporte quelques exemples de rasoirs droits de cette époque, dont certains sont faits d'ivoire ou d'os et d'argent. L'étroitesse du manche semble bien correspondre à ce nouveau type de rasoir.

La matière qui compose le rasoir est un indice du statut social de son propriétaire. Les rasoirs en ivoire sont les plus chers, suivis des rasoirs en corne ou en os. Les rasoirs en bois sont associés à la classe populaire.

Cette applique de manche de rasoir a été découverte en 2001 lors de fouilles subaquatiques réalisées dans l'épave du « Elizabeth and Mary », un navire britannique ayant sombré en 1690 lors du siège de Québec par William Phips. L'épave a été trouvée au fond de l'anse aux Bouleaux, à Baie-Trinité, dans la région de la Côte-Nord.

Deux rasoirs droits font partie de la collection archéologique de référence du Québec, l'un est fait d'os et d'argent et l'autre, de corne.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Numérisation de la collection archéologique de référence du Québec (2016 - )
    Société du musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Pointe-à-Callière


  • L'applique de manche de rasoir fait partie de la collection archéologique de référence du Québec parce qu'elle représente un indice de statut social. Le manche en bois, moins prestigieux qu'en ivoire, est associé aux miliciens. Les motifs hexagonaux, marques possiblement laissées par des pierres taillées et incrustées dans la chasse, seraient toutefois associés à la classe aisée.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Capitale-Nationale

    MRC :

    • Québec

    Municipalité :

    • Québec

    Arrondissement municipal :

    • Les Rivières

    Adresse :

    • 1825, rue Semple

    Localisation informelle :

    Laboratoire et Réserve d'archéologie du Québec

    Code Borden

    DiDt-8      

    Haut de la page

    Références

    Contributeur de données :

    Laboratoire et Réserve d'archéologie du Québec

    Notices bibliographiques :

    • BRADLEY, Charles, Phil DUNNING et Gérard GUSSET. « Material culture from the Elizabeth and Mary (1690): individuality and social status in a late 17th-Century New England assemblage ». ROY, Christian, dir. Mer et monde : questions d'archéologie maritime. Archéologiques, Collection Hors-série, 1. Québec, Associations des archéologues du Québec, 2003, p. 150-170.
    • FISHER, Will. « The Renaissance Beard: Masculinity in Early Modern England ». Renaissance Quarterly. Vol. 54, no 1 (2001), p. 155-187.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013