Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Résidence Sir-Joseph-Mathias-Tellier

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Lanaudière

Municipalité :

  • Joliette

Date :

  • 1904 – (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)
  • Services et institutions (Cabinets de professionnels libéraux)

Éléments associés

Personnes associées (4)

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Citation Immeuble patrimonial Municipalité (Joliette) 2016-04-18
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

"Résidence et cabinet juridique de Sir Joseph-Mathias Tellier pendant plusieurs décennies, le bâtiment du 386, boulevard Manseau a été érigé en 1904 selon les plans réalisés par Alphonse Durand. Éminent personnage public, Joseph-Mathias Tellier a fait ses études classiques au Séminaire de Joliette et son droit à l'Université Laval à Québec, avant de revenir s'installer à Joliette pour y exercer sa profession. En 1885, il épouse Maria Désuets, fille de Joseph-Octave Désuets, protonotaire de la ville de Joliette. Une vingtaine d'années plus tard, il fait construire la résidence du boulevard Manseau selon un style shingle, aussi appelé « Arts et Métiers ». Ce style sert très bien la vocation de la maison aussi lieu de travail de l'avocat et de ses associés, Me J. Émery Ladouceur et Me Robert Tellier, son fils. Le bâtiment est très élégant avec son intéressante volumétrie architecturale. En parallèle à son cabinet juridique, Joseph-Mathias Tellier mène une longue carrière en politique municipale et provinciale. Maire de Joliette de 1903 à 1909, il sera également député de Joliette pour le Parti conservateur, de 1892 à 1915, à l'Assemblée législative du Québec. De 1916 à 1942, il est juge à la Cour supérieure de Montréal puis à la Cour du banc du Roi avant d'être nommé juge en chef de la province de Québec.

En 1950, à près de 90 ans, il retourne brièvement à la vie politique comme conseiller du gouvernement sur les questions constitutionnelles. Le parcours remarquable de son propriétaire, décédé en 1952, rend l'histoire de la résidence très riche et confère un bon ajout au patrimoine joliettain.

La double vocation du bâtiment du 386, boulevard Manseau a grandement guidé l'architecte Alphonse Durand qui a opté pour un style shingle auquel il a ajouté une touche de néo-Queen Anne. Le style shingle est notable dans plusieurs aspects de la maison. Ce style moins exubérant, aussi appelé « Arts and crafts », s'adapte aux occupations des résidents; les pièces sont en effet disposées de façon particulière selon les besoins professionnels, dans ce cas-ci un cabinet d'avocat. Conformément à ce style, le bâtiment est aussi formé de plusieurs masses distinctes plutôt que d'un bloc rectangulaire à la base. Plusieurs toits de différentes tailles et hauteurs en complètent l'asymétrie. De nombreuses ouvertures, telles les lucarnes et les fenêtres très droites surplombées de linteaux, viennent ajouter de la prestance. Du style néo-Queen Anne, l'architecte a emprunté le pinacle, le toit en pignon à l'avant et le revêtement en brique, très peu utilisés normalement dans le style shingle."

Source: Ville de Joliette, 2016.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Lanaudière

MRC :

  • Joliette

Municipalité :

  • Joliette

Adresse :

  • 384, boulevard Manseau
  • 386, boulevard Manseau
  • 390, boulevard Manseau

Désignation cadastrale :

  • Lot 2 900 917

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013