Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Mine Houle

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Thetford Mines

Date :

  • 1925 (Découverte)
  • 1925 (Production)
  • 1934 – 1937 (Production)

Thématique :

  • Patrimoine industriel

Usage :

  • Production et extraction de richesses naturelles (Extraction minière: minéraux non métalliques)

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Images

Carte

Description

L'ancienne mine Houle est située dans la municipalité de Thetford Mines, à Pontbriand. Son gisement a été découvert en 1925 à la suite de travaux de prospection, par Joseph Houle. Elle a été exploitée de manière intermittente pendant une quinzaine d'années pour la stéatite, communément appelée « pierre à savon ». Le site contient un puits d'exploitation, rempli d'eau, situé à flanc de colline. L'ouverture du puits est très étroite. Elle mesure 27 mètres de long sur 9 mètres de large et 20 mètres de profond. Des blocs de stéatite d'environ un mètre cube, souvent recouverts de mousse, se trouvent dispersés autour de l'excavation. Ces blocs de stéatites permettent de constater le travail artisanal qui a eu lieu à cette mine. Les blocs de talc étaient découpés au moyen d'un godendard, sorte de très longue scie identique à celle utilisée jadis pour scier le bois en planche. Les blocs étaient ensuite transportés dans des charrettes tirées par des chevaux. Ces blocs servaient principalement de briques réfractaires dans les fournaises. Vers les années 1930, outre les briques, on utilisait le talc à d'autres fins telles que les crayons de talc marqueurs de métaux et le talc en poudre comme charge minérale dans les papiers et le caoutchouc.

L'origine du talc dans la région est associée à un phénomène géologique appelé feuillet de Pennington. Le feuillet de Pennington est une longue bande de péridotite altérée en serpentinite et talc d'environ 300 mètres d'épaisseur qui s'étend du sud-ouest au nord-est, sur environ 32 km entre Thetford Mines et Tring Jonction. Le gisement exploité par la mine Robertsonville fait partie d'une bande discontinue de péridotite serpentinisée qui semble se prolonger depuis Pontbriand jusqu'à Kinnears Mills, à peu près perpendiculairement à la section principale du feuillet de Pennington. Le minerai est une stéatite à grain fin, de faible pureté ayant tendance à être fissile.

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Le gisement de la mine Houle est découvert en 1925, à la suite de travaux de prospection effectués par Joseph Houle. Il y extrait alors une faible quantité de stéatite coupée en blocs, puis arrête la production. Entre 1934 et 1937, L.C. Pharo reprend l'exploitation de la stéatite et produit des blocs, des briques, des crayons et du talc pulvérisé. La compagnie extrait alors quelques centaines de tonnes de stéatite. Un envoi de pierre de taille de cette mine est même fait jusqu'en Australie en 1937. Cette même année cependant, le gisement est abandonné en raison de sa petite taille.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Les Appalaches

Municipalité :

  • Thetford Mines

Adresse :

  • rue Nadeau

Latitude :

  • 46° 10' 5.39"

Longitude :

  • -71° 15' 23.29"

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013