Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

163-165, rue Sainte-Anne

Type :

Patrimoine immobilier

Région administrative :

  • Montérégie

Municipalité :

  • Varennes

Date :

  • vers 1896 (Construction)

Usage :

  • Fonction résidentielle (Maisons rurales et urbaines)

Éléments associés

Inventaires associés (1)

Carte

Description

Plan au sol :

Rectangulaire

Nombre d'étages :

2

Groupement :

Détaché

Structure :

  • Bois, pièce sur pièce

Annexes :

  • Agrandissement

Saillies :

  • Auvent
  • Balcon
  • Cheminée
  • Escalier
  • Galerie

Élévations :

  • Toutes les façades : Bois (Planche horizontale)

Toit :

  • Forme : Mansardé
    Matériau : Asphalte, bardeaux

Porte principale :

  • bois, à panneaux et vitrage, à imposte

Autre(s) porte(s) :

  • bois, à panneaux et vitrage

Fenêtre(s) :

  • Rectangulaire, À battants, à moyens ou grands carreaux

Lucarne(s) :

  • À pignon

Éléments architecturaux :

  • Balustrade en bois
  • Boiserie ornementale
  • Console
  • Fronton
  • Poteau ouvragé

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Informations historiques

Cette résidence aurait été construite en 1896, par Arthur Richard pour M. Xavier Geoffrion. L'année et la marque de commerce de l'entrepreneur étaient inscrites sur la tôle du toit. Les pierres des fondations seraient plus âgées que la maison et proviendraient de l'ancien Hospice Lajemmerais.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Inventaire du patrimoine bâti de la MRC de Marguerite-D'Youville (2014)
    MRC de Marguerite-D'Youville


  • La valeur accordée à cette résidence repose notamment sur son authenticité et sur son architecture. L'utilisation du modèle issu de la maison à mansarde héritée du style Second Empire est fréquente à la fin du XIXe siècle. Ainsi, cette demeure repose sur un plan plutôt carré, propose un volume d'aspect vertical, a un rez-de-chaussée surélevé et est coiffée d'un toit à mansarde à deux versants lequel est percé de lucarnes à pignon. La galerie est protégée d'un auvent soutenu par de magnifiques colonnes en bois ouvragées. La façade principale rappelle le style néoclassique par sa symétrie marquée par une travée centrale fortement soulignée et décorée d'éléments néoclassiques. Ainsi, l'entrée empreinte de monumentalité est disposée au centre de la façade et est marquée par les escaliers imposants y menant et par les colonnes l'encadrant. La porte principale est en bois à double vantail et est surmontée d'une imposte. Dans son axe vertical, au deuxième étage, on retrouve un balcon surmonté d'un fronton richement orné de modillons et d'appliques. Plusieurs autres éléments ajoutent à la valeur, à la monumentalité et à la richesse de cette maison : les fenêtres à battants en bois, les modillons ornant les lucarnes et la corniche, les boiseries au-dessus des ouvertures, les triglyphes, les retours de l'avant-toit et les cheminées de tôle ouvragée (reprenant ce modèle qui est prédominant à Varennes) représentent d'autres composantes authentiques conférant de la valeur à cette résidence et lui apportant un peu d'éclectisme. Pour seule ombre au tableau, le revêtement de tôle de la toiture a été changé pour du bardeau d'asphalte, mais le retour à une tôle traditionnelle demeure possible et contribuerait à augmenter la valeur patrimoniale de la maison.

    Pour conclure, notons que sa position constitue un autre élément lui conférant de la valeur. En effet, elle est située sur la rue Sainte-Anne, dans le noyau villageois original, près de la basilique, de la chapelle Saint-Joachim et de maisons bourgeoises.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Montérégie

    MRC :

    • Marguerite-D'Youville

    Municipalité :

    • Varennes

    Adresse :

    • 163, rue Sainte-Anne
    • 165, rue Sainte-Anne

    Latitude :

    • 45° 40' 55.7"

    Longitude :

    • -73° 26' 28.7"

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013