Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Bouteille à boisson alcoolisée de forme « pot de fleurs »

Type :

Patrimoine mobilier (Bien archéologique)

Autre(s) nom(s) :

  • Bouteille à vin

Région administrative :

  • Capitale-Nationale

Municipalité :

  • Québec

Date :

  • après 1699 – avant 1750 (Contexte archéologique)
  • après 1730 – avant 1760 (Importation)

Période :

  • Le Régime français (1534 à 1760)

Thématique :

  • Patrimoine de la Nouvelle-France

Classification :

  • Bien archéologique > Objets de distribution et de transport > Contenant
  • Bien archéologique > Outils et équipement pour les matériaux > Alimentation : préparation et conservation des aliments > Préparation et conservation des boissons > Préparation et conservation des boissons alcoolisées
  • Bien archéologique > Outils et équipement pour les matériaux > Alimentation : service et consommation des aliments > Service et consommation des boissons > Service et consommation des boissons alcoolisées

Éléments associés

Patrimoine mobilier associé (1)

Inventaires associés (2)

Images

Description

La bouteille à boisson alcoolisée de forme « pot de fleurs » est un contenant en verre soufflé qui date du deuxième tiers du XVIIIe siècle. L'objet, ayant un diamètre extérieur de 9,8 cm et une hauteur de 18,5 cm, est presque complet. Il comprend la majorité de ses parties, soit le goulot, le col, l'épaule, le corps et la base.

Provenance archéologique :

  • CeEt-61 > Opération 1 > Sous-opération L > Lot 1 > Numéro de catalogue 505

Site de provenance :

  • Maison Perthuis

Contexte archéologique :

  • Latrines

Fonctions / usages :

La bouteille est utilisée pour transporter le vin à la table depuis le cellier et pour en faire le service. Elle sert également au vieillissement du vin.

Lieu de production :

  • Europe > France

Type de fabrication :

Artisanal

Technique de fabrication :

  • Soufflé, au moule en creux

Matériaux :

  • Verre - verre de couleur (Transparent vert foncé français)

Dimensions :

  • Diamètre extérieur : 9,8 centimètre(s)
  • Hauteur : 18,5 centimètre(s)

Intégrité :

Objet complet fragmenté (75% et plus de l'objet)

Nombre de biens :

1

Nombre de fragments :

18

Numéro de l'objet :

  • Numéro archéologique : CeEt-61-1L1-505
  • Numéro précédent : 1QU2154(b)-I-L-I
  • Numéro précédent : 1QU2154(b)-I-L-2
  • Numéro précédent : 1QU2154(b)-I-L-1
  • Numéro précédent : 1QU2154(b)-IL1
  • Numéro précédent : 1QU-2154(b)-IL1-505
  • Numéro précédent : 1QU2154(b)-IL1-2-505
  • Numéro précédent : 1QU2154(b)-IL1-505
  • Numéro précédent : 1QU2154(b)-IL2-505
  • Numéro précédent : 1QU-2154(b)-IL1-2-505
  • Numéro précédent : 1QU2154(b)-IL1-538
  • Numéro précédent : 1QU-2154(b)-IL2-505

Discipline :

  • Archéologie historique

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Partie d'un objet patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 1999-03-04
 

Haut de la page

Informations historiques

Cette bouteille à boisson alcoolisée de forme « pot de fleurs » a été mise au jour sur le site de la maison Perthuis, dans le secteur de Place-Royale à Québec. L'objet a été fabriqué en France au XVIIIe siècle. Ce type de bouteille est qualifié de forme « pot de fleurs » parce que sa base est plus étroite que son épaule, à la manière d'un pot à fleurs en terre cuite. Ce type apparaît en France après le type globulaire à long col, probablement au début des années 1730. Les premiers modèles du type « pot de fleurs » ont un col court, qui est allongé à partir des années 1760 ou 1770. Cette bouteille, qui présente un col court, est donc antérieure à cette période.

Le sommet du goulot de cette bouteille a été poli au feu. Le contenant ayant une capacité totale de 500 ml, il s'agit probablement du plus petit format pour ce type.

Haut de la page

Évaluation d'inventaire

  • Numérisation de la collection archéologique de référence du Québec (2016 - )
    Société du musée d'archéologie et d'histoire de Montréal Pointe-à-Callière


  • La bouteille à boisson alcoolisée de forme « pot de fleurs » fait partie de la collection archéologique de référence du Québec parce qu'elle témoigne d'un type de bouteille fabriqué en France au milieu du XVIIIe siècle.

    Haut de la page

    Emplacement

    Region administrative :

    • Capitale-Nationale

    MRC :

    • Québec

    Municipalité :

    • Québec

    Arrondissement municipal :

    • Les Rivières

    Adresse :

    • 1825, rue Semple

    Localisation informelle :

    Laboratoire et Réserve d'archéologie du Québec

    Haut de la page

    Références

    Contributeur de données :

    Laboratoire et Réserve d'archéologie du Québec

    Notices bibliographiques :

    • BOSSCHE, Willy Van den. Antique glass bottles : their history and evolution (1500-1850). Woodbridge, Antique Collector's Club, 2001. 439 p.
    • BOUNEAU, Christophe, dir. et Michel FIGEAC. Le verre et le vin de la cave à la table du XVIIe siècle à nos jours. Pessac, Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine, 2007. 418 p.
    • L'ANGLAIS, Paul-Gaston. Les modes de vie à Québec et à Louisbourg au milieu du XVIIIe siècle à partir de collections archéologiques. Collection Patrimoines, série Dossiers, 86. Sainte-Foy, Québec, Publications du Québec, 1994. s.p.
    • L'ANGLAIS, Paul. « Les latrines de la maison Perthuis à Québec. Révision de la datation du dépôt d'artefacts ». Mémoires vives: revue québécoise d'archéologie historique. Vol. 3 (1992), p. 13-18.
    • LAPOINTE, Camille et Richard LUEGER. Le verre et les terres cuites communes de la maison Perthuis à Place-Royale. Collection Patrimoines, série Dossiers, 101. Sainte-Foy, Québec, Publications du Québec, 1997. 243 p.
    • PITTE, Jean-Robert. La bouteille de vin : histoire d'une révolution. Paris, Tallandier, 2013. 310 p.

    Multimédias disponibles en ligne :

    Haut de la page

    Gouvernement du Québec

    © Gouvernement du Québec, 2013