Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Soeurs de Sainte-Jeanne d'Arc

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Inventorié --
 

Haut de la page

Synthèse

La congrégation des Soeurs de Sainte-Jeanne d'Arc est fondée en 1914 à Worcester, au Massachussetts, par le père assomptionniste Marie-Clément (Joseph) Staub et par Célina Benoît, appelée soeur Jeanne du Sacré Coeur. Les Soeurs se consacrent essentiellement au service des prêtres et des paroisses.

La nouvelle congrégation des Soeurs de Sainte-Jeanne d'Arc cherche rapidement une ville canadienne pour les accueillir. Après plusieurs démarches du père Staub, notamment à Montréal, Sherbrooke et Ottawa, la communauté est finalement acceptée par les autorités du diocèse de Québec en mars 1917. À son arrivée, la congrégation s'établit sur la rue Saint-Jean, le temps que la construction de leur maison mère sur un terrain acquis par le père Staub à Saint-Colomb-de-Sillery (Québec) soit terminée. Les Soeurs y emménagent en 1918.

Au cours des premières années, les Soeurs de Sainte-Jeanne d'Arc sont à l'essai dans le diocèse à titre de tertiaire de l'ordre de Saint-Augustin. L'archevêque de Québec, Mgr Louis-Nazaire Bégin, effectue des démarches pour faire reconnaître cette congrégation par Rome. En 1920, les Soeurs obtiennent leur érection canonique. Le père Staub complète ensuite l'écriture des constitutions, procède à l'élection de la première supérieure générale et officialise la prise d'habit par les Soeurs.

À Saint-Colomb-de-Sillery, les Soeurs de Sainte-Jeanne d'Arc oeuvrent principalement aux services exigés par la tenue d'une maison sacerdotale, dont les soins aux prêtres, la collaboration à la propagation de la dévotion au Sacré Coeur ainsi que la participation aux travaux de pastorale et de sacristie. Elles obtiennent aussi la direction du premier noviciat et tiennent dans leur maison mère le registre du centre officiel de l'Archiconfrérie de Prière et de Pénitence au Canada.

La communauté compte 145 religieuses au début du XXIe siècle. Au Canada, elle est établie dans les diocèses d'Amos, Montréal, Nicolet, Québec, Sherbrooke, Sainte-Anne-de-la-Pocatière, Trois-Rivières et Valleyfield.

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • LE FLOC'H, Yvon. Origine de la Congrégation des Soeurs de Sainte-Jeanne d'Arc, 1913-1921. Sillery, 1964. s.p.
  • TALBOT, Pauline. Avec les Soeurs de Sainte-Jeanne-d'Arc [En Ligne]. http://www.assomption.org/Presentations/SoeursJeanneDArc.htm

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013