Répertoire dupatrimoineculturel du Québec

Inscrit au Registre du patrimoine culturel

Fonds d'archives Les Industries Davie inc.

Type :

Patrimoine mobilier (Patrimoine documentaire)

Région administrative :

  • Chaudière-Appalaches

Municipalité :

  • Lévis

Éléments associés

Patrimoine immobilier associé (1)

Groupes associés (1)

Description

Le fonds d'archives Les Industries Davie inc. est un ensemble de documents produits entre 1920 et 2006 par une entreprise de construction et de réparation de navires. Le fonds comprend 2 800 mètres linéaires de documents textuels, 94 603 documents iconographiques, environ 30 000 plans techniques, ainsi que 980 documents audiovisuels et informatiques. L'ensemble est notamment composé de dossiers, de rapports, de correspondance et de soumissions en lien avec la gestion de l'entreprise et la production du chantier maritime. Le fonds d'archives Les Industries Davie inc. est conservé au Secteur des archives privées historiques de la Ville de Lévis.

Cet ensemble est classé document patrimonial.

Collation :

1) Administration et gestion
2) Ressources humaines
3) Ressources financières
4) Ressources matérielles et immobilières
5) Communication et relations publiques
6) Production maritime
6.1) Construction
6.2) Réparation
6.3) Conversion
6.4) Projet
6.5) Contrat
6.6) Norme de construction
6.7) Programme militaire
7) Production industrielle
7.1) Produits spéciaux
7.2) Projet hydroélectrique
7.3) Wagon-citerne
7.4) Machinerie industrielle
7.5) Façonnage de tôle et profilés sur mesure

Haut de la page

Statuts

Statut Catégorie Autorité Date
Classement Document patrimonial Ministre de la Culture et des Communications 2013-06-27
Prise d'effet : 2012-07-05

Statuts antérieurs

  • Avis d'intention de classement, 2012-06-14
 

Haut de la page

Valeur patrimoniale

Le fonds d'archives Les Industries Davie inc. présente un intérêt patrimonial pour sa valeur historique découlant de son association avec l'entreprise qui l'a créé. Les Industries Davie inc. correspondent à un important chantier maritime établi en 1886 par George Taylor Davie (1828-1907) dans l'actuel secteur de Lauzon, près de la cale sèche Lorne construite par le gouvernement du Canada. Le chantier de Lauzon se spécialise d'abord dans le sauvetage et la réparation de navires à coque d'acier. En 1912, le chantier abandonne ses opérations de sauvetage pour se concentrer sur la réparation et la construction de navires. Deux ans plus tard, l'entreprise adopte le nom de Davie Shipbuilding and Reparing Company. En 1920, la gestion de la compagnie est confiée à la Canada Steamship Lines, qui acquiert officiellement le chantier cinq ans plus tard. Différents types de navires et de bateaux y sont construits, dont des traversiers, des remorqueurs et des chalutiers. Le chantier de Lauzon acquiert rapidement une réputation internationale pour la qualité de ses navires. Pendant les deux guerres mondiales, l'entreprise obtient de nombreux contrats de construction de navires de guerre et de cargos de ravitaillement. En 1944, plus de 6 000 travailleurs participent à l'effort de guerre. Après avoir construit des brise-glaces, des vraquiers et des pétroliers, le chantier de Lauzon se tourne vers la construction de plateformes de forage dans le dernier quart du XXe siècle. L'entreprise fabrique également d'autres types d'équipements industriels, comme des composantes de barrages hydroélectriques. Après plusieurs changements de noms et de propriétaires, le chantier maritime devient Les Industries Davie inc. en 1996. La Ville de Lévis recueille les archives de l'entreprise en 2006, et elle en devient propriétaire en 2010. Le fonds d'archives Les Industries Davie inc. rappelle le souvenir d'un des plus anciens et des plus importants chantiers du genre au pays. Il témoigne également des activités diversifiées de l'entreprise et de son importance dans l'économie industrielle québécoise.

Le fonds d'archives Les Industries Davie inc. présente également un intérêt patrimonial pour sa valeur historique reposant sur son importance documentaire. Cet ensemble se distingue par l'ampleur et la richesse de son contenu. Le fonds comprend près de trois kilomètres de documents textuels et plusieurs dizaines de milliers de documents iconographiques et de plans techniques. Les archives fournissent de précieuses informations sur l'entreprise qui les a créées. Certaines séries du fonds documentent l'administration du chantier. Des registres financiers, des livres de compte, des dossiers et des rapports permettent de suivre l'organisation de cet immense chantier, de saisir son importance au niveau international et de connaître les conditions de travail de ses employés. De nombreux documents sont également liés aux activités de construction de l'entreprise. Le fonds constitue un témoin unique des connaissances, des expertises et des savoir-faire propres à ce domaine. Il permet de documenter le fonctionnement d'une cale sèche et la production de structures navales d'envergure (navires commerciaux et plateformes de forage). Près de 30 000 plans techniques sont conservés dans le fonds. Plusieurs sont liés aux maquettes du chantier, classées objets patrimoniaux. Le fonds d'archives Les Industries Davie inc. constitue un témoin privilégié de l'évolution de la construction maritime au Québec et du patrimoine industriel du XXe siècle.

Source : Ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2013.

Haut de la page

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques du fonds d'archives Les Industries Davie inc. liés à sa valeur historique comprennent, notamment :
- les documents produits de 1920 à 2006;
- les 2 800 mètres de documents textuels;
- les 94 603 documents iconographiques;
- les quelque 30 000 plans techniques;
- les 980 documents audiovisuels et informatiques;
- la classification du fonds en sept séries : 1) Administration et gestion, 2) Ressources humaines, 3) Ressources financières, 4) Ressources matérielles et immobilières, 5) Communication et relations publiques, 6) Production maritime, 7) Production industrielle.

Haut de la page

Informations historiques

Les documents du fonds d'archives Les Industries Davie inc. ont été produits par un important chantier maritime établi près de l'anse aux Sauvages, dans l'actuel secteur de Lauzon de la ville de Lévis.

Le chantier maritime de Lauzon est établi en 1886 par George Taylor Davie (1828-1907) à proximité de la cale sèche Lorne construite par le gouvernement du Canada. George Taylor Davie dirige alors une entreprise qui possède un autre chantier maritime à la Pointe De Lévy fondé dans les années 1830 par son père Allison Davie (1796-1836). Les chantiers Davie se spécialisent alors dans le sauvetage et la réparation de navires. Le chantier de la Pointe De Lévy accueille les bateaux en bois, tandis que celui de Lauzon est destiné aux navires à coque d'acier.

En 1897, George Taylor Davie lègue ses chantiers à ses trois fils, John Leavitt, Allison Cufaude et George Duncan. L'entreprise prend alors le nom de George T. Davie and Sons. En 1912, l'entreprise abandonne ses opérations de sauvetage pour se concentrer sur ses opérations de réparation et de construction. Deux ans plus tard, le chantier de Lauzon adopte le nom de Davie Shipbuilding and Reparing Company. À la même époque, le gouvernement du Canada décide de construire une seconde cale sèche à proximité des chantiers de Lauzon. La cale sèche Champlain, inaugurée en 1917, permet à l'entreprise de réparer et de construire des navires en acier encore plus longs. En 1920, la gestion du chantier maritime de Lauzon est confiée à la Canada Steamship Lines. Les documents les plus anciens du fonds remontent à cette période.

En 1925, la Canada Steamship Lines acquiert officiellement la Davie Shipbuilding and Reparing Company. Dans les années 1930, les chantiers de Lévis et de Lauzon se séparent légalement. Lors de la Deuxième Guerre mondiale (1939-1945), le chantier maritime de Lauzon obtient de nombreux contrats de construction de navires de guerre et de cargos de ravitaillement. Près de 6 000 travailleurs participent alors à l'effort de guerre. Dans les décennies suivantes, le chantier construit plusieurs types de navires, notamment des brise-glaces, des remorqueurs, des vraquiers et des pétroliers.

En 1976, l'entreprise est rachetée par SOCONAV, qui lui donne pour nom Les Chantiers Davie limitée. Le chantier de Lauzon se spécialise alors dans la construction de plateformes de forage. L'entreprise réalise également d'autres types d'équipements industriels, comme des composantes de barrages hydroélectriques. Dans les années 1980 et 1990, le chantier de Lauzon connaît plusieurs problèmes financiers et passe entre les mains de différents propriétaires (Dom Petrolium, Versatile Corporation et Marine Industrie limitée). En 1996, la Dominion Bridge Corporation acquiert l'entreprise et la nomme Les Industries Davie inc. Deux ans plus tard, la compagnie fait faillite.

En 2006, le syndic de faillite annonce la possibilité de liquider les biens des Industries Davie s'il ne trouve pas d'acheteur. La Ville de Lévis recueille alors les archives de l'entreprise dans le but de sauvegarder les documents. Elle devient officiellement propriétaire du fonds d'archives quatre ans plus tard. Les documents sont maintenant conservés au Secteur des archives privées historiques de la Ville de Lévis.

Le fonds est classé document patrimonial en 2013.

Haut de la page

Emplacement

Region administrative :

  • Chaudière-Appalaches

MRC :

  • Lévis

Municipalité :

  • Lévis

Adresse :

  • 2175, chemin du Fleuve

Haut de la page

Références

Notices bibliographiques :

  • GAGNÉ, David. « La Davie, une gloire méconnue ». Continuité. No 116 (2008), p. 44-46.
  • MARCIL, Eileen Reid. Au rythme des marées : l'histoire des chantiers maritimes Davie. Toronto, M&S, 1997. 603 p.
  • Ville de Lévis. « Les Industries Davie Inc. (P07) ». Réseau des services des archives du Québec. Réseau de diffusion des archives du Québec [En ligne]. http://rdaq.banq.qc.ca/recherche/index.html

Multimédias disponibles en ligne :

Haut de la page

Gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2013